Saratoga Derby (Gr1) : Nations Pride, un Derby pour Godolphin

International / 07.08.2022

Saratoga Derby (Gr1) : Nations Pride, un Derby pour Godolphin

Saratoga Derby (Gr1)

Nations Pride, un Derby pour Godolphin

Deuxième, malgré un parcours défavorable du Belmont Derby (Gr1), le Godolphin Nations Pride (Teofilo) a cette fois trouvé son jour, samedi, sur le gazon de New York, à l’occasion du Saratoga Derby (Gr1), deuxième étape de la Triple Couronne. Mieux loti cette fois avec la stalle quatre, le pensionnaire de Charlie Appleby s’est rapidement positionné en deuxième position derrière l’animateur Classic Causeway (Giant’s Causeway). William Buick, qui débutait à Saratoga, a déboîté Nations Pride à la fin du dernier tournant et le poulain a pris facilement l’avantage pour rallier le poteau avec presque deux longueurs d’avance sur le bon finisseur Annapolis (War Front), ce dernier prenant la mesure de Classic Causeway dans les dernières foulées. Nations Pride, qui n’avait pas apprécié le profil d’Epsom dans le Derby, est un poulain qui a bien compris quel comportement il fallait adopter pour espérer gagner aux États-Unis. Son entraîneur, Charlie Appleby, a quelque peu changé son planning d’entraînement, imposant à son protégé quatre "bons" galops en onze jours. Il a déclaré : « Nations Pride s’est bien adapté à ce régime. Dans le Belmont Derby, le mauvais numéro à la corde avait joué en sa défaveur. Cette fois, il est mieux parti, ce qui a considérablement changé le déroulement de la course... » Nations Pride remporte pour l’occasion son deuxième Derby. En effet, l’hiver dernier, à Meydan, le Godolphin s’était imposé dans la première édition du Jumeirah Derby, sur le gazon.

Où l’on reparle de Satwa Queen

Nations Pride, élevé par Godolphin, est le 59e lauréat de Groupe et le 23e de Gr1 de son père, Teofilo (Galileo). La mère, Important Time (Oasis Dream), a ouvert son palmarès à Machecoul et a gravi les échelons sous la férule d’Henri-Alex Pantall qui lui a fait gagner sa Listed, à Cologne. Godolphin avait acheté la deuxième mère, Satwa Queen (Muhtathir), pour la bagatelle de 3,4 millions de guinées (4,27 M€) chez Tattersalls December, en 2007. La jument avait réalisé une carrière de haut niveau sous l’entraînement de Jean de Roualle, remportant notamment le Prix de l’Opéra (Gr1) et le Prix Jean Romanet (Gr2) à deux reprises avant son passage au niveau Gr1. Satwa Queen a donné deux autres gagnants, alors que sa fille inédite, Queen of Carthage (Cape Cross), a produit le vainqueur des Phoenix Stakes (Gr1), Lucky Vega (Lope de Vega), qui a sailli cent dix-neuf poulinières lors de sa première saison en Australie et qui fait la navette aux Irish National Stud.

Important Time a une yearling par Dark Angel (Acclamation) et un foal par Teofilo.