Prix Général de Saint-Didier (Gr3, haies) : Janeiro Verde offre un premier succès à Sofiane Benaroussi… directement dans un Groupe !

Courses / 30.11.2022

Prix Général de Saint-Didier (Gr3, haies) : Janeiro Verde offre un premier succès à Sofiane Benaroussi… directement dans un Groupe !

Compiègne, mercredi

1er       JANEIRO VERDE

2e        JOST

3e        BENOU

Grandissime favori du Prix Général de Saint-Didier (Gr3), Janeiro Verde ** (Karaktar) étrennait ses nouvelles couleurs ce mercredi. Acheté par Sofiane Benaroussi à son éleveur, la famille Magnien, suite à sa brillante victoire dans le Prix Robert de Lipowski, à Auteuil, le poulain a offert à son nouveau propriétaire un premier succès pour son quatrième partant. Le tout, directement dans un Groupe, alors que ses couleurs ne sont apparues sur les programmes que le 2 octobre, à Auteuil, avec Edgeoy ** (Saddler Maker) ! Sofiane Benaroussi n’a quasiment que des jeunes chevaux. Tous à l’entraînement chez Donatien Sourdeau de Beauregard, à l’image du bien né Doctor Champdoux (Doctor Dino), acheté chez Arqana. Et parmi ces jeunes se trouve Janeiro Verde, un poulain prometteur, qui n’a jamais déçu et qui dispose d’excellentes lignes. Son jockey, James Reveley, le qualifie d’ailleurs de « crack ! »

Un poulain dur

Janeiro Verde a pris les commandes dès le lâcher des élastiques, avant d’être rapidement relayé par Joker d’Airy ** (Balko). Tous deux ont mené détachés du reste du peloton. Janeiro Verde a passé le pensionnaire d’Hugo Mérienne très facilement à la sortie du tournant final, pisté par l’attentiste Jost (Buck’s Boum). Poulain dur et de qualité, ce dernier a donné l’impression de pouvoir sérieusement inquiéter Janeiro Verde au franchissement de l’ultime haie. Mais sur le plat, le pensionnaire de Donatien Sourdeau de Beauregard s’est détaché pour finalement s’imposer de quatre longueurs devant Jost. L’année prochaine, Janeiro Verde pourra assurément faire parler de lui… du côté d’Auteuil cette fois. Son mentor nous a appris : « Nous pensions que Joker d’Airy irait devant. Au départ, il ne paraissait toutefois pas décidé à prendre les commandes, donc nous avons un instant mené. Puis, Joker d’Airy est revenu nous prendre le meilleur et, à un moment, j’ai trouvé que tous deux allaient très vite. D’ailleurs, Janeiro Verde et Joker d’Airy se sont retrouvés quinze longueurs devant le peloton à un moment. Je me suis alors dit qu’il fallait un peu pianoter, d’autant que Janeiro Verde n’est pas un finisseur. C’est bien qu’il y ait eu du rythme car mon poulain est dur. Dans le tournant, je voyais quand même que Jost revenait sur nous et lui aussi est très dur. Mais le mien l’a bien fait. Cela ne me posait pas de problèmes d’aller à Compiègne car, comme c’est un cheval dur, la montée et le terrain ne m’inquiétaient pas. Néanmoins, cela sera sûrement plus simple pour lui à Auteuil. Cette victoire est très positive pour Sofiane [Benaroussi, ndlr]. Il a mis les moyens pour y arriver ! Nous avons une belle équipe et j’espère que nous allons réussir. Sofiane a quelques poulains sympathiques. C’est quelqu’un qui apprécie vraiment notre sport. » Présent à Compiègne, Sofiane Benaroussi était ravi de cette première victoire… dans un Groupe ! Il a confié au micro de l’hippodrome : « Je suis très heureux de remporter ce succès de Groupe. La famille Magnien, ce sont de très, très bons éleveurs. J’ai été introduit dans le monde des courses par la famille Cyprès. Tous mes chevaux sont actuellement chez Donatien [Sourdeau de Beauregard, ndlr] et je lui fais entièrement confiance. »

Jost vous donne rendez-vous sur les 4.400m du steeple d’Auteuil

Poulain expérimenté et doué, Jost a bénéficié d’un excellent parcours. Dans le tournant final, en connaissant sa pointe, on pouvait même penser qu’il allait gagner. S’il a très bien couru, Jost n’a rien pu faire face au vainqueur, terminant toutefois bon deuxième. Son entraîneur, Mickaël Seror, nous a déclaré : « C’est superbe ce qu’il réalise ! C’est un poulain dur. Il commence à devenir maniable. Aujourd’hui, nous avons eu une bonne course. Nous n’avons aucune excuse. Le poulain est venu dans le tournant final comme pour le faire. Mais, lorsque le gagnant est reparti, cela a été plus difficile. Nous avons hâte de le voir sur 4.400m en steeple à Auteuil, d’autant qu’il a déjà bien fait le steeple. Il est polyvalent, c’est vrai. Théo [Chevillard, son jockey, ndlr] s’en voulait d’être parti d’un peu loin, mais il vaut mieux partir cool et se rapprocher, que partir devant et être tendu. »

Benou appelé à aller sur le steeple

Benou (Great Pretender) courait rapproché et, sans prendre une course dure, il a fini plaisamment pour s’octroyer la troisième place devant Pacific One (Triple Threat) et Joker d’Airy. Son entraîneur, Marcel Rolland, nous a expliqué : « Nous craignions un peu cette course car elle était très rapprochée par rapport à sa victoire d’Auteuil. Son jockey, Ludovic Philipperon, ne l’a pas mis dans le rouge et il est venu prendre une bonne troisième place. C’est très bien ! Vous le reverrez en steeple l’année prochaine. C’est un cheval de steeple. Il n’a pas de vitesse mais il possède beaucoup d’abattage. Enfin, c’est bon sauteur. »

Pedigree : https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/JANEIRO-VERDE-.pdf

Le petit-fils d’une gagnante du Prix André Michel

Élevé par Jean-François Magnien et ses fils, Benoît et Charles, Janeiro Verde est un fils de Karaktar (High Chaparral), l’étalon du haras de Cercy qui survole l’automne. Pour rappel, ce dernier est notamment le père d’Il Est Français **, gagnant du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Mère de Janeiro Verde, Royale Copacabana (Great Pretender) est une jument qui n’a pu se distinguer en haies comme en plat et dont il est le premier vainqueur. Après Janeiro Verde, Royale Copacabana a eu L’Inca (Free Port Lux), un yearling, avant de nous quitter en début d’année. La deuxième mère, Royale Punta Cana (Verbier), a enlevé le Prix André Michel (Listed à l’époque).

C’est une souche de Gilbert Gallot, celle de Royal Nemzeti (Cadoudal), vainqueur du Prix Lutteur III (L) et deuxième du Prix Général Donnio (L).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

High Chaparral

 

 

 

 

Kasora

 

Karaktar

 

 

 

 

 

King’s Best

 

 

Karawana

 

 

 

 

Karaliyfa

JANEIRO VERDE ** (H3)

 

 

 

 

 

 

King’s Theatre

 

 

Great Pretender

 

 

 

 

Settler

 

Royale Copacabana

 

 

 

 

 

Verbier

 

 

Royale Punta Cana

 

 

 

 

Liane Royale