Goffs Orby Sale : un catalogue qui en impose, avec notamment 11 Galileo

International / 26.09.2022

Goffs Orby Sale : un catalogue qui en impose, avec notamment 11 Galileo

Goffs Orby c’est un peu la vente de "boutique irlandaise". Cette année le catalogue sera encore plus consistant qu’à l’accoutumée, avec pas moins de 482 yearlings sur la liste après les forfaits de lundi. Toutes les éditions depuis 2016, à l’exception de 2020 (à cause de la Covid), ont dépassé les quarante millions d’euros de chiffre d’affaires. Cette année, l’offre comprend une quarantaine de sujets en plus si l'on compare avec les années précédentes. Et la qualité est au rendez-vous. Les 11 produits de l’avant-dernière génération de Galileo (Sadler’s Wells) sont, sans conteste, le point fort de cette vente. Il s'agit de sept poulains et quatre pouliches. Presque tous en sont à leur premier passage sur un ring, hormis le deuxième produit de la placée classique Wind Chimes (Mastercraftsman). Cette pouliche n’avait pas atteint son prix de réserve à Deauville.

La sœur de Blackbeard sur le ring

Presque un tiers des yearlings au catalogue est déjà passé vente. Parmi eux, il y a un Sea the Stars (Cape Cross) dont la mère a donné la gagnante de Gr1 Blond Me (Tamayuz). Il a coûté 270.000 € foal. On note aussi la présence d’un Kingman (Invincible Spirit) issu d’une magnifique souche Moyglare qui a été acheté 200.000 €. Frankel (Galileo) est représenté par cinq yearlings dont la demi-sœur de la lauréate du Prix de Diane (Gr1) Channel (Nathaniel). Pas moins de 24 produits de No Nay Never (Scat Daddy) sont en lice. Dont la sœur de Blackbeard, auteur du doublé Morny-Middle Park (Gr1). Siyouni (Pivotal) est le père de sept yearlings au catalogue. Tous sont des mâles mais aucun n’est qualifié pour la prime. Les produits de l’élevage français sont en extrême minorité : quatre ont été achetés foals à Deauville (comme Native Trail et Al Riffa) et le seul éligible aux primes est une pouliche par Almanzor (Wootton Bassett).

L’effet Goffs Million

Les poulains de Goffs Orby sont qualifiés pour le Goffs Million. Samedi dernier, cette course a permis à Gary Robinson, le propriétaire du gagnant, Galeron (Camacho), d’empocher 617.000 € d’allocation. Et ce pour un poulain payé seulement 45.000 € ! Nous avons feuilleté le catalogue, mais sa demi-sœur par Dandy Man (Mozart) n’est pas là. Elle est passée à Newmarket sur le ring Somerville Sale et a été achetée 10.000 £ par Sackville/Donald agissant pour un client de Tom Dascombe…