Prix de La Potinière - Catégorie Dévouement pour les Courses (Inédites) : Chervona Kalyna séduit

Courses / 16.08.2022

Prix de La Potinière - Catégorie Dévouement pour les Courses (Inédites) : Chervona Kalyna séduit

Deauville, mardi

Le Tchèque Vaclav Luka connaît de longue date des bons résultats en France. Mais son début de saison 2022 fut moins fructueux que d’habitude – environ 6 % de gagnants par partant, contre 15 % en 2021 – aussi après la belle victoire de la débutante Chervona Kalyna (Caravaggio), il nous a confié : « Je suis très heureux car mes chevaux reviennent bien après que mon écurie a été affectée par un virus plus tôt cette année… »

Belle pouliche grise un peu tendue dans le rond de présentation, sa 2ans se déplaçait tout de même bien. Dotée de beaux points de force, la représentante d’Andriy Milovanov a rapidement su s’en servir dès la sortie des stalles ! Installée en tête de course par Clément Lecœuvre, elle a animé l’épreuve avec les oreilles bien pointées. Sollicitée à 400m du but, Chervona Kalyna n’a jamais réellement été inquiétée. Repartant au nez et à la barbe de ses rivales, la pensionnaire triomphe par quatre longueurs et demie ! Selon le tracking, Chervona Kalyna boucle ses 600 derniers mètres en 33’’68, faisant afficher 10’’89 des 400m au 200m, pour conclure en 11’’50 des 200m à l’arrivée. Derrière elle, Hoxton (Camelot) a bien conclu en pleine piste pour prendre la deuxième place. Une longueur plus loin, Moon Ray (Saxon Warrior) est troisième.

Tenter au niveau black type cette année

Après la course, Vaclav Luka a détaillé : « Je m'attendais à de bons débuts. Mais pas à ce point ! Elle le fait vraiment facilement. C'est la confirmation de ses bons travaux. C'est une pouliche sérieuse. Elle s'est réveillée avant la course. Je pense que nous allons lui donner un peu de temps. Mais nous allons très certainement essayer le niveau black type cette année avec elle. J'ai besoin de la revoir à la maison et d'en parler avec son propriétaire. J'ai commencé à venir en France il y a un moment avec des chevaux de petites valeurs, acquis à réclamer le plus souvent. Maintenant, j'ai des propriétaires avec plus de moyens et on me confie de meilleurs chevaux, surtout des jeunes. Je suis heureux de voir que nos 2ans sont performants en France depuis quelques années. Cela prouve qu'on fait du bon travail. C'est tellement dur d'avoir des chevaux pour gagner des courses de jeunes chevaux lors d'un meeting comme celui de Deauville. J'espère que je vais continuer à recevoir des yearlings de qualité comme ce fut le cas avec cette pouliche. J'entraîne sur un centre privé à 100 km de Prague. C'est un environnement très calme, avec un contexte très différent de celui d'un centre public. Ce calme a permis à beaucoup de chevaux stressés de progresser. Comme Wireless (Kentucky Dynamite) par exemple. Paretenit (Invincible spirit) fut mon premier cheval pour Andriy Milovanov. Il s'était classé deuxième du Prix des Chênes (Gr3) avant exportation... En venant en France, on donne une valeur aux chevaux et certains peuvent ainsi être vendus à l'entraînement. C'est un fonctionnement très différent de ce qui se fait habituellement en République tchèque où la tradition est de garder un cheval tout au long de sa carrière... Nos coûts d'entraînement sont particulièrement faibles, ce qui compense très largement les frais de transport. Les chevaux voyagent très bien. Ce qui les perturbe, c'est de changer d'écurie pendant 15 jours. Mais faire 1.200 km d'autoroute, principalement en ligne droite, ça ne les perturbe pas. Mes chevaux arrivent un ou deux jours avant pour courir en France. Vous verrez cette pouliche demain à la maison, elle sera encore fraîche à l'entraînement. Le plus difficile, c'est de trouver des conducteurs pour ces longs trajets. Et forcément, on ne peut pas venir tous les 10 jours pour courir des réclamers... »

La nièce d’Azov

Élevée par Viktor Tymoshenko et Andriy Milovanov, Chervona Kalyna a été présentée par Castlehyde Stud à l’Orby Sale de Goffs, où elle avait finalement été rachetée pour 45.000 €. C’est une fille de l’étalon d’Ashford Stud Caravaggio (Scat Daddy) et d'Alfea (Kentucky Dynamite), gagnante, à 2ans, de deux courses sur 1.200m en Pologne. Chervona Kalyna est son premier produit. La poulinière a un yearling par Phoenix of Spain (Lope de Vega), vendu foal pour 34.000 € à Wyanstown House, lors de la vente de foal de novembre chez Goffs.

Sa deuxième mère, Askania Nova (New Approach), est lauréate, à 3ans, de son maiden sur 1.800m à Dieppe. Au haras, on lui doit Fort Templier (Champs Élysées), lauréat d'un maiden, à 3ans, sur les 2.200m de Lyon-Parilly. Elle avait aussi produit Azov (Invincible Spirit), gagnant à 2ans pour ses débuts sur 1.200m à Saint-Cloud et ensuite quatrième du Prix Marchand d’Or (L). Pour retrouver du caractère gras, il faut remonter à la troisième mère, Bal de la Rose (Cadeaux Généreux), qui a gagné le Prix André Baboin (Gr3) et le Prix La Sorellina (L). Au haras, Bal de la Rose a donné trois black types dont Danceteria (Redoute’s Choice), gagnant du Grosser Dallmayr Bayerisches Zuchtrennen (Gr1).

La quatrième est bien connue en France, il s’agit de Lady Vettori (Lope de Vega, Lady Frankel…)

 

 

 

Johannesburg

 

 

Scat Daddy

 

 

 

 

Love Style

 

Caravaggio

 

 

 

 

 

Holy Bull

 

 

Mekko Hokte

 

 

 

 

Aero Silver

CHERVONA KALYNA (F2)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Kentucky Dynamite

 

 

 

 

Chelsey Flower

 

Alfea

 

 

 

 

 

New Approach

 

 

Askania Nova

 

 

 

 

Bal de la Rose

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 19’’88

De 1.000m à 600m : 23’’30

De 600m à 400m : 11’’26

De 400m à 200m : 10’’84

De 200m à l’arrivée : 11’’47

Temps total : 1’16’’75