Cheikh Mansoor Festival - Coupe du Sud-Ouest des Pur-Sang Arabes (Gr3) : Soko, sans forcer pour son retour en France

06.07.2022

Cheikh Mansoor Festival - Coupe du Sud-Ouest des Pur-Sang Arabes (Gr3) : Soko, sans forcer pour son retour en France

La Teste-de-Buch, mercredi

De retour en France après avoir passé l’hiver dans le Golfe, Soko (Nieshan) s’est imposé avec classe dans le Cheikh Mansoor Festival - Coupe du Sud-Ouest des Pur-sang Arabes (Gr3 PA). Sous la selle d’Olivier Peslier, celui qui porte désormais les couleurs des écuries royales d’Oman a montré qu’il faudrait compter avec lui pour les Grs1 européens à venir. Dans le sillage de l’animateur, Edalbar (Af Albahar), le futur lauréat n’a fait mouvement qu'à 400m du but. Monté aux bras par son jockey, il a progressivement dépassé Edalbar et a accentué ses foulées jusqu’au poteau pour l’emporter facilement. Edalbar ne démérite pas. Il termine deuxième à une longueur et un quart. Derrière, le trou s’est formé puisqu’il faut compter trois longueurs et demie pour retrouver Ibn Gabir (Mared Al Sahra), courageux troisième.

Deauville et le week-end de l’Arc

Entraîné par Olivier Trigodet en début de carrière, Soko avait créé une belle surprise en prenant la troisième place du Qatar Derby des Pur-sang Arabes de 4ans (Gr1 PA). Par la suite, à Deauville, il a remporté la Doha Cup (Gr1 PA) de toute une classe en devançant des chevaux de la trempe d'Hoggar de l’Ardus (Mister Ginoux). Avant de partir au Moyen-Orient, où il a réalisé un très bon hiver, le cheval avait notamment conclu deuxième du French Arabian Breeders' Challenge Classic - Cheikh Zbs Al Nahyan (Gr1 PA). Après la course, Élisabeth Bernard, l’entraîneur de Soko, a déclaré au micro d’Equidia : « J’ai tremblé toute la course ! C’est magnifique parce qu'en vieillissant, ce cheval a changé de comportement. À une certaine époque, tout le monde préférait qu’il soit devant et aujourd’hui, j’étais ravie qu’il y ait un leader. Il a appris à courir sagement derrière, à venir sur le leader. Je connais très bien Olivier Peslier… Il ne lui a pas mis une claque sur l’épaule. Cela voulait dire qu’il savait qu’il avait la pointure. Désormais, nous allons viser le Gr1 de Deauville [la Doha Cup, ndlr] en août, puis le Gr1 de Longchamp [la Qatar Arabian World Cup, ndlr]. » Xavier Thomas-Demeaulte, l’entraîneur du deuxième, nous a confié : « En étant deuxième de Soko, Edalbar réalise une excellente performance. Le problème, désormais, c'est qu'il n'y a pas de course exclusivement pour les 4ans. Il va se retrouver avec les vieux... Je vais devoir discuter du programme avec ses propriétaires. »

Le deuxième gagnant de Gr1 de Nieshan. Soko met à l'honneur l'élevage de Jean-Luc Jardel. C'est le deuxième gagnant de Gr1 de Nieshan (Akbar) après Hadi de Carrère (Nieshan). Cet étalon est stationné au haras de Carrère, près de Toulouse. Deux autres de ses produits (Penny et Izmir de Carrère) sont montés sur le podium au niveau Gr1 PA.

La mère, Saka (Tornado de Syrah), a couru deux fois sans succès. Soko est son troisième gagnant après Sia (Akbar), lauréate en France et aux Pays-Bas, et Shen (Meliar Halab) qui s'est imposé dans une épreuve pour amateurs. La deuxième mère, Sainte Lucie (Dormane), a couru deux fois sans succès. Elle a eu cinq partants en France mais aucun n'a été capable de s'imposer. La troisième mère a donné Jalnar Al Khalidiah (Tiwaiq), gagnant du Prix Manganate à Deauville et deuxième de l'Arabian World Cup (Grs1 PA). Au haras, Jalnar Al Khalidiah a donné des chevaux de haut niveau. C'est la souche de Jarnin (Akbar), gagnant du Prix du Président des UAE (Gr1 PA) à Deauville et de H.H. The President Cup (Gr1 PA) à Abu Dhabi. Il s'agit d'une des branches de la descendance de Nevada II (Djanor).

 

 

 

Djelfor

 

 

Akbar

 

 

 

 

Fantasia

 

Nieshan

 

 

 

 

 

Octavius

 

 

Jade des Pins

 

 

 

 

D'jadie de Teoul

SOKO (M4)

 

 

 

 

 

 

Djourman

 

 

Tornado de Syrah

 

 

 

 

Pom du Berlais

 

Saka

 

 

 

 

 

Dormane

 

 

Sainte Lucie

 

 

 

 

Jody de Syrah