Isaline de Chandou en piste samedi à Aintree

International / 30.11.2022

Isaline de Chandou en piste samedi à Aintree

Lauréate sur les haies de Compiègne, deuxième ensuite du Prix de Chambly (Gr3) mais également récente cinquième du Prix Cambacérès (Gr1), la bonne Isaline de Chandou ** (Martaline) sera en piste, samedi à Aintree, dans la banlieue de Liverpool. Elle va prendre le départ du Boylesports Moneyback Meetings Everyday Fillies’ Juvenile Hurdle, Listed pour pouliches de 3ans programmée sur 3.400m. James Reveley étant retenu à Auteuil, Isaline de Chandou sera associée pour l’occasion au double champion jockey, en obstacle, en Angleterre : Brian Hughes. Rencontré à Compiègne, son mentor, Donatien Sourdeau de Beauregard, nous a indiqué : « Isaline de Chandou est arrivée mardi à Chantilly. Je l’ai amenée sauter les claies ce mercredi matin et nous partons demain en compagnie de Philippe de Smet. La pouliche a très bien franchi les claies, elle n'a pas fait de faute. Samedi, j’espère qu’elle ne sautera ni trop haut, ni trop fort... J’espère qu’on ne s’est pas trompé en l’envoyant outre-Manche. En Angleterre, il y a beaucoup de rythme, donc cela pourrait servir ses intérêts. J’espère qu’elle va s’adapter à ce type de course... A priori, elle aime rapidement être dans la bagarre. Nous, au contraire, nous l’avions plutôt calmée afin qu’elle puisse pleinement s’exprimer dans les courses françaises. Nous avons pensé à l’Angleterre car avec James, nous nous disions depuis quelques mois que la pouliche semblait avoir le profil pour y briller. J’ai donc demandé aux propriétaires si cela les amusait de courir en Angleterre… C’est plus un pari sportif, sans mauvais jeu de mots ! Les courses anglaises sont moins rémunérées que les courses françaises. Cela coûte de l’argent de se déplacer là-bas. Si vraiment elle s’acclimate très bien, nous pourrons éventuellement tenter l’aventure pendant le Festival de Cheltenham où il y a un Groupe de femelles. J’ai demandé à Philippe [de Smet, ndlr] de m’accompagner. Par le passé, nous avions emmené des chevaux en Angleterre ensemble. Et plus jeune, j'ai travaillé pour Martin Pipe et j’ai également monté en courses en Irlande. Donc j’ai une expérience britannique... »