Céline Gualde : « Le National de l’obstacle, avant tout une histoire de copains ! »

Élevage / 25.07.2022

Céline Gualde : « Le National de l’obstacle, avant tout une histoire de copains ! »

Mercredi se tiendra la 13e édition du National de l’obstacle à l’hippodrome du Pin. Un rendez-vous qui n’a cessé de prendre de l’importance dans le calendrier des concours de modèles et allures… Céline Gualde, l’une des chevilles ouvrières du comité d’organisation, nous livre les clés du succès.

L’affaire n’était pas gagnée quand il y a treize ans, poussée par Pierre Julienne, Céline Gualde décide de relancer le concours de modèles et allures de Carrouges, le seul de ce type en Normandie. Avec l’aide de Pascal Noue, Aliette Forien, Denis Legeard, et bien d’autres bénévoles, sponsors et surtout amis, le National de l’obstacle a acquis ses lettres de noblesse : de futurs champions des hippodromes y ont été sacrés, nombre de transactions y ont été conclues, et le catalogue, qui vient d’être publié (voire notre rubrique Champs Libres en fin de journal), est de taille à faire se déplacer les professionnels de l’obstacle de toute la France… et même au-delà. Céline Gualde rappelle : « Ce concours, c’est avant tout une histoire de copains. Et nous dédions cette édition à Larissa Kneip, qui a été l’une des premières à nous faire confiance, et faire partie de nos généreux sponsors qui permettent aussi au concours de se développer. Au départ, nous avons relancé cette manifestation car il n’existait pas de concours de modèles et allures en Normandie. Le but était de confronter la production normande aux autres, si bien que nous avons toujours accueilli des éleveurs de toute la France, et sans distinction de race. Cela se reflète dans la variété du catalogue, aussi bien du côté des origines que des éleveurs. Petits ou grands, tous ont leur chance au National ! Nous tenons aussi à limiter les catégories. Chez nous, seuls les foals sont séparés en deux catégories : les précoces et les tardifs. Si bien que lorsque vous gagnez, c’est à l’issue d’une vraie compétition entre un bon nombre de participants. C’est ça le sport ! »

Horaires :

- 7 h 30 : accueil des participants

- 8 h 30 : présentation des foals précoces et tardifs

- 12 h : apéritif offert par la Fédération des éleveurs, suivi du tirage au sort de la tombola et du déjeuner.

- 13 h : présentation des yearlings et des 2ans

Le National de l’obstacle, c’est aussi, chaque année, un choix très pointu parmi les membres du jury. Cette année, Yannick Fouin – dont la sensibilité élevage est bien connue – préside un panel composé de professionnels dont l’expertise ne peut être mise en doute. Le concours a une vocation pédagogique : on retrouve d’ailleurs dans le catalogue une page de conseils pour la présentation. « Comme ce type de concours n’existait pas en Normandie, il a fallu expliquer aux éleveurs les us et coutumes d’une présentation réussie ! » Des éleveurs bien accueillis, dans un cadre convivial (cadeaux de bienvenue, prix attractifs avec saillies, etc.), qui sert le commerce : si les courtiers britanniques ont été plus rares pendant les éditions marquées par la Covid, ils devraient revenir en nombre. Sachant que les professionnels français sont traditionnellement très actifs aussi, certains chevaux étant vendus à peine descendus du camion !

Le concours aura lieu cette année sur l’hippodrome de la Bergerie, au Pin, les travaux ne permettant sa tenue dans son cadre habituel, celui du Haras national. « Le site est entièrement clos, donc très sécurisé. Nous vous attendons nombreux, dès 8 h 30 pour les présentations des foals. La Fédération des éleveurs offre un apéritif à midi, suivi d’un déjeuner, et dès 13 h, place aux présentations des yearlings et des 2ans. »