Prix Franc Picard (Haies) : Edgar du Berlais en costaud

Courses / 09.06.2022

Prix Franc Picard (Haies) : Edgar du Berlais en costaud

Dieppe, jeudi

En tête lorsque le Prix Franc Picard a été neutralisé, suite à la chute de Felix de Giles, sur le coup des 13 heures, Edgar du Berlais (Saint des Saints) avait alors effectué un tour complet de piste, à l’image de l’ensemble de ses rivaux. Un peu plus de quatre heures plus tard, le représentant d’Hugo et Pierre Pilarski, du haras du Berlais et de Palmyr Racing a recouru le Prix Franc Picard, avec seulement cinq adversaires cette fois. Parti grandissime favori, à moins d’égalité, il a pris les commandes avant que Fils de Roi (Saint des Saints) ne vienne à sa hauteur à un tour de but, puis le dépasse dans le tournant après les tribunes. Mais sûr de lui, Edgar du Berlais a repris l’avantage à mi-ligne d’en face et il a lâché ses rivaux à l’entrée de la ligne droite pour l’emporter de dix longueurs, sans être sollicité. Magnifique poulain, encore entier, puissant et épais, Edgar du Berlais venait de conclure deuxième de St Donats (Saint des Saints) à Dieppe. Il possède tous les atouts pour faire un cheval de Groupe : il saute bien, il est bien né et a un superbe physique. Nous lui attribuons donc une JDG Jumping Star. Fils de Roi a réalisé d’excellentes débuts, tombant simplement sur un poulain doué qui avait déjà couru. De plus, le pensionnaire de Yannick Fouin a commis une faute sérieuse sur l’avant-dernière haie. C’est James Bond Chanay (Tirwanako) qui est revenu s’emparer de la troisième place, en retrait.

Un bon cheval

Contacté après la victoire d’Edgar du Berlais, Hector de Lageneste, co-entraîneur du poulain avec Guillaume Macaire, nous a expliqué : « C’est certainement un bon cheval. Il a tout pour lui : la génétique, le physique... Le tour de piste qu’il a fait lors de l’épreuve neutralisée, ce n’était pas bien grave. Parce que nous pensons qu’il peut faire des kilomètres sans se fatiguer. Nous avons évité Auteuil pour le protéger un peu et l’aligner dans des courses faciles. Ce n’est sûrement pas un vrai 3ans, mais plutôt un cheval qui va venir avec le temps. Nous allons continuer de monter les marches progressivement et nous espérons qu’Edgard du Berlais continuera à nous montrer de belles choses encore longtemps. »

CADRE HETRAIE

Le frère de Sire et Castle du Berlais

Élevé par le haras du Berlais, Edgar du Berlais est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de la championne Royale Athénia (Garde Royale), gagnante du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et de cinq autres Groupes, sans compter une deuxième place dans le Grand Prix d'Automne (Gr1). C’est le frère de Sire du Berlais (Poliglote), gagnant de la Liverpool Hurdle (Gr1), de Castle du Berlais (Saint des Saints), vainqueur du Prix Roger de Minvielle (L) et étalon au haras du Lion, d’Hermine du Berlais (Saint des Saints), lauréate du Prix du Défilé à Auteuil, et mère d’Altesse du Berlais (Martaline), lauréate du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), ainsi que de Colbert du Berlais (Poliglote), deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Royale Athénia a eu ensuite un yearling, Crown du Berlais (Saint des Saints). Edgar du Berlais est également le neveu de Crylza Royal (Northern Fashion), deuxième des Prix Léon Olry-Roederer et Georges de Talhouët-Roy (Grs2) et quatrième de la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr1), de Royal Rosa (Garde Royale), trois fois placé de Groupe sur les claies anglaises, et de Royal Paradise (Cadoudal), lauréat de Gr1 sur les claies de Leopardstown.

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

EDGAR DU BERLAIS ** (M3)

 

 

 

 

 

 

Mill Reef

 

 

Garde Royale

 

 

 

 

Royal Way

 

Royale Athénia

 

 

 

 

 

Crystal Palace

 

 

Crystalza

 

 

 

 

Aldonza