Le Romanet pour sauver l’honneur

Courses / 17.08.2022

Le Romanet pour sauver l’honneur

Les trois Grs1 déjà courus du meeting de Deauville Barrière ont été remportés par des concurrents anglais. Dimanche, il ne restera que le Darley Prix Jean Romanet (Gr1) à la France pour tenter de sauver l’honneur : après les forfaits, il n’y a en effet plus aucun tricolore dans le Darley Prix Morny.

Affaire anglo-irlandaise dans le Morny

De vingt engagés, ils sont passés à six dans le Darley Prix Morny (Gr1) après les forfaits, validés mercredi matin par France Galop. Aucun français dans le Morny : ce n’était pas arrivé depuis l’année 2000.

Sur les six en lice, trois sont entraînés par Aidan O’Brien – et tous sont par No Nay Never. Sans surprise, il a retiré Little Big Bear (No Nay Never), le gagnant des Phoenix Stakes (Gr1). Le maître de Ballydoyle compte encore sur Blackbeard, gagnant du Darley Prix Robert Papin (Gr2), Meditate, pas revue depuis sa victoire dans les Albany Stakes (Gr3), et Aesop’s Fables, qui n’a pas couru depuis son succès très plaisant pour ses débuts au mois d’avril à Navan. Richard Hannon devrait faire le déplacement avec Persian Force (Mehmas), deuxième des Phoenix. Il a commenté dimanche dernier : « Il est revenu en bonne forme et, si tout va bien, il va courir le Morny. Je ne pensais pas qu’il existait un 2ans capable de le battre par sept longueurs, mais voilà où nous en sommes. » The Ridler (Brazen Beau) sera au départ : il a gagné les Norfolk Stakes (Gr2) non sans faire du ménage dans le peloton en penchant beaucoup. Avec The Ridler, c’est le duo tenant du titre du Morny avec Perfect Power (Ardad) qui se reforme : Richard Fahey a annoncé à la presse britannique que Christophe Soumillon serait en selle. Enfin, Amy Murphy a laissé Manhattan Jungle (Bungle Inthejungle), récente deuxième de The Antarctic (Dark Angel) dans le Darley Prix de Cabourg (Gr3).

L’attraction Verry Elleegant et peut-être un adieu…

Elles sont encore douze dans le Darley Prix Jean Romanet. Francis-Henri Graffard a laissé deux de ses pensionnaires : Ebaiyra (Distorted Humor), qui reste sur une troisième place dans le Grosser Dallmayr-Preis - Bayerisches Zuchtrennen (Gr1), et l’attraction Verry Elleegant (Zed). Les débuts européens de la star australienne sont très attendus. Côté français, André Fabre a laissé Burgarita (Sea the Stars), deuxième du Prix du Pays d’Auge - Défi du Galop (L) pour sa petite rentrée ; Carlos Laffon-Parias compte sur Rumi (Frankel), gagnante du Prix de la Nonette (Gr2) l’an passé sur le parcours ; Henri-Alex Pantall a Sundoro (Sea the Stars), lauréate du Haras du Lion Prix Urban Sea (L) et deuxième du Grand Prix de Vichy (Gr3), et Henri-François Devin a laissé La Parence (Saônois), qui pourrait franchir plusieurs étages d’un coup après avoir renoué avec le succès dans une Classe 2 à Vichy. Il pourrait y avoir beaucoup d’émotion puisque Joe Tuite a laissé Via Sistina (Fastnet Rock) : la présence de la jument, seule non-black type du lot, est loin d’être assurée puisqu’elle est partante à York vendredi dans un Heritage Handicap : où qu’elle aille, elle sera le dernier partant de l’entraîneur, qui a annoncé fermer son écurie car sa situation financière devenait intenable.

Le Romanet s’annonce très ouvert. Verry Elleegant est théoriquement au-dessus du lot mais il y aura de nombreuses incertitudes sur sa candidature et sa grande rentrée. William Haggas, pour Cheveley Park Stud, pourrait compter sur Bashkirova (Pivotal), gagnante des Princess Elizabeth Stakes (Gr3) à Epsom et non confirmée sur la distance. L’entraîneur a aussi My Astra (Lope de Vega), deuxième des Pretty Polly Stakes (Gr1). Sir Michael Stoute a laissé Ville de Grace (Le Havre), battue d’un nez par Dreamloper (Lope de Vega), future gagnante de l’Ispahan (Gr1), dans les Dahlia Stakes (Gr2). Attention à Rosscarbery (Sea the Stars), qui a passé un cap en 2022, comptant cinq succès en six sorties. Son échec est une disqualification de la troisième place dans les Pretty Polly pour un problème de poids. Aristia (Starspangledbanner), entraînée par Richard Hannon, reste sur une deuxième place dans les Qatar Nassau Stakes (Gr1)… La France peut sauver l’honneur dans le Romanet mais c’est loin d’être gagné d’avance.