LES FAITS MARQUANTS - LES FOALS : Le frère de Thélème pour un nouvel investisseur français

Institution / Ventes / 17.11.2022

LES FAITS MARQUANTS - LES FOALS : Le frère de Thélème pour un nouvel investisseur français

LES FAITS MARQUANTS - LES FOALS

Le frère de Thélème pour un nouvel investisseur français

#843 M Doctor Dino & Utopia Jem, par Okawango 160.000 €

Acheteur(s) : Bridge Consignment

Vendeur(s) : Haras de Cordelles

Éleveur(s) : Dominique Peilley Besset

En décembre 2019, Dominique Peilley Besset a acheté Utopia Jem (Okawango) pour seulement 5.000 € sur le ring de Deauville. Il faut dire que son fils Thélème (Sidestep) n’avait pas encore couru et que sa page n’avait rien d’enthousiasmant, même si la jument avait gagné trois courses en plat, dont un Quinté en terrain souple, sur les 2.100m de Saint-Cloud. Pour l’anecdote, Dominique Peilley Besset a acheté deux futures mères de lauréats de Gr1 à 5.000 €. Outre Utopia Jem, elle avait déjà acquis pour cette somme Diamantgottin (Fantastic Light), à la vente d’élevage 2018. Cette dernière n’est autre que la mère de Diamanta (Maxios), lauréate du Preis der Diana (Gr1) en 2019. Chapeau !

Utopia Jem part en Irlande

L’an dernier, Dominique Peilley Besset a vendu le produit d’Utopia Jem et Cloth of Stars (Sea the Stars) pour 75.000 €. Âgé de 2ans, il est à l’entraînement chez François Nicolle pour Génétique Obstacle. Jeudi, elle a cédé la mère Utopia Jem (à l’amiable) puis son foal par Doctor Dino (le lot 843) pour 160.000 €. Rachetée dans un premier temps, Utopia Jem a ensuite été vendue pour 80.000 € et Cécile Adonias (Cava Associate) nous a dit : « Utopia Jem part en Irlande. Nous espérons qu’elle donnera des femelles à son nouveau propriétaire, un éleveur irlandais. Elle va certainement être saillie par Doctor Dino… »

Un prix record pour un foal d’obstacle chez Arqana

Fils d’Utopia Jem, le lot 843 est donc le frère de Thélème, gagnant des Prix Renaud du Vivier et Cambacérès (Grs1). Et une fois le bon à 160.000 € signé pour ce foal, Thierry Cyprès a déclaré : « Cela représente beaucoup d’argent pour un foal. Mais mon client le voulait, et il a décidé de l’acheter. C’est celui qui paye qui décide ! Mais je suis très content pour lui… C’est un poulain magnifique, sans défaut. » À ce jour, jamais un foal d’obstacle n’avait été vendu aussi cher sur le ring d’Arqana…

Développer le propriétariat en France

Le poulain est un achat d’un nouvel investisseur français sur le marché de l’obstacle. Thierry Cyprès réagit : « Le marché étranger est là. Mais il faut absolument développer le propriétariat en France. Pour l’obstacle, c’est très important d’avoir des personnes qui croient en la discipline et qui investissent. Il faut que nous nous battions pour développer le propriétariat en France. Les courses d’obstacles, c’est tellement beau. » On assiste peut-être à un changement de paradigme dans l’obstacle français et cette semaine, plus de la moitié des yearlings à 50.000 € ou plus devraient rester en France.

Gérald Laroche achète la totalité du troisième produit de Boston Paris

#886 F Zarak & Boston Paris, par Kapgarde 58.000 €

Acheteur(s) : PB Bloodstock Services

Vendeur(s) : Haras de l’Aumônerie

Éleveur(s) : Scea Ouvry, écurie des Vives Terres & Gérard Laroche

Pierre Boulard enchérissait au côté de Gérard Laroche lorsqu’il a placé l’enchère gagnante à 58.000 € pour le lot 886. Après avoir fait courir la mère sous ses couleurs, l’acteur bien connu du public français – et propriétaire passionné de galopeur– a coélevé cette foal à hauteur de 50 %. Et jeudi, il a donc racheté l’autre moitié à Philippe Ouvry et Benoît Grosfils. C’est une fille de Zarak (Dubawi) qui fera la monte à 60.000 € en 2023 mais qui était proposé à 12.000 € lorsqu’il a sailli Boston Paris (Kapgarde), une gagnante du Prix Guillaume de Pracomtal (L). La deuxième mère a produit les bonnes Siljan’s Saga (Sagamix), lauréate du Grand Prix de Deauville et du Prix Corrida (Grs2) et Paul’s Saga (Martaline), gagnante de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)…

Philippe Michenot continue à investir en obstacle

#905 F For Fun & Diamond of Diana, par Kapgarde 50.000 €

Acheteur(s) : MAB Agancy

Vendeur(s) : Haras de l’Aumônerie

Éleveur(s) : P. Ouvry & écurie des Vives Terres

Après avoir acheté la sœur d’A Mi Manera (Great Pretender), l’homme du haras de Beauvoir s’est offert celle de Bai de Baie (Gris de Gris) pour 50.000 €. Marc Antoine Berghgracht nous a dit : « J’ai remarqué que parmi les premiers produits de For Fun (Motivator), plusieurs se sont bien vendus. Cette foal est bien née. Elle vient d’un bon élevage où j’avais acheté Cœursamba (The Wow Signal) ! Je l’ai achetée pour Philippe Michenot… » Gagnant du Prix Alain du Breil (Gr1), For Fun est représentée par ses premiers foals. La mère Diamond of Diana (Kapgarde) a donné Grey Diamond (Gris de Gris), placé de Listed sur le steeple en Angleterre, et Bai de Baie (Gris de Gris), deuxième du Prix Camille Duboscq (L). La deuxième mère a donné Siljan’s Saga (Sagamix), lauréate du Grand Prix de Deauville et du Prix Corrida (Grs2) et Paul’s Saga (Martaline), gagnante de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)…

Le frère de Porto Pollo pour l’écurie de Theyss

#827 M Nirvana du Berlais & Silky Steps, par Nayef 50.000 €

Acheteur(s) : Davide Satalia pour l’écurie de Theyss

Vendeur(s) : haras des Cordelles

Éleveur(s) : Joel & Pierre Souchard

Les premiers produits de Nirvana du Berlais (Martaline), jeune étalon du haras de la Hêtraie sont yearlings. Ce lot 827 fait donc partie de sa deuxième génération de foals. Il a été acheté par l’écurie de Theyss. C’est un produit de Silky Steps (Nayef), lauréate de trois courses en plat. Elle a produit Porto Pollo (Manduro), gagnant du Prix La Barka (Gr2) et Six One (Hunter’s Light), deuxième du Prix Alain et Gilles de Goulaine et troisième du Prix Antoine de Palaminy (Ls),

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.