Prix Reverdy Nutrition Equine (Classe 2) : Retour gagnant de Gélinotte

Courses / 15.06.2022

Prix Reverdy Nutrition Equine (Classe 2) : Retour gagnant de Gélinotte

Prix Reverdy Nutrition Equine (Classe 2)

Retour gagnant de Gélinotte

Absente depuis le 20 décembre et une septième place obtenue dans Prix Miss Satamixa - Fonds Européen de l’Élevage (L), Gélinotte (Zanzibari) venait de s’adjuger une course Afasec. Mercredi, la représentante de l’écurie Hugo et Pierre Pilarski qui porte le nom d’une de nos plus célèbres trotteuses a effectué un retour gagnant, officiel cette fois, dans le Prix Reverdy Nutrition Equine (Classe 2). Associée à son fidèle jockey, Alexandre Gavilan, la 5ans a galopé au sein du peloton tout en se montrant un peu brillante lorsque la course a été reprise en tête. En pleine piste, dans la phase finale, Gélinotte a enclenché brusquement à 50m du but, pour s’imposer finalement d’une longueur. Son compagnon de box, Oftenwork (Maxios), qui faisait également sa rentrée, se classe deuxième. Il devance d’une courte tête l’autre jument en vue, Antolya (Prince Gibraltar). Après la course, Alexandre Gavilan a déclaré au micro d’Equidia : « Je ne savais pas trop si elle allait être à 100 %, mais finalement ça a suffi. Gélinotte sait ce qu’elle doit faire désormais. Un moment, j’ai cru ne pas pouvoir devancer Oftenwork. Ceci dit, cela n’aurait pas été dramatique car sa carrière sur cette seule Classe 2... »

Dans son jardin à La Teste

Gélinotte ne compte que peu de fausses notes à son palmarès. En dix-neuf tentatives, elle n’est sortie que quatre fois du podium. Et ses meilleures performances ont été enregistrées à La Teste où elle compte désormais trois victoires. Gélinotte est aussi une adepte des bons terrains. Joint par téléphone, Didier Guillemin, son entraîneur, nous a confié : « Nous lui avons laissé du temps pour sortir de l’hiver. La course Afasec qu’elle a remportée lui a fait énormément de bien. Je pensais qu’elle allait manquer un peu mais finalement non. C’est une jument régulière et très courageuse. L’an dernier, sa seule contre-performance a été enregistrée dans le Prix Miss Satamixa à Deauville. Gélinotte manque d’un petit quelque chose pour aller un cran au-dessus, je pense. Aujourd’hui, elle gagne mais pas de beaucoup finalement. Il faudrait qu’elle monte vraiment là-dessus pour avoir une chance au niveau Listed. Concernant, Oftenwork, je n’avais rien à courir avant. Il a fait une bonne rentrée. Je suis ravi de son comportement. »

La souche de Comtesse de Loir

Élevée par Thierry de La Héronnière et Cédric Boutin, Gélinotte a été cédée 34.000 € à Didier Guillemin lors des ventes de yearlings d’octobre Arqana, alors qu’elle était présentée par le haras d’Ellon. C’est une fille de Zanzibari (Smart Strike), étalon au haras des Sablonnets, et de Psyché (American Post), gagnante de huit courses de 3ans à 5ans sur des distances allant de 1.500m à 2.000m, et quatrième des Prix La Force (Gr3) et La Camargo (L). Gélinotte est le deuxième produit de la jument, et le premier à avoir foulé un hippodrome. Psyché a un 2ans nommé Divin Propos (George Vancouver) et un yearling par Goken (Kendargent). La deuxième mère, Napeta (Woodman), n’a pas réussi à faire l’arrivée en cinq sorties. Outre Psyché, elle a notamment donné l’étalon Dink (Poliglote), vainqueur de dix courses, dont la Poule d’Essai espagnole et troisième du Derby espagnol. La troisième mère, Blue Burgee (Lyphard’s Wish), a conclu deuxième du Prix Amandine (L). C’est la famille de Comtesse de Loir (Val de Loir), gagnante du Prix Saint-Alary, deuxième du Prix de Diane et troisième du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1), entre autres.

Mr Prospector

Smart Strike

Classy’N Smart

Zanzibari

Zieten

Zinziberine

Amenixa

GÉLINOTTE (F4)

Bering

American Post

Wells Fargo

Psyché

Woodman

Napeta

Blue Burgee