Prix Saint des Saints (Haies) : Layford Cay, malgré une sérieuse bévue

Courses / 29.06.2022

Prix Saint des Saints (Haies) : Layford Cay, malgré une sérieuse bévue

Dieppe, mercredi

Troisième en plat pour sa seule sortie dans la discipline, le 24 novembre 2021, sous les couleurs de Michel Sardou et l’entraînement de Jean-Claude Rouget, Layford Cay (Attendu) a été transféré ensuite chez François Nicolle. Désormais inscrit sous les couleurs Rouget, il a débuté victorieusement sur les haies dans le Prix Saint des Saints. Attentiste, en quatrième position, en se montrant allant en début de parcours, Layford Cay a pris les commandes dans le premier tournant. Devant, il a été plus décontracté. Il a sauté sérieusement dans le parcours. L’inédit Bonheur de Ballon (Doctor Dino) l’a rejoint à l’amorce du tournant final. Mais Layford Cay l’a contré entre les deux dernières haies. En dépit d’une sérieuse faute commise sur l’ultime haie, le pensionnaire de François Nicolle a su repartir sur le plat pour l’emporter sûrement. Sa victoire a fait dire à son jockey, Angelo Zuliani : « J’aurais préféré attendre un tour derrière les autres, mais nous n’allions pas très vite et il sautait de manière fluide. J’avais un peu trop de gaz et il n’était pas décontracté, donc j’ai préféré avancer. Une fois devant, il a été sérieux et a été loin. C’est un poulain qui a une classe de plat. »

Et François Nicolle d’ajouter : « Le poulain a débuté proprement. Il n'a pas été très facile, il était regardant et un peu coquin, mais Angelo [Zuliani, ndlr] l'a bien monté. Je pense que Layford Cay a de la marge. Ce sera intéressant de voir ce qu'il va faire lors de sa deuxième sortie en obstacle... »

Jingle Denuo (Magneticjim) a tracé une belle ligne droite pour prendre la deuxième place devant Alex the Dancer (Alex the Winner), loin dans le parcours et qui a terminé fort sur le plat, sans avoir une course dure. Il faudra revoir Electrical Power (Saint des Saints), sérieusement fautif sur l’ultime haie alors qu’il se rapprochait avec d’évidentes ressources, mais également Bonheur de Ballon, sixième, qui est venu tôt en tête et a fait bonne contenance. La bonne note de ce tournoi riche en enseignements revient assurément à Bel Amigo (Jeu St Éloi), lequel a fait le petit parcours à la corde avant de terminer fort, sur le plat, pour arracher la cinquième place.

La famille d’un vainqueur du Prix de Suresnes

Élevé par Michel Sardou, pour lequel il a couru en plat, Layford Cay est un fils d’Attendu (Acclamation), étalon au haras du Quesnay, et de Ravage (Verglas), une jument inédite qui a produit auparavant Actée (Youmzain), lauréate d’un handicap sur 1.950m à Nancy et Aggagio (Born to Sea), vainqueur de son maiden à 3ans à Amiens pour le tandem Sardou-Rouget, lauréat à Goodwood sur 2.800m et 3.200m et gagnant de handicaps sur les claies en Angleterre. Après Layford Cay, Ravage a eu une yearling par Lawman (Invincible Spirit), laquelle a été exportée en Italie. Sous l’entraînement d’André Fabre, la deuxième mère, Arrivée (Anabaa), s’est imposée sur 1.400m à 3ans. Elle est issue de la souche de No Dream (Anabaa), vainqueur du Prix de Suresnes (L).

 

 

 

Royal Applause

 

 

Acclamation

 

 

 

 

Princess Athena

 

Attendu

 

 

 

 

 

Green Tune

 

 

Gwenseb

 

 

 

 

La Popesse

LAYFORD CAY (H3)

 

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Verglas

 

 

 

 

Rahaam

 

Ravage

 

 

 

 

 

Anabaa

 

 

Arrivée

 

 

 

 

Quiet Dream

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.