Sacrées

Courses / 19.06.2022

Sacrées

Le scénario parfait pour la journée la plus glamour de l’année ! Hollie Doyle, en selle sur Nashwa, est devenue dimanche la première femme jockey à inscrire son nom au palmarès du Prix de Diane Longines. Un sacré bout de femme, qui a battu à la lutte, et d’une courte tête, le jockey le plus titré du classique cantilien, Gérald Mossé, associé à une remarquable La Parisienne. Hollie, dont le nom s’inspire de l’adjectif "holy", sacré en anglais. C’était écrit ! La jeune femme a fait preuve d’un sang-froid remarquable sur la pouliche de son "patron", Imad Al Sagar, qui venait de prendre la troisième place des Oaks, battue par un manque de tenue. Elle a dû se résoudre à monter sa pouliche à la pointe du combat, tout en parvenant à la détendre suffisamment pour qu’elle ne brûle pas d’énergie. Le verdict du poteau (courte tête) témoigne qu’il fallait monter une course au millimètre. Hollie n’a pas tremblé. Elle a gagné sa place dans la légende de Chantilly.