LE TOUR DES HARAS : Coulonces, de mère en fille

Élevage / 05.08.2022

LE TOUR DES HARAS : Coulonces, de mère en fille

LE TOUR DES HARAS

Coulonces, de mère en fille

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. Anna Sundstrom nous a ouvert les portes de Coulonces.

À Survie, dans l’Orne, juste à côté de l’église, c’est dans un véritable havre de paix qu’Anna Sundstrom est installée. Il y a des chiens, des poules, des poneys, et bien sûr des yearlings, prêts à partir pour Deauville… Ici, on travaille en famille, et Moa, sa fille aînée, et Lillie, la dernière, sont très impliquées dans l’activité : « Les ventes, c’est aussi une éducation. Les filles doivent apprendre à parler de leurs chevaux aux potentiels acheteurs, bien se comporter avec eux, et elles apprennent aussi la valeur de l’argent. On fait du pinhooking ensemble, et elles savent que cela peut bien se passer… mais aussi moins bien ! C’est une école de la vie. »

Cette année, Coulonces, le nom de l’opération d’Anna, présente onze yearlings en août. Parmi eux, justement, un poulain choisi par Moa en décembre dernier. Un fils de Zarak et Ponte Lina (Intello), acheté 32.000 € au haras du Lieu des Champs. Le poulain descend d’une famille bien connue à Deauville, celle de Porlezza (Sicyos), gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr1) pour l’entraînement d’Yves de Nicolay, et de Ponte Tresa (Sicyos), lauréate du Kergorlay (Gr2). Moa prend la parole : « Nous voulions acheter quelques poulains en décembre, mais ma mère n’avait pas le temps de les regarder. J’ai eu un coup de foudre pour ce poulain, et je l’ai tannée pour qu’elle vienne le voir. Nous ne pensions pas qu’il rentrerait dans notre budget. Mais son éleveur l’a racheté : il ne voulait pas qu’il parte en Irlande. Nous sommes allés le voir après son passage sur le ring, et nous sommes tombés d’accord sur le prix. On adore les Zarak : ils ont quelque chose en plus. Ils ne demandent qu’à travailler. Ils sont très intelligents ! » Une autre fille de Zarak figure aussi dans le lot présenté par Coulonces : c’est le deuxième produit d’une sœur de la Wertheimer Bawina (Dubawi), gagnante du Prix du Muguet (Gr2) notamment.

Sortir des sentiers battus

Le jeune Saxon Warrior est représenté à deux reprises, dont une fois via un produit maison, le lot 232, une pouliche portrait craché de son père. « C’est important de trouver des courants de sang différents, sinon on finit par tourner en rond. Saxon Warrior est un fils de Deep Impact : on en a besoin en Europe ! La lignée mâle de Scat Daddy apporte aussi cette diversité dont nous avons besoin. Nous présentons un fils du jeune Land Force, le premier fils au haras de son père No Nay Never. Ses premiers yearlings passent en vente cette année, et nous y croyons beaucoup. Nous avons aussi une pouliche de No Nay Never. » Plus classique, Le Havre, le cheval qui a propulsé les Sundstrom sur la scène internationale, est évidemment présent dans la consignation, avec le premier produit (une femelle) de Cheshmeh (Kendargent), placée du Diana Trial (Gr2) et propre sœur de Kenriya, deuxième du Prix de la Grotte (Gr3). Et pour 2023, la jeune Moa a déjà son coup de cœur : il s’agit de Sottsass, dont les premiers foals sont nés cette année, et à qui Anna a fait confiance dès le début. Là encore, il y a un côté sentimental, comme le raconte Moa : « Quand j’avais neuf ans, j’ai présenté aux ventes sa deuxième mère, Première Création. Il neigeait cette année- à Deauville, et je la sortais avec le cure-pied dans la poche pour enlever au fur et à mesure les boules de neige dans ses pieds. C’était une très grande jument… Bon, sûrement que je la trouvais très grande aussi parce que j’étais encore petite ! Depuis, on a toujours suivi la famille. Cet hiver, j’ai passé quatre mois chez Coolmore et j’ai pu voir plusieurs produits de Sottsass. Ils sont incroyables, avec beaucoup de classe et une super qualité de tissus. »

À chaque cheval sa vente

Au fil des ans, Anna Sundstrom s’est bâti une solide réputation dans l’art de présenter des yearlings. Pour elle, pas de secret : « Une vente de yearlings, ça se prépare dès que les chevaux sont foals. On commence déjà à réfléchir dans quelle vente ils seront le mieux positionnés. Depuis quelques années, nous présentons aussi des lots à Doncaster ou à Goffs Irlande. On sait quels chevaux il faut pour quelle vente… À Doncaster, on est sur la précocité. Il faut des poulains matures physiquement, le pedigree étant moins important qu’à Deauville. Nous avions choisi cette vente pour Laurens. Avec Robert Nataf, j’ai convaincu son éleveur, François-Melchior Mathet, de me la confier pour la vendre. Quand j’étais allée la voir au haras, elle était déjà très belle, mais elle s’est littéralement métamorphosée au cours de la préparation. Elle a beaucoup grandi et elle n’était plus forcément le type de yearlings caractéristique de Doncaster. C’était déjà une reine ! Et d’ailleurs, aux ventes, quand on m’en parlait, on me disait : "Anna, sors la reine !" Elle a fait le top des pouliches… »

Élever, c’est bâtir

Si Anna et ses filles font toujours un peu de pinhooking, elles avouent préférer acheter des juments : « Quand on achète un foal que l’on revend yearling, qu’est-ce qui nous reste ? On ne l’a pas élevé, on n’a pas la souche à la maison… Si on le vend bien, on gagne un peu d’argent, mais au final, ce n’est pas ce qui compte… Quand on achète une pouliche sortant de l’entraînement ou une poulinière, on a une vision plus long-termiste, et c’est ce qui nous plaît. Ce côté bâtisseur. Pour les choisir, comme nous n’avons pas des budgets illimités, on s’attache aux pedigrees. Si la jument n’est pas jolie aux ventes, on sait qu’on va pouvoir l’améliorer : on sait nourrir, toiletter, corriger des problèmes de pied, etc. Le pedigree, lui, on ne pourra pas le changer… Ensuite, il faut espérer des updates dans la page qui peuvent tout changer. » Quarante-cinq poulinières stationnent actuellement à Coulonces. C’est le vrai trésor de la famille Sundstrom…

Les yearlings de la vente d’août

Lot 8 M Showcasing & Keegsquaw

Lot 11 M Land Force & Kenzahope

Lot 38 F No Nay Never & Magic America

Lot 85 M Saxon Warrior & Pink Paint

Lot 87 M Zarak & Ponte Lina

Lot 94 M Justify & Princesschope

Lot 120 F Zarak & Sans Appel

Lot 186 M Almanzor & Watchful

Lot 232 F Saxon Warrior & Castle of May

Lot 236 M Le Havre & Cheshmeh