VADENI PEUT PASSER  DU L… AU XXL !

Courses / 01.07.2022

VADENI PEUT PASSER DU L… AU XXL !

VADENI  PEUT PASSER

DU L… AU XXL !

Samedi, Vadeni (Churchill) tentera d’imiter St Mark’s Basilica (Siyouni), seul auteur du double Jockey-Club - Éclipse depuis que le Derby français se dispute sur 2.100m. Mieux : parmi les dix-huit lauréats du Jockey Club nouvelle formule, seul St Mark’s Basilica a couru le Groupe 1 de Sandown sur 2.000m. Vadeni sera le second ! Pour être précis, rappelons que Shamardal (Giant’s Causeway) avait été déclaré partant dans les Eclipse avant de tomber boiteux le jeudi précédent et était donc rentré directement au haras, en Australie. Pourtant, l’enchaînement entre les deux Groupes 1 semble bien logique en vue d’une future carrière d’étalon… Que pèserait une victoire du poulain princier samedi à Sandown ? Éléments de réponse en page 2…

Les Eclipse Stakes pèsent beaucoup dans le CV d’un futur étalon. C’est surtout vrai dans le cas des gagnants du Derby, qui doivent ensuite démontrer avoir suffisamment de vitesse pour briller sur plus court. Prenons le cas de Golden Horn (Cape Cross), lauréat à Epsom en 126 et dont le rating après Sandown a progressé à 130, un 130 confirmé ensuite dans les Irish Champion (Gr1) et dans l’Arc de Triomphe. Il a fait ses débuts à 60.000 £ (69.500 €). Le doublé Eclipse – Irish Champion a permis à Oratorio de démarrer sa carrière à 25.000 €. Le regretté Roaring Lion (Kitten’s Joy), qui n’avait pas tenu à Epsom, a entamé à Sandown un coup de quatre dans les Gr1 (Eclipse, Juddmonte International, Irish Champion et Queen Elizabeth) qui l’a poussé au tarif de 40.000 £ (46.500 €) lors de sa seule saison de monte.

Du simple au double

Les gagnants du Jockey Club sur 2.100m ont effectué leurs débuts au haras dans une fourchette comprise entre 3.000 et 65.000 € : tous n’avaient pas la même histoire ni le même pedigree ! La médiane du tarif se situe à 15.000 €. Ceux qui ont dépassé ce médian ont étoffé leur CV après leur succès classique. Le cas le plus évident est celui d’Almanzor (Wootton Bassett) qui, après un break, avait aligné coup sur coup le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2), les Irish Champion (Gr1) et les Champion Stakes (Gr1). Résultat des courses : un rating de 129 et une saillie à 35.000 €. Le Derby winner de la même année, Harzand (Sea the Stars), jugé comme un pur cheval de 2.400m, a fait ses débuts à 15.000 €. Les deux se sont rencontrés une seule fois, dans les Irish Champion. Avant la course, le français avait un rating 118, l’irlandais 123. On connaît la suite de l’histoire…

Le centenaire et beaucoup plus

Georges Rimaud, directeur des Aga Khan Studs, nous l’a bien fait comprendre en début de semaine. Une victoire dans la grande course anglaise lors de l’année du centenaire de l’élevage est très importante du point de vue sportif — et sur ce plan, c’est tout l’entraînement français dont on redorerait le blason ! —, mais aussi d’un point de vue commercial pour une grande opération d’élevage comme celle de Son Altesse l’Aga Khan.