Yann Lerner : « La Parisienne a un rating sous-coté »

Courses / 28.09.2022

Yann Lerner : « La Parisienne a un rating sous-coté »

Co-entraîneur de La Parisienne (Zarak), Yann Lerner a réagi suite à la décision de France Galop de ne pas ouvrir la course au-delà du seuil de vingt partants, excluant ainsi sa pensionnaire, à moins d’un non-partant dans les heures à venir : « Le Prix de l’Arc de Triomphe est une course que nous préparons depuis longtemps. Ce n’est pas comme si nous nous étions mis à y penser après le Vermeille. Tout le programme de la pouliche est axé sur cette course. C’est donc une grande déception. Les instances n'ont pas été capables d’ouvrir la course pour 22 ou 23 chevaux. La deuxième grosse déception pour nous, ce sont les handicapeurs. Je pense vraiment que La Parisienne a un rating sous-coté. Les trois livres d’écart liés à son sexe auraient fait la différence… Dimanche, La Parisienne participera au Prix de l’Opéra Longines (Gr1). On aurait préféré l’avoir dans l’Arc. Mais c’est comme ça… Ce matin, en lisant les journaux, je me rends compte que certaines personnes sont pour, d’autres contre. Plafonner la course à 20 partants est malheureux pour le sport. C’est même incompréhensible. »

Jean-Michel Lebrun : « Si La Parisienne ne court pas l’Arc dimanche, je pense sérieusement à arrêter les chevaux »

Légende photo 2 : Jean-Michel Lebrun (Scoopdyga)

Jean-Michel Lebrun a des chevaux de course depuis près de 45 ans. Avec La Parisienne (Zarak), c’est la première fois qu’il a une pouliche capable de courir le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Pour lui, le rêve a viré au cauchemar : « Je suis bouleversé et révolté ! Courir le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est une chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie. Alors que La Parisienne est deuxième du Prix de Diane, à une courte tête de la victoire, puis proche troisième du Prix Vermeille, on jette nos chances à la poubelle ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Que sa performance dans le Prix de Diane n’a aucune valeur ? C’est un scandale ! Le système n’est pas bien fait. Grand Glory (Olympic Glory) termine loin de La Parisienne dans le Vermeille. Pourquoi aura-t-elle le droit de courir et pas notre pouliche ? C’est totalement injuste. Aujourd’hui, tout le monde fait le maximum pour recruter de nouveaux propriétaires. Et à côté de cela, la société mère se plaint que l’élevage et les chevaux français n’obtiennent pas d’excellents résultats. Or quand un cheval présente le potentiel pour éventuellement être à l'arrivée de l’Arc… on ne le laisse pas y participer. C’est un manque de respect ! Même si la pouliche avait terminé cinquième de l’Arc, j’aurais été tellement heureux. Si La Parisienne ne court pas l’Arc dimanche, je pense sérieusement à arrêter les chevaux. En tout cas, je ne laisserai pas cette affaire sans suite… »