Les ratings de la semaine : Toskana Belle à 112 et un record en prime

International / 09.08.2022

Les ratings de la semaine : Toskana Belle à 112 et un record en prime

Pour remporter le Preis der Diana (Gr1), dimanche dernier à Düsseldorf, La FR Toskana Belle (Shamalgan) a affiché une valeur supérieure de 14 livres à celle affichée précédemment. Son rating est désormais de 112. Ce bond en avant n’est nullement une surprise car, l’an dernier, Palmas (Lord of England) avait remporté son trial en 94 puis le classique allemand en 113. La distribution des allocations contraint les entraîneurs allemands à travailler dans le sens d’une sélection stricte, le programme n’offrant pas de chemins de traverse... Le jackpot du Preis der Diana (500.000 €) vaut vingt fois les allocations d’une Listed préparatoire. À titre de comparaison, en France, la différence entre le million d’euros du Prix de Diane et les Groupes faisant office de trial est de 12,5. Le rating de Toskana Belle, qui a signé le nouveau record de la course (2’11”21), est en ligne avec la moyenne des dix lauréates précédentes mais il très intéressant de noter que neuf d’entre elles ont réalisé dans le classique germanique une valeur comprise dans une fourchette se situant entre 110 et 114.

Elle aurait gagné les Irish Oaks…

Avec ce 112, Toskana Belle aurait théoriquement remporté les Irish Oaks (Gr1) d’une Magical Lagoon (Galileo) en 109 et, bien sûr, les Oaks d’Italia (Gr2) de l’autre allemande Nachtrose (Australia), qui a réalisé à San Siro un honorable106. Dans les Oaks (Gr1), elle aurait terminé troisième de Tuesday (Galileo), qui s’est imposée en 117. Enfin, dans le Prix de Diane Longines (Gr1), l’allemande aurait pris la troisième place derrière Nashwa (Frankel) et La Parisienne (Zarak). Il s’agit d’un calcul théorique, bien sûr, mais il nous aide à mieux jauger et respecter le niveau des classiques allemands.

L’avenir aux États-Unis en cherche d’acheteurs

Les meilleures performances enregistrées par les dix dernières gagnantes du Preis der Diana après le classique sont assez catastrophiques. Et pour cause puisque les meilleurs résultats de ces pouliches sont les cinquièmes places de Well Timed (Holy Roman Emperor) et de Feodora (Lord of England) dans le Prix de l’Opéra (Gr1). L’avenir de Toskana Belle se situe aux États-Unis, d’après la déclaration de Jamie Lovett d’Australia Bloodstock à ANZ Bloodstock News : « Suite à cette victoire, nous nous sommes entretenus avec Andreas Wöhler. Le programme américain offre de nombreuses opportunités aux femelles. Si Toskana Belle se montre compétitive, alors sa valeur marchande montera. Nous achetons toujours des pouliches avec l’objectif de les revendre. » Quatre des dix dernières gagnantes du Prix der Diana ont été vendues au Japon, où elles ont connu de la réussite comme poulinières.

Anmaat monte en flèche à 117

Le week-end européen n’a pas offert de ratings canons exception faite du 124 de Little Big Bear (No Nay Never) dans les Keeneland Phoenix Stakes (Gr1). La meilleure valeur dans les Groupes provient des Rose of Lancaster (Gr3) d’Haydock Park. Le lauréat, Anmaat (Awtaad), qui avait remporté un handicap avec un rating 86, en août 2021, a pris le départ à 109 et il a fourni un très joli 117. Il lui manque encore un petit quelque chose pour arriver dans les Grs1 mais un 4ans qui n’a couru qu’à neuf reprises possède assurément de la marge.