Juddmonte International Stakes (Gr1) : Baaeed, le jour le plus long

International / 16.08.2022

Juddmonte International Stakes (Gr1) : Baaeed, le jour le plus long

York (GB), mercredi

Il y a dix ans, Frankel (Galileo) avait couru pour la première fois au-delà du mile. C’était à l’occasion des Juddmonte International (Gr3). Il était alors opposé au deuxième et au troisième des Eclipse Stakes (Gr1) : Farhh (Pivotal) et son Twice Over (Observatory). Le crack a gagné par sept longueurs. Mercredi, Baaeed (Sea the Stars) passera en invaincu son premier test de tenue. Et, comme par hasard, face à lui s’aligneront le deuxième et le troisième des Eclipse Stakes (du français Vadeni). Il s’agit de Mishriff (Make Believe), le tenant du titre, et de Native Trail (Oasis). Le meilleur Baaeed – en mode "miler" –  a décroché 128 de rating dans les Queen Anne (Gr1). Il dispose d’une marge d’à peu près sept livres sur Mishriff et Native Trail qui ont fourni un rating de 121 à Sandown. Bien sûr, tout cela, ce n’est que de la théorie. Baaeed n’a pas un pedigree de miler et, sur ce qu’il nous a montré, les 450m supplémentaires (surtout sur une piste plate comme York), ne devraient pas lui poser problème. Il ne faut pas s’attendre une démonstration à la Frankel, car ce n’est pas le style du pensionnaire de William Haggas. Mais la logique voudrait qu’il l’emporte.

Mishriff et Native Trail sur la même ligne

Le "FR" Alenquer (Adlerflug), dont le scope n’était pas bon, a été déclaré non-partant. Sans cet animateur, un seul cheval peut aller devant. Il s’agit d’High Definition (Galileo) qui est à 40/1. Le possible manque de train n’est pas forcement un avantage pour un miler, qui a l’habitude d’évoluer dans des courses bien rythmées. Baaeed est un poulain sage, qui a appris à se poser. Le terrain, assoupli par un peu de pluie, restera bon. Cela ne le dérangera pas. Mishriff a mal couru dans les King George (Gr1). Et il n’a pas eu un parcours de rêve dans les Eclipse Stakes. Il est sorti mollement des stalles et s’est trouvé emmuré au moment décisif. Native Trail avait quant à lui tracé un parcours remarquable. L’élève du haras d’Haspel et Mishriff sont les rivaux les plus sérieux pour Baaeed. Mais la différence entre les deux n’est pas aussi importante que ne l’indiquent les cotes des bookmakers. Sir Busker (Sir Prancealot) et Dubai Honour (Pride of Dubai) étaient séparés d’un nez dans les York Stakes (Gr2), la préparatoire sur ce même parcours.  

York (GB), mercredi

Great Voltigeur Stakes (Gr2)

Un test pour le St Leger

Les Great Voltigeur Stakes (Gr2) sont une préparatoire logique au St Leger (Gr1). Mais lors des dix dernières éditions, un seul poulain a remporté les deux courses. Il s’agit de Logical (Frankel), en 2019. Les cinq derniers lauréats, en revanche, ont tous gagné leur Gr1 durant la suite de leur carrière. Cette année, le favori est le Godolphin Secret State (Dubawi). Il effectuera ses débuts dans les Groupes après avoir remporté deux gros handicaps pour les 3ans, à Royal Ascot et Glorious Goodwood. Il aime aller devant et possède de la marge. Sa cote dans le dernier classique de la saison est de 8/1. L’irlandais Aikhal (Galileo), après une rentrée décevante dans les St James’s Palace Stakes (Gr1), a apprécié la distance de 2.000m et il s’est imposé dans les International Stakes (Gr3). El Bodegon (Kodiac), deuxième du Qatar Prix du Jockey Club et troisième du Grand Prix de Paris (Grs1), figure parmi les outsiders. Sa cote (12/1) est presque la même que dans le St Leger…

Deauville Legend, l’Australie dans le viseur

Des sujets présents mercredi ne pourront pas être au départ du classique de Doncaster car ils sont hongres. C’est le cas de Deauville Legend (Sea the Stars) élevé en France par G.B. Partnership. Il a remporté le Bahrain Trophy (Gr3) et poursuit sa progression. Le Godolphin Walk of Stars (Dubawi) est aussi concerné. Le premier a été castré à 2ans, et l'autre l'a été après avoir mal couru dans le Derby. L’avenir, c'est Deauville Legend, acheté 200.000 € à la vente de sélection, où il était présenté par La Motteraye, et est en Australie. Il est engagé dans la Melbourne Cup (Gr1) et la Caulfield Cup.

Godolphin, de son côté, a gagné l’année dernière les Great Voltigeur Stakes avec un autre hongre, Yibir (Dubawi), qui a ensuite brillé dans le Breeders’ Cup Turf (Gr1). Grand Alliance (Churchill), encore entier, est engagé dans le St Leger et dans la Melbourne Cup, mais il devra afficher des progrès.  

York (GB), mercredi

Acomb Stakes (Gr3)

Local Dynasty pour la première de Godolphin

La casaque Godolphin n’a jamais remporté les Acomb Stakes (Gr3). Charlie Appleby a décidé d’aligner Local Dynasty (Dubawi), un peu moins de deux semaines après des débuts impressionnants à Newmarket. Ce jour-là, il avait terminé son parcours en sifflotant avec les derniers 600m en 34’’52. Prometteur, il est engagé dans les Dewhurst Stakes (Gr1). Chacun des neuf partants a seulement couru à une seule ou deux reprises. Et il est difficile de se faire une idée. On peut toutefois détacher quelques candidatures. Mill Stream (Gleneagles) vient d’être battu par le Godolphin Noble Style (Kingman). Mais il a fait galoper ce rival ayant un rating à trois chiffres. Indestructible (Kodiac), acheté 150.000 € à la breeze up de Deauville, fait le déplacement d’Irlande pour Amo Racing. Il a ouvert son palmarès avec un succès par cinq grandes longueurs. Le Juddmonte Chaldean (Frankel), acheté 550.000 Gns chez Tattersalls en octobre, est un frère du lauréat de Gr2 Alkumait (Showcasing). Il dépend de l’entraînement d’Andrew Balding et s’est imposé lors de sa deuxième sortie. Hectic (Massaat) et Oviedo (Lope de Vega) ont montré des moyens.