Vadeni plus haut que Desert Crown, le Jockey Club devant le Derby !

International / 07.06.2022

Vadeni plus haut que Desert Crown, le Jockey Club devant le Derby !

Lauréat du Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), Vadeni (Churchill) a pu, mardi soir, se coucher dans son box avec le titre honorifique – bien que théorique – de meilleur 3ans d’Europe ! Avec une valeur de 56, c’est-à-dire un rating de 124, Vadeni devance d’une livre le Derby winner Desert Crown (Nathaniel), crédité de 123 par Mark Olley, le handicapeur anglais qui a établi les ratings du Derby. Jeudi, après concertation entre les handicapeurs des différents pays, les Longines World’s Best Racehorse Rankings seront publiés, ce qui pourrait modifier cette hiérarchie. Ceci dit, les handicapeurs de France Galop ont placé Vadeni sur la même ligne que Lope de Vega (Shamardal), lauréat par 3 longueurs de l’édition 2010 du classique cantilien en 2010 – avec le 20 dans les stalles – après avoir remporté la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) en 120. Au cours de ces dix dernières années, ce n’est que la seconde fois que le gagnant du Jockey Club sort du classique avec un meilleur rating que celui du lauréat du Derby d’Epsom. C’était déjà arrivé en 2019 avec un autre Rouget, Sottsass (Siyouni), crédité de 120 alors qu’Anthony van Dyck (Galileo) était coté à 118.

Il a bondi de seize livres

Vadeni était arrivé sur le Jockey Club avec une valeur de 108 suite à son plaisant succès dans le Prix de Guiche (Gr3). Quelques heures plus tard, son rating avait bondi de seize livres. Beaucoup trop ? Pas forcément… Surtout si l’on garde en tête que, depuis que les chevaux sont entraînés par l’homme, l’objectif majeur est de les avoir au top pour les épreuves classiques. Par forcément… Surtout lorsque l’on constate que Vadeni a battu "en rigolant" deux lauréats de Gr1 tel qu’El Bodegon (Kodiac) et Modern Games (Dubawi), qui ont bataillé pour la deuxième place, en net retrait de l’intouchable lauréat. Sans parler de la cinquième place d’Onesto (Frankel) qui avait affiché 112 lors de son succès dans le Prix Greffulhe (Gr2), alors qu’Al Hakeem (Siyouni) qui s’était "promené" dans le Prix de Suresnes (L) est monté en 112 suite à sa quatrième place dans le Jockey Club. Le 124 de Vadeni est donc logique.

Égalité pour le Racing Post, Timeform préfère Desert Crown

Les échellistes du Racing Post affichent 124 pour Vadeni, soit le même rating qu’ils ont attribué à Desert Crown à Epsom. Les valeurs attribuées par le quotidien anglais sont habituellement deux livres plus hautes que le rating officiel. Timeform, quant à lui, est normalement quatre livres plus haut et il a choisi Desert Crown comme meilleur 3ans d’Europe avec 129p (c’est-à-dire susceptible de progresser). Vadeni est à 125p.

Le Derby ? Un véritable casse-tête pour les handicapeurs !

Le Derby a été bien plus difficile à étalonner. Et pour cause puisque les trois poulains qui ont suivi Desert Crown dans le classement étaient respectivement à 150, 25 et 66/1 ! Le deuxième, Hoo Ya Mal (Territories), s’était classé deuxième des Newmarket Stakes (L), battu par sept longueurs, en 105 de rating. Le troisième, le très malchanceux Westover (Frankel), avait remporté le Classic Trial (Gr3) de Sandown, en 109. Quant au quatrième, Masekela (El Kabeir), il avait obtenu un rating 107 pour une deuxième place obtenue dans les Superlative Stakes (Gr2), en juillet de ses 2ans, valeur qu’il n’avait pu réellement confirmer ensuite. Le handicapeur aurait encore pu attribuer un rating supérieur à Desert Crown en prenant en point de comparaison le lauréat du Chester Vase (Gr3), Changingoftheguard (Galileo) qui, avant le Derby, était en 110 avant de finalement conclure lointain cinquième à neuf grandes longueurs. Mais l’échelliste a choisi de revoir à la baisse de quatre livres (106) la performance du poulain irlandais, ajoutant, par un simple calcul arithmétique, trois livres à Desert Crown, facile lauréat du Derby. Hoo Ya Mal et Westover sont sortis de la course avec 116, ce qui signifie que deux longueurs et demie – l’écart à l’arrivée entre Desert Crown et ses deux suivants – équivalent à quatre livres sur 2.400m.

Tuesday et Emily Upjohn à 117

C’était plus simple pour les Oaks, où les trois favorites ont obtenu les trois premières places à l’issue d’une course au déroulement un peu particulier, notamment suite au départ raté d’Emily Upjohn. Tuesday (Galileo) et Emily Upjohn (Sea the Stars) ont décroché 117, ce qui est en ligne avec le rating moyen des dix dernières lauréates. Les pouliches qui ont atteint ou franchi la barre des 120 depuis 2012 sont au nombre de trois. Enable (Nathaniel) et Love (Galileo) à 122 et Minding, la sœur de Tuesday, à 120. Combien pourrait-on ajouter à Emily Upjohn suite à son départ catastrophique ?