SPECIAL ROYAL ASCOT - Coventry Stakes (Gr2) : Aidan O’Brien, vingt-cinq ans après son premier succès

International / 13.06.2022

SPECIAL ROYAL ASCOT - Coventry Stakes (Gr2) : Aidan O’Brien, vingt-cinq ans après son premier succès

Royal Ascot (GB), mardi

C’est dans les Coventry Stakes, Gr3 à l’époque, qu’Aidan O’Brien a signé son premier gagnant à Royal Ascot, il y a un quart de siècle, avec le "FR" Harbour Master (Bluebird). Depuis, le monde a changé et l’entraîneur irlandais a remporté le championnat des 2ans à huit autres reprises (record). Cette année, il peut compter sur une très bonne équipe de juniors. Il en a aligné dix-sept et neuf ont déjà gagné. Le meilleur de la team est assurément Blackbeard (No Nay Never), invaincu en trois sorties et lauréat des Marble Hill Stakes (Gr3). Le poulain a progressé à chaque sortie. Le deuxième atout de Ballydoyle est Age of Kings (Kingman), nullement un 2ans pour Royal Ascot, au vu de son pedigree, mais qui a été très impressionnant en dernier lieu dans un maiden au Curragh. Les deux cartouches de Ballydoyle ont toujours couru dans des lots maigrelets (quatre ou cinq partants) et c’est leur seul point faible.

Amo Racing, la nouvelle puissance

Cette année, Amo Racing a gagné treize courses pour les 2ans en Angleterre et il sera également doublement représenté. Persian Force (Mehmas), pensionnaire de Richard Hannon, a remporté les Brocklesby Stakes, la première course pour les 2ans en Angleterre, et il a confirmé dans une course à conditions à Newbury. Remarkable Force (Acclamation) s’est imposé deux fois en neuf jours pour l’entraînement d’Alice Haynes sur 1.000m dans le style d’un poulain qui devrait apprécier une distance plus longue. Bradsell (Tasleet) a fait forte impression lors de ses débuts : il a gagné par neuf longueurs un novice à York. Royal Scotsman (Gleneagles) a ouvert son palmarès par cinq longueurs à Goodwood avec une belle pointe de vitesse.

Un américain mais pas estampillé Ward

Il y a aussi un américain au départ mais il n’est pas entraîné par Wesley Ward. Il s’agit de Late September (Munnings), pensionnaire de George Arnold. Il ne présente pas le profil habituel des juniors à la Ward que nous avons vu s’imposer à Royal Ascot, bien au contraire. L’américain a ouvert son palmarès lors de sa deuxième sortie, sur les 900m du dirt de Churchill Downs. Il a été pris de vitesse dans le tournant avant de refaire beaucoup de terrain pour s’imposer comme un poulain qui pourrait apprécier le gazon et les 1.200 mètres.