Le tour des haras - août 2022 : La grande année de Grandcamp

Élevage / 08.08.2022

Le tour des haras - août 2022 : La grande année de Grandcamp

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. Éric Lhermite nous a ouvert les portes du haras de Grandcamp…

Ces dernières semaines, la réussite des chevaux élevés et/ou vendus par l’équipe du haras de Grandcamp est manifeste. Dimanche, Toskana Belle (Shamalgan), élevée au haras et issue d’un étalon maison a remporté le Preis der Diana (Gr1). Un succès classique qui tombe au bon moment… à quelques jours des ventes ! Toujours dimanche, mais à Deauville, Cœur de Pierre (Zanzibari), lui aussi élevé au haras avec un père qui faisait alors la monte sur place, a remporté le Prix du Cercle (L). Il valide ainsi son ticket pour le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Un peu plus tôt durant le meeting, Breizh Sky (Pedro the Great), présenté par Grandcamp lors de la v.2, a gagné le Prix Roland de Chambure (L) et sera revu au niveau Groupe lors de sa prochaine sortie. Le 10 juillet, Le Cadeau (Dabirsim) s’est classé troisième du Prix Kistena (L). Le 15 juillet, le 2ans Château (Havana Grey) a gagné une Listed sur 1.200m à Newbury. Il a été vendu en octobre. Le 16 juillet, Zagrey (Zarak) s’est classé deuxième du Prix Eugène Adam (Gr2). Il a été présenté en septembre chez Arqana. Fin juin, Amilcar (Wootton Bassett), présenté en octobre chez Arqana, a remporté le Prix de la Porte Maillot (Gr3).

Au sujet de la victoire classique de Toskana Belle, Éric Lhermite détaille : « Shamalgan (Footstepsinthesand) le méritait. C’était un beau foal, puis une belle yearling, très course… »

La sœur de Zellie

Gagnante de Gr1 l’année dernière à 2ans, Zellie (Wootton Bassett) s’est classée quatrième des 1.000 Guinées (Gr1). A Newmarket, elle était devancée par deux pouliches qui ont gagné un Gr1 ensuite, alors que la lauréate, Cachet (Aclaim), s’est classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Zellie battait Sandrine (Bobby’s Kitten), ensuite lauréate des Lennox Stakes (Gr2). Sa sœur par Dabirsim (Hat Trick) sera le lot 123 de la vente d’août. La page est magnifique avec des chevaux de Gr1 à chaque génération. En effet, la deuxième mère a donné Speciosa (Danehill Dancer), lauréate des 1.000 Guinées (Gr1) et la troisième mère a produit Pride (Peintre Célèbre), gagnante des Champion Stakes, de la Hong Kong Cup et du Grand Prix de Saint-Cloud (Grs1)… Dimanche, grâce à Mylady (The Grey Gatsby), la troisième du Preis der Diana (Gr1), Dabirsim a obtenu un premier podium au niveau classique (et Gr1) en tant que père de mère… Éric Lhermite explique : « Elle pousse fort et marche bien. Cette yearling est vraiment très course et elle devrait plaire. » Zellie n’est pas le premier bon cheval issu de l’élevage de Charles Barel. C’est aussi le cas de Kingstar (Evasive), deuxième du Prix de Condé (Gr3), Green Rock (Green Tune), lauréat du Critérium de l’Ouest (L) et troisième du Prix Greffulhe (Gr2), Kapstadt (Country Reel), deuxième du Prix de Saint-Patrick (L)…

En achetant Sarai (Nathaniel) pour 55.000 Gns en décembre 2017, Charles Barel a eu le nez creux. Éric Lhermite se souvient : « Ce jour-là, nous avions fait l’impasse sur le modèle – c’était une jument assez réduite – car elle avait un très bon pedigree. Charles Barel méritait de sortir un cheval comme Zellie. » À ce jour, Charles Barel a vendu aux enchères trois produits de Sarai pour 265.000 €. Cerise sur le gâteau, la poulinière a été vendue à l’amiable, après la victoire dans le Boussac (Gr1) de Zellie, pour une somme difficile à refuser. L’éleveur de son foal suivant ? Les Irlandais de Clare Castle Stud (Authorized, Order of St. Georges, Beyond Reason, Tamburlaine…).

Un pinhooking à la Zellie ?

Hubert Guy a fait partie de l’équipe qui a pinhooké Zellie. Et c’est lui qui a signé le bon à 90.000 € en décembre dernier pour un produit de son père, Wootton Bassett (Iffraaj). C’est le lot 176 de la vente d’août. Ce mâle vient du haras des Granges, d’où French Claim (French Fifteen), récent troisième du Derby d’Irlande (Gr1). La mère, Venecia Style (Desert Style), a gagné quatre courses à 2ans, dont le Prix La Flèche (L). Elle s’est aussi classée troisième du Prix Éclipse (Gr3). Éric Lhermite explique : « Il est vraiment fait en poulain précoce. On sent l’influence de sa mère, qui était bonne. » La deuxième mère a donné Veronesi (Kendargent), deux fois quatrième de Groupe et double lauréat de Classe 1.

Under (Kitten’s Joy), de la proche famille de Soleil Marin (Kendargent), est une descendante de la célèbre Lady Berry (Violon d’Ingres). Son premier produit porte le numéro 173. C’est une fille d’Almanzor (Wootton Bassett). L’étalon du haras d’Étreham a fait l’objet de deux bonnes nouvelles la semaine dernière. Lorsqu’il a établi un nouveau record pour first crop sire en Nouvelle-Zélande. Mais également grâce à la victoire de Rajapour (Almanzor) dans le Prix de Crèvecœur (Inédits). Éric Lhermite poursuit : « Kitten’s Joy (El Prado), qui vient de disparaître, était un top étalon. Et c’est aujourd’hui un super père de mères. La yearling est très belle… » Le lot 206 est une fille d’Almanzor et c’est une élève de la regrettée Larissa Kneip. C’est une sœur de Jackfinbar (Whipper), gagnant du Prix de Lutèce (Gr3), qui fut le premier produit de son élevage à remporter un Groupe en plat. Sa mère, la bonne Anna Simona (Slip Anchor), lui a aussi donné Anna Magnolia (Makfi), gagnante de Listed et deuxième du Großer Preis des Gestüts Ammerland (Gr3), ainsi que Willie the Whipper (Whipper), lauréat de Listed à 2ans et deuxième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1)… Il y a une vingtaine de black types sur deux générations. C’est la grande souche des A du Gestüt Röttgen : « C’est une bonne pouliche, avec de beaux tissus. La mère a magnifiquement bien produit. Elle est très souple… »

Medical Kiss (Medicean) est une jument dont les produits vont "vraiment aux courses". On lui doit déjà Boomboom Kiss (Kentucky Dynamite), quadruple lauréat et deuxième du Prix Maurice Caillault (L), Wookie (Wootton Bassett), gagnant de cinq de ses vingt-six courses et deux fois quatrième de Listed, Pierre le Grand (Anodin), gagnant en débutant à 2ans puis quatrième du Haras de Bouquetot - Critérium Arqana devant deux futurs black types… Son yearling est un fils de Sea the Moon (Sea the Stars), étalon aux solides statistiques : « C’est une famille qui produit. C’est un bon marcheur, alezan et il a "une tête à aller aux courses" ! Lors des visites, c’est un yearling qui a attiré l’attention… »

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot

Sexe

Père

Mère

46

M.

Sea the Moon

Medical Kiss

123

F.

Dabirsim

Sarai

173

F.

Almanzor

Under

176

M.

Wootton Bassett

Venecia Style

206

F.

Almanzor

Anna Simona