Jacques Le Marois : sans Native Trail

Courses / 11.08.2022

Jacques Le Marois : sans Native Trail

Jeudi matin, France Galop a validé les partants probables du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) qui se disputera dimanche à Deauville. Et ils ne sont plus que neuf après les forfaits de Native Trail (Oasis Dream) et Maljoom (Caravaggio), dont le scope n’était pas bon. Godolphin sera tout de même représenté par Coroebus (Dubawi), gagnant des 1.000 Guinées de Newmarket et des St James's Palace Stakes (Grs1). Sur le compte Twitter de Godolphin, Charlie Appleby a donné des nouvelles de son pensionnaire : « J’attends avec beaucoup d’impatience de voir Coroebus en piste ce week-end. Malheureusement, il a dû faire l’impasse sur les Sussex suite à un contretemps. Mais il a parfaitement récupéré et a fait un bon travail en milieu de semaine. Il arrive en pleine forme sur le week-end. Sur le papier, ce sera une belle course, une édition relevée du Jacques Le Marois. Mais tous les feux sont au vert. Il se présente invaincu en 2022, et s’il réalise une performance similaire à celle des 2.000 Guinées, il sera le cheval à battre. » L’entraîneur anglais n’a pas communiqué sur la raison du forfait de Native Trail.

Quadruple lauréat de Gr1 dans quatre pays différents, State of Rest (Starspangledbanner) sera raccourci. Son entraîneur, Joseph O’Brien, a confié à la presse étrangère : « Le plan est de courir le Jacques Le Marois, dimanche. En dernier lieu, il a vraiment bien gagné à Ascot et nous sommes vraiment contents de lui depuis. Ensuite, si tout se passe bien, il pourrait aller défendre son titre dans le Cox Plate (Gr1). » Toujours présents également, le gagnant du Breeders’ Cup Mile (Gr1) Order of Australia (Australia), le japonais, Bathrat Leon (Kizuna), Light Infantry (Fast Company), Prosperous Voyage (Zoffany), ou encore Inspiral (Frankel).

Jean-Claude Rouget face au reste du monde

Seul entraîneur français représenté dans la liste des probables, Jean-Claude Rouget devrait seller Djo Français ** (Intello), lauréat du Prix Bertrand du Breuil (Gr3), et Erevann ** (Dubawi), invaincu en trois sorties dont la dernière acquise dans le Prix Paul de Moussac (Gr3). Interrogé jeudi matin sur Equidia, il a confié au sujet de ses pensionnaires : « Nous allons essayer de performer, même si cela s’annonce difficile... Malheureusement, en France, il n’y a pas de Grs2 pour ces chevaux-là... Nous allons essayer de profiter de la défaillance de certains chevaux afin d’accrocher des places qui sont bien payées... Cela sera tout de même intéressant de voir Erevann à ce niveau. Il ne gagne jamais avec beaucoup de marge. Et là, il va pouvoir s’en donner à cœur joie ! Djo Français est actuellement en pleine forme, j’espère qu’il pourra accrocher une place. Il n’y a rien d’infaisable ! »

Huit prétendants au Minerve

France Galop a également validé les probables du Prix Minerve (Gr3). Parmi les pouliches françaises, on retrouve Lastotchka (Myboycharlie), bonne deuxième du Prix de Malleret (Gr2), Queen Trezy (Almanzor), plus revue depuis son échec du Prix de Diane (Gr1), Sea the Sky (Sea the Stars), deuxième d’une Classe 2 sur 2.400m à Compiègne, Winema (Le Havre), qui vient de décrocher son black type en se classant deuxième du Prix Frédéric de Lagrange (L), et Melo Melo (Gleneagles), séduisante lauréate du Prix Quintette (Classe 1) à Saint-Cloud. Au sujet de cette dernière, Francis-Henri Graffard, a confié : « Elle a bien gagné une Classe 1 l'autre jour. Le Prix Minerve était visé après sa victoire. Si elle peut être placée dans cette course-là, ce sera magnifique. »

Du côté des étrangères

Gagnante lors de sa dernière sortie d’une Listed sur 1.400m à Newmarket, Eternal Pearl (Frankel) devrait faire le déplacement, tout comme Fennela (Sea The Stars), une pensionnaire de Jessica Harrington, qui a fini sixième des Irish Oaks (Gr1), et Kawida (Sir Percy), troisième du Prix Cléopâtre (Gr3) sur notre sol. Depuis, l’élève et représentante de Kirsten Rausing vient de conclure au dernier rang des Lancashire Oaks (Gr2). Enfin, entraînée en Allemagne par Sascha Smrczek, Zefania (Maxios) vient de conclure quatrième du « Malleret ».

Un Gontaut-Biron à huit également

Après les probables, ils sont encore huit candidats au Prix Gontaut-Biron Hong Kong Jockey Club (Gr3). Finissant bien mais trop tard dans le Prix Bertrand du Breuil (Gr3), Dilawar (Dubawi) fera son retour sur les 2.000m de Deauville, où il est invaincu en une sortie. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, a déclaré à son sujet : « Il est en pleine forme, je lui ai donné un petit peu de temps. C'est dommage qu'il n'ait pas gagné le dernier coup. Il fait bien 2.000m et nous montrera sûrement son accélération. » Face à lui, on note les présences de Monty (Motivator), gagnant de La Coupe (Gr3), Wally (Siyouni), le tenant du titre et récent vainqueur du Prix Messidor (Gr3), et Ricorvo (Pastorius), lauréat du Grand Prix de Vichy (Gr3).