De belles ambitions automnales pour l’écurie Satalia

Courses / 01.07.2022

De belles ambitions automnales pour l’écurie Satalia

De belles ambitions automnales pour l’écurie Satalia

Très actif sur la scène deauvillaise, à l’occasion de la vente d’été Arqana, Davide Satalia et ses pensionnaires seront à suivre au second semestre en région parisienne. Fer de lance de l’écurie cantilienne, Saint Turgeon (Turgeon) n’a plus couru depuis son distancement de la première place dans le Prix du Vivarais, le 7 mai 2022. Ce troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) 2020 pourrait avoir de grands objectifs à l’automne. Davide Satalia nous a dit : « Saint Turgeon va bien. Il fera sa rentrée au mois de septembre à Auteuil. Nous voudrions essayer de courir le Grand Prix d’Automne (Gr1) avec lui. » Compagnon d’entraînement de Saint Turgeon, Pollexfen (Yeats) a enlevé le Prix Count Schomberg (L) et a fini deuxième du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) en 2021. Il pourrait aussi avoir un programme menant au Grand Prix d’Automne. « Pollexfen est très bien. Nous l’avons reçu un peu trop tard pour courir le Prix La Barka (Gr2). Il va faire un programme classique et nous verrons si nous pouvons aller ou pas sur le Grand Prix d’Automne. » Autre représentant des couleurs Troger, Why (Tin Horse) a été arrêté dans la Grande Course de Haies de Milan (Gr1), après avoir ridiculisé l’opposition sur les haies d’Auteuil. « Why a fait une faute sérieuse à Milan et ça lui a coûté la course. Je ne sais pas encore s’il a le niveau pour aller avec les meilleurs, mais c’est un cheval qui a beaucoup de qualité. Nous allons essayer de lui trouver un engagement facile pour faire sa rentrée. Il est en train d’être dressé sur le steeple donc, peut-être que nous irons sur les gros obstacles. C’est encore un jeune cheval que nous n’avons pas testé face aux bons. » Reconverti sur le cross cette année, Argentier (High Rock) s’y est mis rapidement, gagnant à Compiègne avant de conclure cinquième d’un Grand Cross de Lyon relevé. Son mentor nous a appris : « Argentier ira courir le Grand Cross de Vittel le 31 juillet. Et ensuite, nous irons directement sur le Grand Cross de Compiègne (L). Il s’est très bien mis au cross. C’est dommage qu’il ait déjà 12ans. Ce sera sa dernière année de compétition car nous le réformerons ensuite. Il aime le cross et il fait ça très bien. » Plus revu depuis sa troisième place dans le Prix William Head (L) 2021, Goas Mat (Racinger) a profité du pré et devrait être repris à l’entraînement à l’automne. S’il évolue bien, son entourage pourrait essayer de préparer le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2023.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.