Champ libre  : les "galères" de la location

Courses / 06.07.2022

Champ libre : les "galères" de la location

Je voudrais apporter un avis contraire à l’interview de monsieur d’Armaillé parue dans JDG du lundi 27 juin. Il expliquait qu’il était encore facile de louer des chevaux ! J’aimerais savoir d’où il détient cette affirmation car la réalité est tout autre. J’ai même renoncé à proposer mes élèves à la location car la réponse est toujours "non", sans connaître le papier ni les avoir vus. Il suffirait de demander aux petits éleveurs leur ressenti. Personnellement j’ai quatre 2ans qui sont débourrés et qui attendent au pré. D’ailleurs, comme nous ne sommes pas loin l’un de l’autre, j’invite volontiers et avec grand plaisir monsieur d’Armaillé à venir voir mes 2ans et me donner son avis. Monsieur d’Armaillé est un très, très grand éleveur connu et reconnu. Bien sûr, il n’est pas difficile de louer, mettre en pension ou vendre, tout comme pour d’autres élevages renommés. Ce qu’il faut savoir, c’est que depuis quelques années c’est une véritable galère pour les petites structures (élevages et entraîneurs) qui, elles aussi, ne sont pas consultées et disparaissent car elles n’ont pas les mêmes armes pour lutter contre les grandes structures.

Alain Aupetit

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.