Prix #Raceandcare (Prix des Fleurs) (Classe 2) : Chichimadame ouvre la marque avec une Marie Velon inspirée

Courses / 26.06.2022

Prix #Raceandcare (Prix des Fleurs) (Classe 2) : Chichimadame ouvre la marque avec une Marie Velon inspirée

Lyon-Parilly, dimanche

En débutant dans une course à réclamer sur la ligne droite de Fontainebleau, le 12 avril, Chichimadame (Chichi Creasy) avait conclu au cinquième rang, montrant qu’une distance plus longue l’avantagerait grandement. Réclamée pour 37.900 €, elle avait rejoint l’effectif de Jean-Pierre Gauvin pour représenter les couleurs de Jean-Philippe Zaoui et Cédric Millière. Sa première sortie pour son nouvel entourage, sur 1.350m, le parcours qu’elle retrouvait dimanche, s’était conclue par une deuxième place derrière l’inédite Vasda (Shalaa), une pensionnaire de Jérôme Reynier.

Dimanche, sur une piste mesurée très souple (3,8), Marie Velon, en selle sur Chichimadame, a monté une bien jolie course ! Elle a placé sa partenaire non loin de l’animateur, Kassar Saïd (Whipper). Chichimadame a longtemps lutté avec ce dernier dans la ligne droite. Mais la principale opposition pour la pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin venait plutôt de derrière... Fermant le passage au grandissime favori, Bozzo (Olympic Glory), emmuré le long de la corde, Chichimadame a ainsi pu rallier le poteau en lauréate. Derrière elle, le seul inédit de l’épreuve, Belouni (Fast Company), a profité de ce fait de course pour venir s’emparer de la deuxième place tout à la fin, échouant à un quart de longueur. Trouvant le jour trop tardivement, Bozzo se classe troisième, une tête plus loin.

Elle sera encore mieux à l’avenir

De retour aux balances, l’entraîneur lauréat, Jean-Pierre Gauvin, a déclaré sur Equidia : « Marie [Velon, ndlr] a monté une belle course. À l’avenir, je pense qu’on pourra avoir la pouliche encore mieux. Je suis tout de même content de cette première victoire... » Encore à cheval, la femme jockey lauréate, Marie Velon, a ajouté : « C’est très bien ce qu’elle fait. La pouliche montre qu’elle a l’aptitude aux pistes bien souples. Je l’ai trouvée encore quelque peu immature dans le parcours mais je pense qu’elle va progresser sur cette sortie. »

Les sept produits de la mère sont gagnants

Élevée par Mathieu Boutin et Ludivine Lucarelli, Chichimadame est une fille de Chichi Creasy (Chichicastenango), qui fait la monte chez The Dream Horse (Stéphanie Gachelin), et de Divinatrice (Numerous), lauréate d’une course F sur 1.000m à Dieppe et d’un handicap sur 1.200m à Deauville. Au haras, ses sept produits ont au moins remporté une course ! Parmi eux, Hesat (Country Reel), lauréate de trois courses dont, à 2ans, le Prix du Début (Inédits), Tawaret (Mr Sidney), double lauréate, à 2ans, au niveau réclamer sur 900m, ou encore Belobog (Whipper), gagnant de deux courses en province sur 1.200m et 1.400m.

Sa deuxième mère, Divineyeva (Nureyev), s’est classée deuxième pour ses débuts, à 2ans, sur le parcours des 1.200m de la ligne droite de Chantilly, où elle avait été dominée par Isle de France (Nureyev), qui s’était ensuite classée deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1). Elle est à l’origine de Divine Star (Bering), troisième du Prix Triquerville (L, Steeple-chase) à Auteuil, et de Dignitaire (Bering), gagnant d’un réclamer et de cinq handicaps entre 1.600m et 2.200m.

Enfin, la troisième mère, Divine Danse (Kris), s’est classée deuxième du Prix Morny et aussi quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1). Ce n’est autre que la mère des black types Valentino (Nureyev), Eminence (Machiavellian) et de Disco Volante (Sadler’s Wells).

 

 

 

Smadoun

 

 

Chichicastenango

 

 

 

 

Smala

 

Chichi Creasy

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Folle Garde

 

 

 

 

Folle Angoisse

CHICHIMADAME (F2)

 

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Numerous

 

 

 

 

Number

 

Divinatrice

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Divineyeva

 

 

 

 

Divine Danse