Prix de Longchamp (Maiden) : Drôle de Dame fait un drôle de truc

Courses / 17.08.2022

Prix de Longchamp (Maiden) : Drôle de Dame fait un drôle de truc

Argentan, mercredi

Le jour de ses débuts à Dieppe, le 24 juillet, Drôle de Dame (Kodiac) avait longtemps fait illusion pour les premières places avant de céder en fin de parcours. Septième, la représentante d’Isabelle Corbani et Gérard Augustin-Normand n’avait visiblement pas montré ce dont elle était capable. Revue mercredi au départ du Prix de Longchamp (Maiden), la pensionnaire de Stéphane Wattel s’élançait des stalles avec le numéro le plus à l’extérieur. Sur une piste mesurée bon souple (3,3), Drôle de Dame a rapidement pris un bon départ. Reprise par son jockey, Morgan Delalande, afin qu’elle n’évolue pas trop en épaisseur, elle a été placée dans la seconde partie du peloton. Décalée en quatrième épaisseur à la sortie du tournant final, Drôle de Dame a ensuite fait parler la classe. Sans le moindre coup de bâton, elle s’impose d’une longueur et demie, mais l’écart à l’arrivée ne reflète pas vraiment sa supériorité. Derrière, Maysan (Siyouni) devra encore patienter avant de parvenir à ouvrir son palmarès. Elle est deuxième. Une encolure plus loin, Soul of the Nation (Sioux Nation) a bien conclu pour venir prendre la troisième place, à une encolure.

Elle sera à suivre à l’avenir

À sa descente de cheval, le pilote vainqueur, Morgan Delalande, a déclaré sur Equidia : « L’impression est bonne, je suis presque surpris de la voir gagner ainsi ! Dans la ligne droite, elle a vraiment bien accéléré pour s’imposer plaisamment. J’avais pris l’option de prendre un bon départ car j’ai pu ensuite me ranger et effacer mon mauvais numéro dans les stalles. Drôle de Dame s’impose vraiment facilement et je pense qu’il faudra la suivre à l’avenir... »

La petite-fille d’une placée du Prix du Calvados

Élevée par Petra Bloodstock Agency Ltd, Drôle de Dame est une fille de Kodiac (Danehill), étalon à Tally Ho Stud. Présentée par le haras de la Louvière à la vente de yearlings v.2 d’Arqana, elle avait été achetée 70.000 € par Mandore Agency et Stéphane Wattel. C’est le deuxième produit et premier gagnant de sa mère, Shoot (Lawman). Cette dernière a remporté un Maiden à 3ans sur les 1.700m de Pornichet.

La deuxième mère, Seralia (Royal Academy), a remporté le Prix Yacowlef (L), puis s’est classée troisième du Prix du Calvados (Gr3). On lui doit huit gagnants dont Serisia (Exit to Nowhere), lauréate de quatre courses en cinq sorties à 3ans. Elle a remporté le Prix Psyché (Gr3) et le Prix de la Seine (L). Au haras, elle a donné Contributeur (High Chaparral), lauréat en Australie des Ranvet Stakes, des Liverpool City Council Chipping Norton (Grs1), des Optus Apollo Stakes (Gr2) et de la David Jones Cup (Gr3). Shoot a également produit Mayyadah (Invincible Spirit), qui a remporté le Prix Amandine (L) et s’est classé deuxième du Prix du Pin (Gr3), et Sandox (Grand Lodge), troisième du Prix Panacée (L).

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Kodiac

 

 

 

 

 

Kris

 

 

Rafha

 

 

 

 

Eljazzi

DRÔLE DE DAME (F2)

 

 

 

 

 

 

Invincible Spirit

 

 

Lawman

 

 

 

 

Laramie

 

Shoot

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Seralia

 

 

 

 

Serafica