Tour des haras - Août 2022 : Normandie Breeding en 2022 : 8 partants, 8 gagnants !

Institution / Ventes / 11.08.2022

Tour des haras - Août 2022 : Normandie Breeding en 2022 : 8 partants, 8 gagnants !

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings d’août chez Arqana. Guillaume Vitse nous a ouvert les portes de Normandie Breeding…

En 2022, huit chevaux élevés par Normandie Breeding – soit Camille et Guillaume Vitse – ont couru en France et en Angleterre. Et les huit ont gagné ! Ça laisse rêveur… La 2ans Around Midnight (Almanzor), élevée en partenariat avec l’écurie Taos (Mathieu Alex et Sylvain Vidal), vient d’ouvrir son palmarès dans un excellent style à Clairefontaine sous l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Mieux encore, quatre de ces huit gagnants de 2022 sont déjà black types. Toimy Son (Twilight Son) a gagné le Prix du Pont Neuf (L) devant la future lauréate classique Txope (Siyouni). Cette année à 4ans, Axdavali (Goken) confirme qu’il n’était pas qu’un très bon 2ans, en se classant notamment troisième du Prix Messidor (Gr3). Il a été élevé par les Vitse en association avec Yann Barberot et Nicolas Madamet. Axdaliva (Elusive City), élevée avec Yann Barberot, a gagné deux courses cette année à 2ans avant de décrocher la deuxième place du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Go Athletico (Goken) reste sur deux victoires, lui qui s’était classé deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) à 2ans. Il a été élevé en association avec la famille Decouz. C’est aussi le cas de Cité d’Or (Galiway). Outre-Manche, elle a débuté par une victoire de deux longueurs dans un maiden sur 1.400m à Brighton malgré un très mauvais parcours. La pouliche est engagée dans les Denford Stakes (L) samedi à Newbury !

Le maximum avec un budget raisonnable

Le plus impressionnant dans cette réussite, c’est qu’elle a été bâtie sans disposer de moyens importants. Et les juments ont par exemple été le plus souvent acquises à petit prix. C’est le cas d’Artifix (12.000 € à réclamer), la mère d’Around Midnight, Tin Rebel (3.000 € chez Arqana), celle de de Cité d’Or, Miss Pimpernel (4.000 Gns chez Tattersalls), celle de Toimy Son, Key Success (12.000 € chez Arqana), celle d’Axdaliva et Axdalivi… Guillaume Vitse explique : « Nous essayons de faire le maximum avec les moyens dont nous disposons. La bonne valorisation de la production des mères a vraiment été une priorité : il est primordial que les premiers produits d’une jument aillent chez un bon entraîneur. À l’élevage, nous essayons de vraiment faire le maximum, de travailler dans le détail, d’être particulièrement attentionnés… Sortir des chevaux de course est à nos yeux prioritaire sur le court terme et les ventes. Cette réussite actuelle, c’est une belle récompense pour les personnes qui nous font confiance et pour l’équipe du haras. À la hauteur de nos moyens, nous essayons toujours de vraiment bien choisir nos juments. J’aime bien les pouliches ayant montré de la précocité. Lors de la vente d’été, Key Success avait fait un bon canter. Elle n’était pas grande mais très tonique. Je n’ai pas peur d’utiliser des étalons en deuxième ou troisième année après avoir vu les foals, dans l’espoir d’être plus tard dans la bonne foulée suite à l’éventuelle réussite de leur production en piste. Nous avons trois yearlings en août. Une dizaine en septembre et une vingtaine au mois d’octobre. »

Le lot des ventes au crible

Le lot 156 est un fils de la nouvelle étoile de Coolmore, Wootton Bassett (Iffraaj), et une mère par Sea the Stars (Cape Cross), lequel s’affirme vraiment comme père de mères en 2022 avec déjà une quarantaine de black types, dont Onesto (Grand Prix de Paris, Gr1), Eldar Eldarov (Queen's Vase, Gr2), My Prospero (IRE) (Prix Eugène Adam, Gr2), Technical Analysis (Lake Placid Stakes, Gr2)… La deuxième mère, Crying Lightening (Holy Roman Emperor), a débuté par une victoire au mois de juin à 2ans, et l’année suivante elle a remporté les October Stakes (L, 1.400m). Guillaume Vitse détaille : « La mère, Strawberry Lace (Sea the Stars), nous a donné une bonne Night of Thunder (Dubawi) qui est à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget où elle montre de la qualité. Le yearling est magnifique. C’est une très bonne souche Juddmonte. » Un seul produit par Wootton Bassett et une mère par Sea the Stars a été vu en piste à ce jour. Et il a gagné ! Il s’agit de Got Night (Wootton Bassett), gagnante par 4,5 longueurs lors de ses premiers pas au mois de juin…

Le lot 179 est une fille de Saxon Warrior (Deep Impact), élevée par Pierre et Thomas Levesque. C’est le premier produit de Voliya (Sea the Stars), double gagnante à 3ans. La deuxième mère, Visoriyna (Dansili), a gagné le Prix La Sorellina (L). C’est une famille Aga Khan/Lagardère bien connue (Vazirabad, Varenar…). Guillaume Vitse poursuit : « C’est une très belle pouliche, grande, avec de l’amplitude et du cadre. La page se lit très bien ! »

Le lot 250 est une fille de Zarak (Dubawi), la nouvelle sensation du parc français. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il compte déjà 10 black types, soit 16,7 % de ses partants. Et c’est très nettement le meilleur étalon de sa génération en Europe selon ce critère (le deuxième est à 10,7 %). Il reste encore plusieurs mois à Zarak pour obtenir des black types supplémentaires. Mais à titre de comparaison, fin 2015, alors que ses premiers 3ans terminaient leur saison de course, Siyouni (Pivotal) était à 14,6 %. Ce lot 250 a d’ailleurs une mère par Siyouni (comme Erevann, au départ du Jacques Le Marois dimanche). Or, seulement deux chevaux issus de ce croisement – Zarak sur Siyouni – ont couru et il a déjà donné la bonne Times Square (deuxième du Prix Marcel Boussac & troisième de la Poule d'Essai des Pouliches, Grs1). Guillaume Vitse conclut : « C’est une très belle famille Aga Khan, celle ayant donné Darjina (Zamindar) et Almanzor (Wootton Bassett)… C’est le premier produit de la mère et la deuxième mère n’a que deux chevaux en âge de courir. Cette yearling, que nous présentons pour des clients allemands, est vraiment très belle. Très "course" aussi. »

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot Sexe Père
156 M. Wootton Bassett
179 F. Saxon Warrior
250 F. Zarak