Prix Gérald de Rochefort (L) : Première Listed pour Sangho du Mathan

Courses / 28.06.2022

Prix Gérald de Rochefort (L) : Première Listed pour Sangho du Mathan

Auteuil, mardi

Lors de sa première tentative au niveau Listed, dans le Prix Miror, Sangho du Mathan (Bathyrhon) n’avait pas démérité, échouant au pied du podium. Ce jour-là, il avait lutté jusqu’au bout pour l’octroi de la troisième place, alors que, devant, Inès du Chênet (Spanish Moon) et Hermès de Chamdoux (Cokoriko) avaient creusé un large écart. Un mois et demi plus tard, il est somme toute logique de voir ce représentant de Jean-Marie Baradeau et d’Arnaud Chaillé-Chaillé remporter sa première Listed à l’occasion du Prix Gérald de Rochefort (L). Au lâcher des élastiques, Sangho du Mathan a pris place au sein du peloton. Il s’est montré bon sauteur durant le parcours mais n’a fait mouvement qu’à l’entrée de la dernière ligne droite. Même s’il a accroché les deux dernières haies, Sangho du Mathan a été capable de déployer de très grandes foulées pour faire la différence dans les derniers mètres. Redneck (Jeu St Eloi), qui a percuté Pearl Tree (Joshua Tree) à l’avant-dernière difficulté, s’empare de la deuxième place, deux longueurs plus loin. Pearl Tree s’est bien relancé pour finir et se classe troisième, une encolure plus loin. Après la course, Pierre Dubourg, le jockey lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « Heureusement qu’il n’est pas grand car je n’avais pas beaucoup de place pour passer ! C’est vraiment un petit guerrier. En plus il est bon. Il va évoluer et faire un bon cheval de steeple. »

Redneck commence à mieux se gérer

Redneck revenait en haies après avoir effectué des débuts intéressants sur le steeple de Dieppe. Il s’empare ici d’une deuxième place encourageante pour sa troisième tentative à ce niveau. Son propriétaire, Pierre de Maleissye Melun, nous a confié : « Je suis très content du cheval car il évolue bien alors qu’à la base il n’est pas facile à gérer. C’est bien pour lui de courir dans des lots peu fournis. Il peut rester non loin de la tête comme cela. Redneck venait de courir en steeple et il était d’ailleurs engagé ici dans cette discipline. Mais nous avons finalement opté pour cette course en haies afin de lui donner une bonne leçon. Jusqu’à aujourd’hui, nous ne savions pas vraiment quelle était sa valeur. Son entraîneur m’a toujours dit qu’il avait du gaz mais il doit mieux se gérer. »

Mention bien pour Pearl Tree

Régulier cette année, Pearl Tree venait de remporter le Prix Hyères III (Haies) à Compiègne et il réalise là une excellente performance, bien qu’il ait reçu un coup dans la ligne droite. Il venait d’être racheté 100.000 € à la vente du Grand Steeple Arqana. Christophe Dubourg, le mentor de Pearl Tree, nous a confié : « Olivier Jouin [jockey de Pearl Tree, ndlr] nous a dit que le coup de tampon reçu par Pearl Tree à la réception de l’avant-dernière haie ne l’a pas trop gêné. Il a couru correctement. Il n’a pas encore passé le steeple car, comme il devait passer aux ventes, nous ne l’avons pas essayé. Je pense qu’il pourra gagner un prix de série en steeple s’il s’y prend bien. Il est tellement facile le matin. Il ne montre pourtant rien à l’entraînement même s’il travaille bien. »

Une belle origine "du Mathan"

Élevé par Jean-Marie Baradeau, comme son nom l’indique, Sangho du Mathan est un fils de Bathyrhon (Monsun), étalon au haras de la Hêtraie, et de Swahilie du Mathan (Turgeon), laquelle a couru une fois, pour une quatrième place sur les haies de Royan. C’est donc le frère d’Amour du Mathan, gagnante du Grand Steeple de Compiègne, mais aussi de trois Listeds et plusieurs fois placée de Groupe, mais aussi de deux autres vainqueurs : Abaya du Mathan (Al Namix) et Eskiss du Mathan (Network).

Swahilie du Mathan a une 3ans, Mélodie du Mathan (Great Pretender), un 2ans, Kotazo du Mathan (Muhtathir), une yearling, Egérie du Mathan (Saint des Saints), et un produit par Doctor Dino (Muhtathir). La poulinière a été saillie par Great Pretender (King’s Theatre) cette année. La deuxième mère, Stone’s Glow (Arctic Tern), s’est classée deuxième du Prix Guillaume de Pracomtal et troisième du Prix Marc Antony (Ls). Elle a donné Odeillo du Mathan (Balleroy), lauréat du Prix Duc d’Anjou (Gr3), troisième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), Kakao du Mathan (Art Français), deuxième du Prix Duc d’Anjou (Gr3), et Thisbee du Mathan (Turgeon), placée dans un Prix Lutteur III (L). Cette dernière a donné Tamaroc du Mathan (Poliglote), gagnant du Pendil Novices’ Chase (Gr2). Stone’s Glow est aussi la deuxième mère de Dentor des Obeaux (Protektor), deuxième du Prix Jean Bart (L) et troisième du Prix Guillaume d’Ornano (L).

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Bathyrhon

 

 

 

 

 

Be my Guest

 

 

Be my Lady

 

 

 

 

Bennetta

SANGHO DU MATHAN (H4)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Swahilie du Mathan

 

 

 

 

 

Arctic Tern

 

 

Stone’s Glow

 

 

 

 

Rainbow Colors