Prix Alfred Fremiot (Classe 1) : Dom Bertrand, de plus en plus endurci

Courses / 08.08.2022

Prix Alfred Fremiot (Classe 1) : Dom Bertrand, de plus en plus endurci

La Teste-de-Buch, lundi

Hormis sa course des débuts, qui s’était traduite par une septième place à Fontainebleau, Dom Bertrand (Dream Ahead) n’est ensuite plus sorti des deux premiers en six sorties ! Modèle de régularité, le représentant de Louis Giscard d’Estaing, Hubert Mathet et Marc de Roualle venait d’échouer d’une tête sur le parcours du jour face à Subahiyah (Le Havre), laquelle avait décroché son black type dans le 166e Derby du Midi (L)…

En poulain dur… très dur !

Bien parti avec son numéro 1 dans les stalles de départ, Dom Bertrand s’est rapidement porté en tête de course. Rejoint par son principal adversaire au papier, Chili Flag (Cityscape), les positions n’ont ensuite plus évolué ! Engagé dans une vive lutte tout au long de la phase finale avec le précité, c’est finalement Dom Bertrand qui a eu le dernier mot. Effaçant sa récente performance moyenne du Prix La Sorellina (L), Chili Flag se classe deuxième, à un quart de longueur. Une franche longueur plus loin, le rentrant – après castration –, Muntjac (Kitten’s Joy), complète le podium.

Une régularité à toute épreuve

À sa descente de cheval, le pilote lauréat, déjà vainqueur un peu plus tôt, Maxime Guyon, a déclaré sur Equidia : « Le poulain méritait de gagner. En dernier lieu, toujours à La Teste, il échouait vraiment de fort peu pour la victoire. À chacune de ses sorties, Dom Bertrand ne sort pratiquement jamais des deux premiers ! C’est assez incroyable… »

Sa mère est placée du Prix Volterra

Élevé par la Sca Bourgfontaine et l’écurie Ribestaing, Dom Bertrand est un fils de l’étalon du haras de Grandcamp Dream Ahead (Diktat), et de Paola Lisa (Pomellato), troisième du Prix Volterra et deuxième du Prix Cérès (Ls). Dom Bertrand est le deuxième gagnant de sa mère après Jean Racine (Rajsaman), lauréat de deux courses dont un Maiden, à 3ans, sur la distance de 1.350m à Senonnes. La poulinière a un 2ans, Apalain (Anodin), un yearling par Galiway (Galileo), et a de nouveau été à la rencontre de Galiway en 2022.

La deuxième mère, Lost Ring (Bering), n’a pas couru. Elle est à l’origine de Glorieux Gaulois (Gold Away), lauréat de six courses entre 1.900m et 2.350m, et aussi d’Iris Gloria (Iron Mask), gagnante d’un handicap sur la distance de 1.800m à Fontainebleau. C’est notamment la souche de Lucky Lune (Priolo), gagnante d’un Prix Urban Sea (L). Lucky Lune est également une sœur de Nonsuch Way (Verglas), troisième du Prix Saint-Alary (Gr1). 

 

 

 

Warning

 

 

Diktat

 

 

 

 

Arvola

 

Dream Ahead

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Land of Dreams

 

 

 

 

Sahara Star

DOM BERTRAND (M3)

 

 

 

 

 

 

Big Shuffle

 

 

Pomellato

 

 

 

 

Passata

 

Paola Lisa

 

 

 

 

 

Bering

 

 

Lost Ring

 

 

 

 

Lucky Dancer