Japan Cup (Gr1) : Vela Azul se révèle, le cauchemar des Français

International / 27.11.2022

Japan Cup (Gr1) : Vela Azul se révèle, le cauchemar des Français

Tokyo (JP), dimanche

« Nous avons eu une course à la française, il n’y a pas eu de rythme ! », nous a dit Gianluca Bietolini après la sixième place de Grand Glory (Olympic Glory) dans la Japan Cup (Gr1), dimanche à Tokyo.

L’épreuve était très ouverte et personne ne s’est dévoué pour vraiment donner du train à la course. La présence de gros outsiders n’a probablement pas aidé et a pu amplifier les embouteillages. Unicorn Lion (No Nay Never) a mené tranquillement, avec Simca Mille (Tamayuz) dans son sillage. Le représentant du haras de la Pérelle et de Stéphane Wattel a eu un parcours en or mais n’a pas aimé se retrouver bloqué dans une course n’avançant pas. Lorsque la course a démarré brusquement dans le tournant, il a subi cela et, après n’avoir pas respiré, il est resté là, concluant quinzième. Grand Glory (Olympic Glory) a été vue à l’arrière-garde dans le sillage de Shahryar (Deep Impact), l’un des chevaux à battre. Mais ce dernier l’a beaucoup embêtée et, à la sortie du tournant, Maxime Guyon a dû brusquement reprendre la jument pour la redécaler à l’extérieur de son rival. Grand Glory a mis son cœur sur la piste pour finir, concluant sixième à environ trois longueurs trois quarts du lauréat, Vela Azul (Eshin Flash). Quant à Onesto ** (Frankel), il s’est retrouvé complétement ligoté à mi-peloton le long du rail. Comme la course n’a pas avancé et ne s’est pas décantée, il a vécu une ligne droite cauchemardesque. Il a fini par trouver le jour, mais trop tard. Il est sixième, à une encolure de Grand Glory.

Pour voir la course, cliquez ici.

Ryan Moore sublime Vela Azul

Vela Azul décroche son premier Gr1 dans la Japan Cup. Mais attention, il n’est pas un mauvais cheval et, à 5ans, il a franchi plusieurs échelons d’un coup ! Au rond de présentation, il était absolument splendide. Ryan Moore a dû trembler un peu dans la ligne droite, devant pianoter pour trouver le passage après avoir été vu à mi-peloton. Vela Azul a plongé lorsqu’il a eu le jour, à 200m du poteau, pour venir prendre trois quarts de longueur à Shahryar, pas aidé par le quinze dans les stalles. Weltreisende (Dream Journey) est troisième à une encolure.

Vela Azul fait un numéro dimanche, faisant preuve d’une grande maniabilité et d’une accélération assez impressionnante lorsqu’il a eu le jour. Le cheval restait sur trois victoires consécutives, dont le Kyoto Kinen (Gr2), début octobre, où il avait été assez impressionnant. Ryan Moore a commenté : « Il n’y avait aucune issue dans la ligne droite et j’ai prié pour trouver le passage. Il gagne assez facilement. Ce fut une foire d’empoigne, ce qui est très inhabituel pour une Japan Cup où, d’habitude, cela se décante vite. Le rythme n’était pas très soutenu et nous n’avons pas avancé jusqu’à la ligne droite. Il a montré une belle accélération et a su me sauver des problèmes ! »

Cristian Demuro est deuxième, en selle sur Shahryar. Il nous a dit : « Nous ne sommes pas passés loin de la victoire. Mon cheval court bien et malgré notre mauvais numéro de corde, nous avons eu un bon parcours. C’est assez incroyable de trouver au Japon une course se courant à un rythme aussi lent qu’en France mais il n’y a pas d’excuse sur le parcours. »