Gran Premio di Merano-Alto Adige (Gr1, Steeple-chase) : L’Estran rentre dans l’Histoire

International / 25.09.2022

Gran Premio di Merano-Alto Adige (Gr1, Steeple-chase) : L’Estran rentre dans l’Histoire

Gran Premio di Merano-Alto Adige (Gr1, Steeple-chase)

L’Estran rentre dans l’Histoire

Le champion L’Estran (Linda’s Lad) a enlevé pour la quatrième fois consécutive le Gran Premio di Merano (Gr1), la plus belle course sur les obstacles en Italie. Il est ainsi devenu le seul record horse des succès dans l’épreuve. Il s’en est passé du temps depuis que son propriétaire Josef Aichner, qui court presque uniquement à Merano, l’a acheté 24.001 € suite à son succès dans le Prix de Pornic, sur les haies d’Auteuil, le 24 octobre 2017… L’élève de Guy Chérel, Isabelle Pacault, Anne-Sophie Pacault et Magali Girot-Pacault a découvert Merano le 15 août 2019, par un succès de Listed en steeple, un mois et demi avant son premier Gran Premio.

Neuf victoires à Merano ornent désormais son palmarès et donc quatre Gran Premio. Son propriétaire Josef Aichner et son entraîneur Josef Vana Jr n’avaient pas hésité à lui adjoindre des leaders. L’Estran a évolué au centre du peloton, sautant bien jusqu’à un tour de l’arrivée. Il a fait une faute qui aurait pu lui coûter cher. À l’amorce du tournant final, L’Estran a pris l’avantage et quelques longueurs. Mais Felix de Giles, avec First of All (No Risk at All), qui avait longtemps attendu du fait de doutes sur la tenue de son partenaire, a surgi en troisième position. Il a refait du terrain sur L’Estran. Et après la dernière haie, il l’a attaqué, venant à sa hauteur comme pour le dominer. L’Estran a cependant été courageux pour repousser son attaque et se détacher dans les cent derniers mètres. L’élève de la famille de Kerpezdron First of All a conclu bon deuxième, démontrant qu’il pouvait tenir 5.000m. Il a devancé un autre français, Gangster de Coddes (Secret Singer), un élève de Michèle Juhen Cyprès et de Claire Juillet-Mailly.

Le grand sept de l’élevage français, des places pour deux français

L’entraînement français n’a pas gagné, mais l’élevage tricolore a pris les sept premières places. Le pensionnaire de François Nicolle Viking de Balme (Cachet Noir) a été le premier cheval entraîné dans l’Hexagone à l’arrivée. Il s’est classé quatrième devant Rootster (Saddler Maker), cinquième, et Beryl Baie (Crillon), septième.

Une performance historique

Fidèle partenaire de L’Estran, Josef Bartos a dit au micro de l’hippodrome : « J’ai beaucoup travaillé pour retrouver ma condition physique, je ne pouvais pas rater le rendez-vous avec ce cheval magnifique. C’est lui qui a tout fait, il a très bien sauté, et je me suis retrouvé en tête un peu plus tôt que prévu mais il a gagné sur sa classe. Ce n’était pas facile, le terrain était un peu glissant, mais il s’est adapté. C’est une performance historique. » Propriétaire local, implanté dans l’immobilier à Merano, Josef Aichner a ajouté : « Nous avons écrit l’Histoire ce dimanche et je veux remercier toute l’équipe de Josef Vana Jr, Josef Bartos et les autres chevaux qui ont assuré le train pour L’Estran. » Ému presque aux larmes, Josef Vana Jr a simplement déclaré : « Merci à Dieu de m’avoir donné la chance d’entraîner un cheval comme lui. »

Quid des français ?

Viking de Balme a pris une nouvelle place dans ce Gran Premio, trois ans après sa troisième place dans ce Gr1. Le cheval de Jean-Luc Henry a fait une grande performance. Sévèrement fautif à l’oxer grande, il l’a été de nouveau au saut du vertical, à trois obstacles du poteau. Il a été courageux pour se classer quatrième. Rootster s’est montré fautif au doppio travone, le troisième obstacle de la course. Son jockey Baptiste le Clerc a réussi un joli numéro d’équilibriste pour permettre à son partenaire de s’assurer la cinquième place. Beryl Baie a pris les commandes pour aborder la mi-course. Il a bien sauté avant de rentrer dans le rang dans le dernier tour. Il a donc terminé septième. Embrun d’Oudairies (Kapgarde) est tombé à l’oxer grande, obstacle sur lequel My Way (Jukebox Jury) a fait une faute sérieuse, étant arrêté peu après. Enfin, Premier Vert (Network) a été déclaré non partant.

Un fils de Lesoquera

L’Estran est un fils de Linda’s Lad (Sadler’s Wells) et de Lesoquera (Lesotho), une jument entraînée par Guy Chérel, gagnante des Prix des Cadettes et de la Beauce à Enghien, troisième des Prix Congress (Gr2) et Hopper (Listed à l’époque), disparue en 2017. C’est le frère de Protektion (Protektor), gagnante des Prix Saint-Sauveur et Melanos (Ls). La deuxième mère, Lora du Charmil (Panoramic), a conclu deuxième du Prix du Défilé à Auteuil. Elle a donné Cartzagrouas (Esprit du Nord), lauréate du Prix Wild Monarch (L) et Korelo (Cadoudal), multiple placé de Groupe en Angleterre.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.