Prix Marchand d’Or (L) : Rozgar, un sprinter en or

Courses / 05.06.2022

Prix Marchand d’Or (L) : Rozgar, un sprinter en or

Prix Marchand d’Or (L)

Rozgar, un sprinter en or

Son Altesse Aga Khan a vécu un grand moment ce dimanche… Après un succès avec Baiykara (Zarak) dans le Prix d’Orgemont (Gr3) suivi du sacre de Vadeni (Churchill) dans le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), la casaque princière a de nouveau remporté une épreuve d’importance avec Rozgar (Exceed and Excel) dans le Prix Marchand d’Or (L). Physiquement taillé pour aller vite, le poulain venait de se balader dans le Prix de La Francilienne (Classe 2). Retrouvant le même parcours, mais au niveau supérieur, il a démontré qu’il fallait compter sur lui pour redorer le blason des français dans les grandes épreuves sur courtes distances.

En balade

Derrière les animateurs, le futur lauréat a bénéficié d’un excellent parcours. Christophe Soumillon a pu le lancer à 350m du but. Le poulain est allé facilement chercher l’animateur Le Cadeau (Dabirsim) et il n’a jamais eu besoin de puiser dans ses réserves pour s’imposer. Monté plus en retrait, Perfect News (Frankel) a été une très bonne finisseuse. Elle prend la deuxième place, une longueur et un quart plus loin. Le Cadeau fait encore preuve de régularité en se classant troisième, une longueur plus loin. Après la course, Christophe Soumillon, a déclaré au micro du cheval émetteur : « Ça fonce aujourd’hui ! Franchement, c’est top. C’est un cheval que j’ai toujours apprécié. Il est magnifique, très esthétique. Il était un peu chaud l’an dernier, et cette année, c’était un peu mieux. À Fontainebleau, il m’avait un peu déçu, car j’étais venu comme pour gagner et il s’était arrêté dans les 100 derniers mètres. Il connaît des petits soucis parfois et peut se contracter. J’avais dit qu’il pourrait faire un cheval sympa sur 1.400, 1.200m. On l’a raccourci sur 1.400m à Deauville et c’était beaucoup mieux. J’avais ensuite dit qu’on pourrait encore le raccourcir, car il avait tout d’un sprinter. Le problème, c’est qu’on lui a toujours appris à partir cool et à se faire emmener avec des tournants. Aujourd’hui, je me suis baladé tout le long de la course. J’avais un peu peur devant les tribunes car Olivier [Peslier, ndlr] voyait que Ioritz [Mendizabal, ndlr] ne pouvait le suivre. Il m’a alors pris presque trois ou quatre longueurs. J’espérais qu’il ne me mettrait pas un uppercut, mais, finalement, je suis revenu aisément sur lui. Et finalement, Rozgar n’a été monté qu’aux bras. Je pense que le dernier sprinter qu’on ait eu était Siyouni. Si on lui apprend ce métier correctement, il peut devenir un top sprinter. »

Il pourrait évoluer au niveau Gr1

Rozgar a débuté sa carrière sur 1.400m en terminant deuxième. Puis sur 1.600m, il a de nouveau conclu deuxième et a ouvert son palmarès à Deauville sur 1.400m le 7 avril. Pour sa première tentative sur 1.200m, le poulain n’a pas rencontré d’opposition… Exactement comme ce dimanche. Sa manière de faire laisse à penser qu’il pourrait performer au meilleur niveau. Francis-Henri Graffard nous a dit : « Il fait partie des chevaux dont j’ai hérité d’Alain de Royer Dupré. Il était en super état. Christophe [Soumillon, ndlr] était assez impressionné. Il m’a dit qu’il avait beaucoup de vitesse en partant, qu’il ferait bien 1.100m sans problème. C’est un cheval intéressant. Je l’aime beaucoup. Depuis que je l’ai raccourci dans un galop, j’ai vu ce que j’avais envie de voir. Et là, il confirme mes espérances. Nous pourrions peut-être tenter le Maurice de Gheest (Gr1) avec lui. On hésite souvent à raccourcir les chevaux. Wooded ** (Wootton Bassett) a été un exemple pour moi. Je me suis trompé de distance en début de carrière. On l’a raccourci puis il a gagné l’Abbaye (Gr1) en fin d’année. » 

Perfect News fait un bon retour sur le sprint

Perfect News n’avait plus couru sur 1.200m depuis le 2 septembre dans les Dick Poole Fillies' Stakes (Gr3) où elle n’avait pu figurer. Rallongée entre-temps, la pensionnaire de William Haggas a remporté une course sur 1.400m, a terminé troisième des Oh So Sharp Stakes (Gr3, 1.400m), mais n’a pu se hisser sur un podium en deux tentatives cette année. Elle réalise donc une superbe performance pour son retour sur plus court et sa première tentative en France. Après la course, Tom Marquand, le jockey de la pouliche, nous a dit : « Elle court très bien. Elle a été un peu prise de vitesse, mais elle s’est bien relancée terminant fort à la deuxième place. »

Le Cadeau, un modèle de régularité

Le Cadeau connaît Chantilly comme sa poche… Aussi bien la P.S.F. que sa ligne droite ! Ses six dernières sorties – y compris celle-ci – ont été réalisées sur cet hippodrome. Et jusqu’à présent au niveau black type, le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall a terminé : quatrième du Prix Montenica (L), troisième du Prix Sigy (Gr3), deuxième du Prix Texanita (Gr3) et donc troisième du Prix Marchand d’Or (L). Après la course, Henri-Alex Pantall, nous a confié : « Il court très bien, il n’y a rien à redire ! Il a cédé un peu pour terminer. Je pense que je vais le raccourcir un petit peu. »

Une mère placée du Prix Cérès

Élevé par ses propriétaires, Rozgar est un fils d’Exceed and Excel (Danehill), qui faisait la monte à 40.000 € à Kildangan Stud en 2020 (sa dernière année de monte européenne). Sa mère, Roshanara (Sea the Stars), a notamment fini deuxième du Prix Cérès (L). Rozgar est son premier produit. Elle a une 2ans, Roshdiya (Fastnet Rock), également à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard, et une yearling par Siyouni (Pivotal). Sa deuxième mère, Rosawa (Linamix), a gagné le Prix de Liancourt et le Prix de la Calonne (Ls). Outre Roshanara, on lui doit deux autres black types : Rosanara (Sinndar), gagnante du Prix Marcel Boussac (Gr1) et deuxième du Prix de Diane (Gr1), et aussi Rosanabad (Selkirk), deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3). Rosawa est par ailleurs la grand-mère d’Homeryan (Sea the Stars), deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3). Sous la troisième mère, on retrouve le nom de Rajsaman (Linamix), gagnant des Prix du Muguet, du Prix Daniel Wildenstein (Grs2) et aussi troisième du Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1).

Danzig

Danehill

Razyana

Exceed and Excel

Lomond

Patrona

Gladiolus

ROZGAR (M3)

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Roshanara

Linamix

Rosawa

Rose Quartz

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 13’’49

De 1.000m à 600m : 22’’83

De 600m à 400m : 11’’46

De 400m à 200m : 11’’64

De 200m à l’arrivée : 11’’98

Temps total : 1’11’’40