En 2022, ces propriétaires qui ont gagné leur 1er Groupe en obstacle

Courses / 30.11.2022

En 2022, ces propriétaires qui ont gagné leur 1er Groupe en obstacle

Une certaine angoisse – et même un peu de morosité – a frappé l’obstacle français lorsque les enjeux PMU de la discipline ont filtré (ils ne sont pas très bons). La suppression de certaines courses à partir de 2023 n’a pas amélioré l’ambiance. Pourtant, tout n’est pas noir au royaume des sauteurs. Ces derniers temps, de nouvelles casaques font leur apparition. Et chacun le sait, avec les parieurs, les propriétaires représentent le nerf de la guerre. Mercredi à Compiègne, en remportant le Prix Général de Saint-Didier (Gr3), Janeiro Verde (Karaktar) a offert un premier succès à Sofiane Benaroussi directement au niveau Groupe. Ce nouveau venu galop a massivement investi aux ventes et à l’amiable. Sa victoire à haut niveau donne de l’espoir à l’ensemble de la filière. Récemment, à Deauville, dans les travées d’Arqana, de nouveaux noms, jamais entendus à Auteuil, se murmuraient entre deux lots (comme Bdi Racing Team…) : c’est du sang neuf pour ce sport si exigeant. Chaque nouveau propriétaire est crucial pour l’avenir de l’obstacle. Pierre Pilarski et son fils sont désormais partie intégrante de la grande famille des sauteurs en France. Kelvin Hugues a déjà un champion avec Il Est Français** (Karaktar), alors que William John Williams est de plus en plus francophile grâce à St Donats (Saint des Saints). Outre ces deux Britanniques, en 2022, ils sont nombreux à apparaître pour la première fois dans la colonne des propriétaires lauréats de Groupe sur les obstacles français : Robert Aubaud, Mustang Sarl, Fréderic Hinderze, Luc Monnet, Gianni Caggiula, Guillaume Luyckx, Jean-Luc Pignet, Philippe Degroote, le haras de Sainte-Gauburge… Courage les sauteurs, votre sport peut encore séduire de nouveaux propriétaires !