Les Irish Champion Stakes pour Onesto

Courses / 12.08.2022

Les Irish Champion Stakes pour Onesto

Net lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1), Onesto (Frankel) devrait être revu dans les Irish Champion Stakes (Gr1, 2.000m, le 10 septembre). Un choix logique pour ce futur étalon, comme l’explique son entraîneur, Fabrice Chappet : « Il a gagné brillamment le Prix Greffulhe. Dans le Jockey Club, en raison de son mauvais numéro à la corde, il s’est retrouvé très loin dans le parcours et a affiché des temps partiels canons pour venir finir à la cinquième place. Mais le plus important, c’est qu’il a montré pouvoir être performant au plus haut niveau sur 2.000m. C’est ce qui nous encourage à aller courir les Irish Champion Stakes après son succès autoritaire dans le Grand Prix de Paris ! L’Arc reste dans le viseur ensuite. »

Le chef de file d’une écurie en forme

Onesto est pour le moment le chef de file d’une écurie particulièrement en forme, actuellement troisième au classement par les gains des entraîneurs installés à Chantilly, avec moins de 100 chevaux à l’effectif contre plus du double chez les leaders actuels. « Nous avons la chance de travailler avec des propriétaires et des éleveurs de qualité, mais aussi d’excellents courtiers. Mon travail, ensuite, c’est d’exploiter au mieux cette matière première. » À ce stade de la saison, neuf 2ans ont couru, pour sept victoires et dix places.

Photo 2 : Sans légende (scoopdyga)

Dans cette génération, Good Guess ** (Kodiac) a sans doute été le plus impressionnant, et il faut oublier sa dernière tentative dans le Darley Prix de Cabourg (Gr2) : « Le poulain a pris un coup en partant et s’est mis à tirer. Il a couru en apnée et n’a évidemment pas fait sa valeur. Il est engagé dans le Morny et nous ne nous interdisons pas de courir le Gr1, mais ce n’est pas l’option privilégiée à ce stade. Ses lignes sont bonnes : il avait nettement battu Kokachin qui est troisième, tout près, dans le Prix de la Vallée d’Auge (L) la semaine passée. »

À quelques heures du coup d’envoi de la vente d’août, Fabrice Chappet porte un regard positif sur les innovations d’Arqana : « Avec les Arqana Series, Arqana essaie de nouvelles choses. Ce genre de dispositif est un encouragement important pour motiver les acheteurs. Ne nous y trompons pas : si les écuries anglaises ou irlandaises sont plus performantes que les nôtres, sur le créneau des 2ans notamment, c’est qu'elles ont l’avantage du nombre au niveau des naissances et des effectifs à l’entraînement. Il faut faire en sorte de développer le propriétariat en France, et on doit saluer tous les efforts faits dans ce sens, et notamment le travail d’Arqana ! »