Deuville : les adresses mythiques (2/3)

Courses / 11.08.2022

Deuville : les adresses mythiques (2/3)

Deauville, Trouville et ses alentours sont riches en restaurants. En privilégier un est un choix qui peut vite se révéler cornélien ! Alors, rien que pour vous, Jour de Galop livre ses meilleures adresses. Pour cette deuxième des trois parties, découvrez trois adresses mythiques.

Le Cyrano," off course"

Le Cyrano

194 Avenue de la République, 14800 Deauville

Ouvert dès 7 h du matin, le Cyrano est parfait pour un café, une viennoiserie ou un jus d’orange pressé. L’emplacement est aussi idéal : juste en face de l’église Saint-Augustin, il ne faut que cinq minutes à pied pour rallier l’entrée de l’hippodrome et celle des ventes Arqana. Une télé est toujours allumée sur Equidia et des journaux hippiques sont à disposition sur la table centrale… Normal que les entraîneurs, propriétaires et jockeys s’y retrouvent ! En 2021, c’est Arthur van Colen, qui a longtemps travaillé avec son père et sa sœur Marion au Central, qui a repris le Cyrano. « Par rapport à l’année dernière, nous avons un peu plus d’habitués et plus de beau temps ! De ce côté-là, ç'a bien changé ! Nous sommes aussi plus rodés. À notre carte, de bonnes viandes de race normande, des clubs sandwichs qui cartonnent, tout comme notre lobster roll. Les plats du jour changent tous les jours. Nous travaillons énormément avec les gens des courses, des ventes, été comme hiver. Au départ, je pensais que cela se calmerait en hiver. Mais pas du tout. Le midi, nous faisons presque plus de couverts. »

Éric Provost, l’âme du Côté Royal

Côté Royal

Hôtel Barrière Le Royal Deauville, Boulevard Eugène Cornuché, 14800 Deauville

Il est impossible de passer sur le Boulevard Eugène Cornuché sans voir Le Royal. Cet établissement majestueux, d’un style anglo-normand, dispose de deux points de restauration dont le Côté Royal, son restaurant principal. Ambiance feutrée, boiserie fine et nappes repassées, le Côté Royal propose une carte composée de produits locaux et de qualité. La sole meunière "de nos côtes" est simplement incroyable. Sa purée, moitié beurre moitié pomme de terre, est riche mais délicieuse. Et que dire des crêpes au calvados flambées devant vous ! Demandez les tables 52 et 54. Ce sont les meilleurs de la maison. En cuisine, c’est le chef Éric Provost qui mène la danse, et ce depuis 1998. Ce grand technicien a fait de nombreuses maisons étoilées : Michel Rostang, Alain Senderens, Joël Robuchon. Et au Royal, il avait notamment créé l'Étrier, un restaurant qui fut récompensé d’un macaron. « Le Côté Royal est un restaurant traditionnel. Nous proposons de beaux poissons comme le bar. Il fait deux kilos et il est servi en filet avec du tian de légumes, de la sauce vierge et une fondue de fenouil. Nous faisons un risotto de gambas bio de Madagascar, avec une bisque. Ce sont nos plats phares. Nous avons aussi une belle sole. Nous travaillons des viandes françaises comme le mignon de veau, le filet de bœuf normand. Notre entrecôte est de l’Angus d’Argentine. Dans le menu nous faisons aussi du carré de veau français. Nous travaillons beaucoup les fruits rouges en dessert. Cette année, nous proposons une tarte aux myrtilles et à la crème de pistache. Aussi, notre tarte tatin sur un gros sablé breton a beaucoup de succès. »

Les Vapeurs, entre régal et voyage dans le temps

Les Vapeurs

160 Boulevard Fernand Moureaux, 14360 Trouville-sur-Mer

Mythique. Ce mot résume parfaitement Les Vapeurs. Certains lui préféreront le Central, sa voisine. Mais si nous nous arrêtons sur cette institution, c’est dans un premier temps pour son ambiance brasserie parisienne des années 20 version vacances en bord de mer, sa gigantesque terrasse ensoleillée et ses frites maison, pardi ! Aux Vapeurs, il est difficile de se tromper, même si la spécialité reste le poisson. Les fruits de mer ? Les meilleurs de la région ! Les moules ? Du bouchot et à la crème crue d’Isigny ! La salade de chèvre chaud est généreuse et le hareng pomme à l’huile… Les amateurs seront ravis ! Côté dessert, il faut souligner le fondant sans égal de la tarte tatin et son pot en terre cuite de crème fermière. Et que dire des profiteroles ? Généreux en glace à la vanille artisanale, en chocolat tiède et en amandes effilées. Hervé Tranquille est le directeur des Vapeurs. Il fait partie des murs depuis 1983. « Les gens viennent manger les meilleurs moules à la crème et les frites maison. Nous sommes réputés pour les poissons, dont la belle sole des Vapeurs. Notre choucroute au poisson est aussi un plat incontournable. Pour les amoureux de la viande, nous proposons une très belle entrecôte normande de 350 g. »