Vente de yearlings de septembre Arqana

Institution / Ventes / 09.09.2022

Vente de yearlings de septembre Arqana

La sœur de Cuncerto pour Bernard Giraudon

#274    F         Goken & Fa Ul Cuncert, par Poet’s Voice            74.000 €

            Acheteur(s) : SAS Le Marais

            Vendeur(s) : Haras de Colleville

            Éleveur(s) : Guy Pariente

Jolie pouliche presque noire, cette fille de Goken a attiré les convoitises et Jérémy Para a dû monter jusqu’à 74.000 € pour l’avoir. Son frère, Cuncerto (Kendargent), un 3ans qui court sous les couleurs de son éleveur, Guy Pariente, a bien gagné son Maiden au mois d’avril avant d’être présenté au départ du Prix Noailles (Gr3). Goyava (Goken), le premier produit de la mère, Fa Ul Cuncert (Poet’s Voice), avait montré de la précocité en débutant au mois de juin de ses 2ans. Jérémy Para nous a dit : « Elle fait très course et devrait montrer de la précocité. Elle devrait donc pouvoir aller aux courses de bonne heure ! Je l’ai achetée pour M. Giraudon, qui adore les chevaux foncés comme elle, et elle sera entraînée par Fabrice Vermeulen. Je suis très fier d’avoir pu acheter un produit de l’élevage de Guy Pariente, qui fait tant de choses pour les courses et l’élevage. »

Une Sioux Nation taillée pour être précoce pour l’écurie Treize Heureux

#184    F         Sioux Nation & Ali Alexandra, par Areion          65.000 €

            Acheteur(s) : Mandore International Agency

            Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveur(s) : M. Wurtenberger

Issue de la deuxième génération de Sioux Nation, un fils de Scat Daddy proposé cette année pour 10.000 € par Coolmore et à la lutte avec Havana Grey pour le titre de Leading first crop sire en Europe, cette femelle présentée par le haras de l’Hôtellerie a fait monter les enchères jusqu’à 65.000 €. C’est Nicolas de Watrigant, accompagné par Anastasia Wattel, qui a signé le bon. L’entraîneur nous a dit : « C’est une pouliche qui semble précoce, le type que l’on recherche pour courir les premières épreuves de 2ans. Nous l’avons achetée avec Nicolas de Watrigant pour Olivier Carré, qui a gagné son premier Quinté cet hiver grâce à Masterboy, sous le nom de l’écurie Treize Heureux. » Les deux premiers produits de la mère, Ali Alexandra (Areion), ont débuté au mois d’avril de leurs 2ans. Sous la deuxième mère, Daidoo (Shamardal), on trouve le nom d’Outburst (Outstrip), lauréate des Florida Oaks (Gr3).

Un profil plus tardif pour un nouveau client de Nicolas de Watrigant

#294    F         Phoenix of Spain & Goodthingstaketime, par Canford Cliffs   55.000 €

            Acheteur(s) : Mandore International Agency

            Vendeur(s) : Haras des Capucines

            Éleveur(s) : SF Bloodstock SC

Issue de la première saison de monte du classique Phoenix of Spain (proposé cette année à 12.000 € par l’Irish National Stud), cette pouliche présentée par le haras des Capucines a tapé dans l’œil de Nicolas de Watrigant, qui a dû monter jusqu’à 55.000 € pour l’avoir. La mère était une bonne jument de course, deux fois placée de Gr3 outre-Atlantique. Cette pouliche est son deuxième produit. Le premier est une femelle par Blame et n’a pas encore débuté. Le courtier nous a dit : « Je l’ai achetée pour un nouveau client, surtout pour son modèle. Elle a beaucoup de force. Elle marche aussi très bien et a montré un super tempérament. Elle aura sans doute besoin d’un peu de temps mais il y a des raisons d’espérer ! »

Les Lerner s’offrent le frère de leur Breath of Fire

#217    M        Wootton Bassett & Breath of Love, par Mutakddim      50.000 €

            Acheteur(s) : Société d’entraînement Carlos et Yann Lerner

            Vendeur(s) : Haras d’Étreham

            Éleveur(s) : Haras d’Étreham

Seul mâle de Wootton Bassett inscrit au catalogue, le lot 217 pouvait aussi revendiquer une famille maternelle solide. Sa mère, Breath of Love (Mutakddim), gagnante de Gr3 en Italie, a produit huit vainqueurs sur dix produits en âge de courir, dont trois black types : Bocaiuva (Teofilo), lauréate du Prix Charles Laffitte (L), Beauty of Love (Elusive City), gagnante du Prix Miss Satamixa (L), et Blast Echo (Falco), troisième du Volterra (L). Mais Carlos Lerner, qui a signé le bon à 50.000 €, connaît surtout Breath of Fire (Intello), gagnant de cinq courses sous son entraînement et de plus de 270.000 €. L’entraîneur nous a dit : « Breath of Fire nous a apporté beaucoup de plaisir ! Ce poulain paraît assez précoce. Et Wootton Bassett n’est plus à présenter. »

De la vitesse pour un propriétaire espagnol

#293    F         Profitable & Golden Filly, par Dark Angel          44.000 €

            Acheteur(s) : Stamina Turf

            Vendeur(s) : Haras de Beauvoir

            Éleveur(s) : Haras de Beauvoir, C. Demailly & T. Michenot

Fille du sprinter Profitable, cette pouliche proposée par le haras de Beauvoir affiche un pedigree empreint de vitesse puisque sa mère, Golden Filly, restée inédite, est une fille de Dark Angel. Elle est le quatrième produit de la jument, qui a donné un gagnant (sur 1.300m), Golden Dreamer (Dream Ahead). Sa 2ans, Golden Trip (Outstrip), n’a pas si mal couru pour sa deuxième sortie dans un Maiden deauvillais. Rafael Rojano est monté jusqu’à 44.000 € pour acheter cette yearling, et le courtier espagnol nous a dit : « Je l’ai achetée pour un client espagnol qui a des chevaux en France et en Espagne mais je ne sais pas quels sont ses plans pour elle. Je suis très content de l’avoir eue pour ce prix. »