EN RÉGIONS : Ploërmel prêt à lancer sa saison

Autres informations / 20.08.2022

EN RÉGIONS : Ploërmel prêt à lancer sa saison

EN RÉGIONS

Ploërmel prêt à lancer sa saison

Le week-end prochain, l’hippodrome de Malleville à Ploërmel (Morbihan) organise deux de ses trois réunions annuelles. Jean-Pierre Robino, son président, nous présente les nombreux investissements réalisés ces derniers mois par sa société de courses.

C’est le samedi 27 août que l’hippodrome de Malleville accueillera sa première réunion de la saison, suivie d’une deuxième le lendemain, avant de conclure le 11 septembre par une réunion 100 % Galop, dont le point d’orgue sera le Grand Steeple-Chase Cross-Country de Ploërmel. Jean-Pierre Robino, président de la société des courses de Ploërmel depuis cinq ans, nous a expliqué : « Sur les vingt et une courses à l’affiche cette saison, quinze sont destinées aux galopeurs. Avec la sécheresse et l’interdiction d’arroser, en vigueur depuis le 28 juillet dans le Morbihan, les récentes pluies nous ont fait le plus grand bien. Pour l’ensemble des bénévoles, cela aurait été un énorme coup dur de devoir annuler. Je croise les doigts pour que nous ayons également bon nombre de partants, sachant que les années précédentes ont plutôt été bonnes. Pour ce qui est du public, je ne suis pas inquiet, il devrait répondre présent. En trois réunions, nous pouvons atteindre les 2.000 entrées payantes et réaliser autour de 100.000  d’enjeux PMH. Nous sommes impatients de débuter car, suite à une visite de France Galop, d’importants travaux ont été menés lors du premier semestre. »

D’importants efforts pour les obstacles…

En octobre dernier, une commission de France Galop s’est en effet rendue sur l’hippodrome de Malleville afin de faire un état des lieux des pistes et des infrastructures. De nombreuses préconisations ont alors été formulées à la société des courses. « Nous avons dû entreprendre d’importants travaux pour répondre aux exigences en matière de sécurité et de bien-être animal, nous a confié le président. Dès la fin janvier, nous avons lancé les chantiers. Lorsque France Galop est revenu sur l’hippodrome en mai [David Aélion, responsable du programme régional et des régions, Tristan Le Royer, chargé de missions régions, ndlr], ils ont pu constater tous les efforts que nous avions consentis pour répondre à leurs attentes. Ils ont d’ailleurs salué notre travail. » Les travaux à entreprendre concernaient notamment les obstacles : « Nous avons procédé à la réfection complète du fence, du talus et pas moins de dix barres d’appel ont été changées. Jugé trop dangereux, le gué a été supprimé. France Galop nous a accordé un an pour décider de l’obstacle que nous mettrons à la place. Nous avons aussi ajouté un nouveau box vétérinaire» À noter aussi que le rond en bois a été démonté et refait en PVC.

Et pour les pistes.

L’autre sujet important sur lequel France Galop a insisté concernait les pistes. « Avant, une fois la saison terminée, nous n’arrosions plus jusqu’à un ou deux mois précédant la reprise. Avec le soutien financier de la ville, cela va changer et nous allons désormais procéder à treize tontes minimum durant l’année tout en menant conjointement des opérations de décompactage des pistes. Pour cela, nous avons établi un partenariat avec une entreprise spécialisée dans la préparation et la maintenance des sols sportifs basée dans le département. Leur expertise nous a énormément apporté. » Jean-Pierre Robino a ajouté : « Avec les sociétés de courses de Mauron et Josselin, nous avons aussi mutualisé nos moyens. Aux différents échanges de matériels et grâce à la création d’une page Facebook et d’un site internet commun, nous avons ainsi pu acheter un pénétromètre. Pour la première fois, il sera donc possible de prendre des mesures de pénétrométrie. »