Al Rayyan Cup (Prix Kesberoy) : L’avenir doré d’Al Ghadeer

Courses / 09.08.2022

Al Rayyan Cup (Prix Kesberoy) : L’avenir doré d’Al Ghadeer

Deauville, mardi

1er       AL GHADEER

2e        JOE STAR

3e        MONAASIB

« Vous allez voir de plus en plus de chevaux arabes ressemblant aux pur-sang anglais ! L’année dernière, Samlla (Assy) avait causé une impression similaire. Cela devient de vrais chevaux de courses ! Al Ghadeer est encore un gros bébé : il n’avait couru qu’une seule fois avant cette course et a encore beaucoup à apprendre. À l’avenir, en prenant de la maturité, cela va devenir un zinc ! » Tenant du titre de la Al Rayyan Cup (Prix Kesberoy) (Gr1 PA), François Rohaut a non seulement conservé sa couronne mais également tenu des propos élogieux suite à la victoire de son pensionnaire, Al Ghadeer (Al Mourtajez) ! Et pour cause, puisque ce dernier a débuté sa carrière il y a moins d’un mois, à La Teste-de-Buch, dans le Royal Cavalry Oman - Prix Tidjani (Gr3 PA), où il s’est classé deuxième de Joe Star (Al Mourtajez), qu’il retrouvait mardi. Suscitant quelques convoitises, Al Ghadeer avait finalement été acheté par Al Wasmiyah Racing – écurie qatarienne composée de jeunes d’une vingtaine d’années –, avant de rejoindre l’entraînement de François Rohaut.

À Deauville, pour sa deuxième sortie, Al Ghadeer découvrait la monte de Christophe Soumillon en compétition. Encore immature, il n’est pas très bien sorti de sa stalle, se retrouvant parmi les derniers. Rapproché le long de la corde dans la ligne d’en face, il a finalement pu venir se positionner juste derrière l’animateur, Obaid (Rabbah de Carrère). Prenant ensuite facilement l’avantage à l’entrée de la dernière ligne droite, Al Ghadeer n’a jamais rencontré d’opposition et a déployé de superbes foulées. Il s’impose finalement de toute une classe par cinq longueurs et demie. Derrière lui, Joe Star n’a pu devancer à nouveau son contemporain mais il obtient une probante et aisée deuxième place. Dans le lointain, Monaasib (Dahess) est troisième.

Impressionnant physiquement

Al Ghadeer aurait dû entamer sa carrière à Chantilly, le 23 juin, dans la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr2 PA). Finalement forfait pour cause administrative, il a donc effectué ses débuts officiels sous les couleurs d’Al Nujaifi Racing Ltd, le 14 juillet à La Teste. Montrant rapidement d’évidents moyens, Al Ghadeer échouait à seulement trois quarts de longueur de Joe Star. Après la course, François Rohaut a ajouté : « Al Ghadeer avait très bien débuté, c’est pour cette raison que ses nouveaux propriétaires, Al Wasmiyah Racing, ont souhaité acheter le poulain. Je l’ai reçu il y a seulement trois semaines donc je me contente de poursuivre le travail réalisé par Damien de Watrigant, son ancien entraîneur. Ce dernier a fait de lui le poulain qu’il est aujourd’hui. Je récolte juste les fruits de son travail… » Paul Basquin, qui a acheté Al Ghadeer pour le compte d'Al Wasmiyah Racing, en a profité pour raconter l’histoire du poulain : « Al Ghadeer est un poulain physiquement impressionnant. Il est compact, épais et solide. Aujourd’hui, son accélération a été incroyable. En plus d’avoir fait acheter Al Ghadeer, mon entité, Saubouas Bloodtsock, a également fait acheter le deuxième, Joe Star… Toutefois, les deux premiers sont physiquement différents. J’en profite également pour féliciter Al Shaqab Racing ! Leur étalon, Al Mourtajez (Dahess), s’annonce vraiment prometteur. Et, pour finir, je tiens également à féliciter les éleveurs des deux premiers, lesquels réalisent un travail remarquable. »

Direction le Gr1 de Saint-Cloud pour Joe Star

Joe Star se présentait invaincu en une sortie au départ du Prix Kesberoy. Et pour cause, il venait de dominer Al Ghadeer dans le Prix Tidjani, à La Teste. Cependant, le représentant d’Helal Alalawi n’a pas à rougir de cette deuxième place. Il valide son ticket pour la Qatar Arabian Trophy des Poulains (Gr1 PA). Son entraîneur, Thomas Fourcy, nous a déclaré : « Mon poulain est encore immature et il a besoin d’une course rythmée pour exprimer son potentiel. Aujourd’hui, il a tiré. Comme son père, il va venir avec le temps. Le gagnant est certainement plus précoce et est capable d’accélérer plus brutalement, alors que le mien doit enrouler avec sa grande action. Je ne change pas mes plans : il ira sur le Gr1 à Saint-Cloud la veille du week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). »

Le deuxième gagnant de Groupe de la bonne irakienne Gharraa

Élevé en France par l’Irakien Mohammad Al-Najafi, Al Ghadeer est un fils d’Al Mourtajez (Dahess), le Frankel (Galileo) des pur-sang arabes. En France, à ce jour, il compte déjà deux gagnants de Groupe et quatre black types avec ses premiers 3ans.

Sa mère, Gharraa (Matador 12) était une toute bonne jument, qui a notamment gagné le Critérium des Pouliches (Gr2 PA) mais qui s’est aussi distinguée au plus haut niveau en Turquie. Elle a déjà produit Durat Al Zaman (Hilal Al Zaman), quatrième du Qatar Arabian Trophy des Juments (Pouliches de 4ans, Gr1 PA). Mais aussi et surtout Ghurat Al Zaman (Hilal Al Zaman), gagnante du Prix Damas (Gr3 PA) et du Qatar Prix de l’Élevage (Gr2 PA).

Suitée d’Hilal Al Zaman, Gharraa a été saillie par Mister Ginoux (Amer).

La deuxième mère a donné Al Harith (Asad Saif), troisième des Zaabeel International Stakes (Gr1 PA) à Newbury, mais aussi Laith (Al Yaboob), gagnant des 2.000 Guinées irakiennes et meilleur poulain de sa génération en Irak.

Amer

Dahess

Danie du Cassou

Al Mourtajez

Nuits St Georges

Arwa

 

Fatzica

AL GHADEER (M3)

Drug 40

Matador 12

Manana

Gharraa

Asad Saif

Wadha Al Thania

Wadhat Al Furat

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’10”35

De 1000m à 600m : 27”24

De 600m à 400m : 13”30

De 400 à 200m : 12”14

De 200m à l’arrivée : 12”66

Temps total : 2’15”69