Prix du Haras d’Ayguemorte (Inédits) : Mojo Ego avec de la marge

Courses / 16.06.2022

Prix du Haras d’Ayguemorte (Inédits) : Mojo Ego avec de la marge

Prix du Haras d’Ayguemorte (Inédits)

Mojo Ego avec de la marge

À la sortie des stalles, Mojo Ego (Intello) a assurément donné quelques frayeurs à ses nombreux preneurs, concédant quelques longueurs. Relayé en dernière position, le représentant de Bernard Benaych, Free Man Racing et Nicolas Saltiel a ensuite profité d’un rythme peu soutenu pour se rapprocher en progression, le long de la corde. Décalé en pleine piste, à 300m du but, par son jockey, Jean-Bernard Eyquem, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a longuement dû batailler pour la victoire en compagnie de Galishko (Galiway). Mais, bien qu’uniquement sollicité aux bras, Mojo Ego s’est assez facilement détaché dans les derniers mètres de course. Derrière, Galishko n’a rien pu face à la supériorité de son contemporain et se classe deuxième, une longueur et demie plus loin. Il faut ensuite attendre trois longueurs et demie pour voir l’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Al Barq (Al Wukair), s’emparer de la troisième place.

Son jockey a pensé perdre la course au départ !

Encore à cheval, le pilote lauréat, Jean-Bernard Eyquem, a confié sur Equidia : « À la sortie des boîtes, je suis à genoux, car les chevaux de la corde me bloquent le passage. Je me dis alors que la course est perdue ! J’ai laissé une chance à mon partenaire de bien s’équilibrer et il est bien venu de lui-même, en progression. J’ai bien aimé sa fin de course car je n’ai pas voulu le déboîter trop dans la ligne droite. Il s’écarte un tout petit peu de sa ligne pour finir, ce qui rehausse encore sa performance. »

Sa mère a gagné le Prix Occitanie

Élevé par Clarecastle Stud, Mojo Ego a été présenté par ses éleveurs lors du book 2 de la vente de yearlings d’octobre de Tattersalls, où il avait été acheté 22.000 Gns par Jean-Claude Rouget. C’est un fils de l’étalon du haras du Quesnay, Intello (Galileo) et de Never Green (Halling), lauréate en fin d’année de 2ans de son Maiden sur 1.800m au Croisé-Laroche et ensuite gagnante d’un Prix Occitanie (L). Au haras, Never Green a donné neuf vainqueurs, dont Ecolo (Invincible Spirit), troisième du Prix La Rochette (Gr3), Galipad (Galileo), gagnant de la Coupe des Trois Ans et troisième du Prix Michel Houyvet (Ls), et aussi Mathématicienne (Galileo), lauréate de son Maiden sur 1.800m à Aix-les-Bains. Cette dernière n’est autre que la mère de Guerrière (Invincible Spirit), deuxième du Prix de Saint-Cyr et du Prix Cérès (Ls), Soustraction (Lope de Vega), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) et troisième du Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), Matematica (Rock of Gibraltar), gagnante du Prix Matchem (L) et deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1), et d’Euclidia (Maxios), gagnante du Prix Panacée et troisième du Derby du Languedoc (Ls).

La deuxième mère, Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), n’est autre que la génitrice de Solemia (Poliglote), lauréate de l’Arc, de Prospect Wells (Sadler’s Wells), vainqueur d’un Prix Greffulhe (Gr2), ou encore de Prospect Park (Sadler’s Wells), qui s’était adjugé la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3). C’est également de cette souche que descend Silasol (Monsun), lauréate du Prix Marcel Boussac et du Prix Saint-Alary (Grs1), et The Gurkha (Galileo), qui a remporté la Poule d’Essai des Poulains et des Sussex Stakes (Grs1). En course, Brooklyn’s Dance avait notamment remporté le Prix Cléopâtre (Gr3) et elle avait conclu troisième du Prix de Royallieu (Gr2).

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Intello

Danehill

Impressionnante

Occupandiste

MOJO EGO (M2)

Diesis

Halling

Dance Machine

Never Green

Shirley Heights

Brooklyn’s Dance

Vallée Dansante