Japan Cup (Gr1) : son père fait la monte à 5.000 €

International / 27.11.2022

Japan Cup (Gr1) : son père fait la monte à 5.000 €

Tokyo (JP), dimanche

Vela Azul offre un premier Gr1 à son père, Eishin Flash (King’s Best), basé à Lex Stud, après quatre années chez Shadai. Son prix de saillie est d’à peine 800.000 yens, soit environ 5.500 €, alors qu’il a six générations en âge de courir. Cheval de tenue, Eishin Flash  a gagné le Derby japonais et le Tenno Sho Automne à 5ans (Grs1). Vela Azul est son premier gagnant de Groupe, et pour l’instant, l’étalon n’a pas fait de miracle – pour ne pas dire qu’il a franchement été décevant – avec trois vainqueurs black types seulement sur 549 partants.

Un descendant de Madelia 

Élevé par Northern Farm, Vela Azul est le meilleur produit de sa mère, Vela Blanca (Kurofune), gagnante de deux courses sur le dirt. La jument a eu deux autres partants, mais aucun n’a fait de miracle en piste. Vela Azul est issu d’une mère par Kurofune (French Deputy), un cheval né pour le dirt mais qui a brillé sur les deux surfaces en piste et au haras. Kurofune a donné les mères de Chrono Genesis (Bago), vu dans l’Arc 2021, Lei Papale (Deep Impact), Normcore (Harbinger), Stunning Rose (King Kamehameha)…

La deuxième mère, Admire Sunday (Sunday Silence), est black type et cinq de ses produits ont pris du caractère gras. Le meilleur étant Aventura (Jungle Pocket), gagnante du Shuka Sho (Gr1), la troisième étape de la Triple tiara au Japon (c’est-à-dire la Triple couronne des pouliches). La quatrième mère est la Wildenstein Madelia (Caro), qui a remporté la Poule d’Essai des Pouliches, le Saint-Alary et le Prix de Diane (Grs1).

Pourquoi fait-il parler de lui si tard dans sa carrière ?

Vela Azul appartient à un des grands clubs japonais, Carrot Farm, dont les couleurs sont connues en France suite à la tentative d'Harp Star (Deep Impact) dans l'Arc. L'entraîneur du cheval, Kunihiko Watanabe, est installé depuis 2016 et a décroché son premier Gr1 dans la Japan Cup. L’histoire de Vela Azul sort de l’ordinaire, car avant ce dimanche, ce 5ans n’avait jamais couru à ce niveau ! Il a débuté au mois de mars de ses 3ans et a ensuite couru 16 fois sur le dirt, pour deux victoires, mais sans faire de miracles. Vela Azul n’a découvert le gazon que cette année, à 5ans, au mois de mars. Et il avait été couru sur trop court lors de ses 15 premières sorties ! Sa progression, après ce changement tardif de surface et de distance, a été spectaculaire. Son mentor, Kunihiko Watanabe, a déclaré à Asian Racing Report : « Il est passé à côté de ses meilleures années. C’est un cheval massif et nous pensions que le dirt lui conviendrait mieux. »