Prix Frêche Location (Classe 2) : God Blessing affiche ses prétentions

Courses / 15.06.2022

Prix Frêche Location (Classe 2) : God Blessing affiche ses prétentions

Prix Frêche Location (Classe 2)

God Blessing affiche ses prétentions

Absent depuis une unique tentative en compétition, conclue par une plaisante victoire sur le mile de Bordeaux-Le Bouscat, le 4 mars, God Blessing (Siyouni) est un poulain qui a toujours été apprécié par son entraîneur, Damien de Watrigant. Mercredi, à l’occasion d’une rentrée effectuée dans le Prix Frêche Location (Classe 2), le représentant de l’écurie d’Haspel et de Damien de Watrigant a clairement affiché ses ambitions en venant rapidement s’installer en tête de course. Se montrant brillant, en début de parcours, il a ensuite progressivement relâché son mors. Entré dans la dernière ligne droite avec une franche longueur d’avance sur ses rivaux, God Blessing n’a jamais réellement été attaqué ! Prenant un nouveau départ à 100m du poteau, il triomphe finalement par quatre longueurs, dévoilant pour l’occasion les talents d’un futur bon poulain. Selon le tracking, God Blessing a fait afficher 34’’55 des 600m à l’arrivée. Ses partiels sont également bons puisqu’il a bouclé les 400m aux 200m en 11’’13 pour ensuite conclure en 11’’38 des 200m à l’arrivée. Derrière, seule Moutarde (No Nay Never) a un instant tenté de l’attaquer, mais la pensionnaire de Xavier-Thomas Demeaulte n’a rien pu faire, devant se contenter de la deuxième place. Une demi-longueur plus loin, Anobe (Anodin) se classe troisième.

Un très bon poulain

Après la course, l’entraîneur vainqueur, Damien de Watrigant, a confié sur Equidia : « À Bordeaux, j’avais déjà annoncé que c’était un très bon poulain... ! Aujourd’hui, il confirme alors qu’il avait le double handicap d’effectuer une rentrée tout en allant devant. Je trouve qu’il a encore pris de la maturité. Je remercie son propriétaire José Delmotte, ndlr qui a été patient avec ce poulain. Désormais, avec la classe qu’il a, on ne va avoir aucun mal à lui trouver une belle course. En tout cas, son propriétaire souhaite que sa mère, Galaxe (High Chapparal), puisse noircir sa page de catalogue assez rapidement… »

Sa mère est double placée de Listed en France

Élevé par le haras d’Haspel, God Blessing a été présenté par ses éleveurs à la vente de sélection, où il avait été racheté 70.000 €. C’est un fils de l’étalon des Aga Khan Studs Siyouni (Pivotal) et de Galaxe (High Chaparral), deuxième du Prix des Lilas et aussi troisième du Prix de la Cochère (Ls). Outre God Blessing, on lui doit Champagne Piaff (Le Havre), lauréat, à 2ans, de son Maiden sur 1.400m et ensuite de deux handicaps, à 3ans, sur la distance de 2.000m en Angleterre. La poulinière a une yearling, Las Vegas Dream (Oasis Dream), et une foal, Galaxia des Sables (Le Havre).

La deuxième mère, Galaxie des Sables (Marchand de Sable), est gagnante notamment de deux courses à conditions à 2ans, sur les 1.400m de Chantilly et les 1.600m de Longchamp, mais aussi deuxième du Prix des Sablonnets (L). Au haras, on lui doit notamment Galaxie Gold (Dariyan), récent deuxième du Prix Hocquart (Gr2), Bobbymurphy ** (Intello), gagnant d’un Prix Policeman (Classe 1), et aussi Galaxie Quest (Toronado), lauréat de deux handicaps sur 2.400m et 2.500m à Cagnes-sur-Mer.

Enfin, la troisième mère, Kruguy Dancer (Groom Dancer), a remporté une course à conditions à 3ans, sur les 2.100m de Toulouse. C’est une sœur de Kruguyrova (Muhtathir), gagnante du Novices' Chase (Gr2), du Prix Jacques d’Indy (Gr3) et deuxième de l’Arkle Challenge Trophy Chase (Gr1).

Polar Falcon

Pivotal

Fearless Revival

Siyouni

Danehill

Sichilla

Slipstream Queen

GOD BLESSING (M3)

Sadler’s Wells

High Chaparral

Kasora

Galaxe

Marchand de Sable

Galaxie des Sables

Kruguy Dancer

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.