SPECIAL ROYAL ASCOT - Jersey Stakes (Gr3) : Toimy Son, un vrai test et une forme solide

International / 17.06.2022

SPECIAL ROYAL ASCOT - Jersey Stakes (Gr3) : Toimy Son, un vrai test et une forme solide

Royal Ascot (GB), samedi

La France compte un seul succès depuis l’an 2000 dans les Jersey Stakes (Gr3). C’était en 2017 avec Le Brivido (Siyouni). Il faut un poulain de Gr1 ou presque pour l’emporter et deux des cinq derniers lauréats ont brillé au top niveau après leur succès. Le français Toimy Son (Twilight Son) arrive au rendez-vous avec une forme très solide, boostée dimanche par le succès de Txope (Siyouni) dans les German 1.000 Guineas (Gr2). Il est assez rare de trouver dans un Gr3 un poulain à 109 de rating offert à 16/1, mais les Jersey ne sont pas un Gr3 comme les autres.

Le "FR" Noble Truth un mois après la castration

Le favori est le "FR" Noble Truth (Kingman), acheté 1,1 million à Deauville. Il s’est classé deuxième dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et, lors de sa rentrée après le Saudi Derby (Gr3), il a gagné par six longueurs les King Charles II (L). Pour autant, ce succès ne l’a pas sauvé de la castration… S’il a perdu ses chances de devenir étalon il y a un mois, d’après son entraîneur, Charlie Appleby, il s’est beaucoup calmé. Shadwell aligne deux poulains. Monaadah (Giant’s Causeway), un pensionnaire de Saeed bin Suroor, est invaincu en trois sorties. Après ses débuts à Meydan, il a couru deux fois sur les PSF. Alflaila (Dark Angel) vient de se promener dans un handicap sur ce même parcours. Le Juddmonte - Gosden Samburu (Kingman) vient lui aussi des handicaps.

Ils arrivent des classiques

Même si la dernière victoire d’une pouliche remonte à 2012, il ne faut pas négliger les chances de l’irlandaise Star Girls Aalmal (Elzaam), malheureuse quatrième dans les Irish 1.000 Guinées. Quatre autres ont tenté dans les classiques. Dubawi Legend (Dubawi) et Tacarib Bay (Night of Thunder) ont déçu dans les 2.000 Guineas, tout comme Hello You (Invincible Spirit) dans les 1.000 Guinées (Grs1). L’allemand Rocchigiani (Time Test), au contraire, a fait galoper Maljoom (Caravaggio), le gagnant moral des St James’s Palace Stakes (Gr1), dans les Mehl-Mülhens-Rennen (Gr2).  

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.