Prix Miss Satamixa - Fonds Européen de l'Élevage (L) : Queen Aminatu surclasse les françaises et s’impose en jument de Groupe pour 2023

Courses / 30.11.2022

Prix Miss Satamixa - Fonds Européen de l'Élevage (L) : Queen Aminatu surclasse les françaises et s’impose en jument de Groupe pour 2023

Deauville, mercredi

Williams Haggas marche sur l’eau, avec 25 % de gagnants par partant en Grande-Bretagne. Baaeed (Sea the Stars) n’est pas l’arbre qui cache la forêt et d’ailleurs, mercredi à Deauville, Queen Aminatu (Muhaarar) lui a offert une 39e victoire black type en 2022 !

Pour sa première sortie sur l’Hexagone, la représentante d’Anthony Oppenheimer s’offre en effet le Prix Miss Satamixa - Fonds Européen de l'Élevage (L). Ce n’est pas sa première victoire black type puisqu’elle restait sur un succès dans les Talksport EBF Fleur de Lys Fillies' Stakes (L), sur le mile de la P.S.F. de Lingfield (GB). La pensionnaire de William Haggas avait également montré une belle aptitude à la P.S.F. en remportant deux épreuves auparavant sur cette surface.

Une classe en plus

Mercredi, Queen Aminatu n’a fait qu’une bouchée de ses concurrentes. Associée à Maxime Guyon, elle a été montée au centre du peloton, sur une deuxième ligne. À l’entrée de la ligne droite, la future lauréate a pu se faufiler au sein du peloton, et en quelques foulées, venir à hauteur des premières. Alors que Sistine Madonna (Dark Angel) semblait avoir pris assez d’avance pour filer jusqu’au poteau, elle a vu arriver à son extérieur Queen Aminatu qui a su placer une belle pointe de vitesse pour prendre l’avantage sur la pensionnaire de Joseph O’Brien. Et sans aucune difficulté, Queen Aminatu a laissé les autres pouliches sur place, s’imposant de deux longueurs et demie, avec grande facilité.

Williams Haggas veut lui faire gagner un Groupe en 2023

Joint par téléphone, Williams Haggas était en train de faire l’écurie du soir lorsqu’il nous a confié : « Elle gagne vraiment très bien, malgré la surcharge. Je pense qu'elle va rester à l'entraînement l'année prochaine car comme toutes les personnes qui ont vu la course, je suis persuadé qu'elle est capable de gagner un Groupe en 2023. Elle était dans le catalogue de Tattersalls, puis elle a gagné une première Listed en Angleterre. Nous l'avons donc retirée de la vente. L'écurie est en forme et la pouliche aussi, j'ai alors proposé à son propriétaire de venir courir à Deauville. Et voilà le résultat ! Nous faisons une bonne année, c'est certain. Je ne pense pas qu'elle voyage cet hiver. La saison a été longue, elle a beaucoup couru, autant lui donner du repos jusqu'aux beaux jours avant d'aller chercher un Groupe en 2023. Elle tient 1.600m, tout en ayant la vitesse pour 1.400m et c'est important au niveau de son programme à venir. » Maxime Guyon a également glissé quelques mots au micro d’Equidia « Elle avait beaucoup de choses pour elle ! Son entraîneur m'avait juste dit de faire attention à ce qu'elle ne soit pas trop allante. Mais Queen Aminatu n'a pas tiré et pour finir, elle a accéléré très fort. »

Sistine Madonna pourrait rentrer au haras avec son caractère gras

Pour sa deuxième tentative au niveau Listed, l’irlandaise Sistine Madonna décroche du caractère gras, elle qui restait sur une cinquième place dans les Irish Stallion Farms EBF Cooley Fillies' Stakes (L), à Dundalk (IE). La pensionnaire de Joseph O’Brien a été élevée et appartient à Guy O’Callaghan (Grangemore Stud). L’Irlandais était au milieu de ses poulains lorsqu’il nous a dit : « Je suis vraiment très content. Elle est black type ! Je l'ai élevée, j'ai encore sa mère et Dark Angel (Acclamation) fait la monte pour ma famille... Le plus probable, désormais, c'est qu'elle aille au haras. Nous allons voir si nous trouvons quelque chose à courir dans les semaines à venir. Mais le choix est limité. Aujourd'hui, elle signe la meilleure performance de sa carrière. Et c'est formidable qu'elle le fasse dans une course black type. En 2022, la France, nous a porté chance. Notamment avec Charyn... que nous avons élevé et vendu à monsieur Bizakov. Encore un Dark Angel ! » Stéphane Pasquier a ajouté : « Je n’ai pas hésité à prendre les devants et la pouliche est allée à son rythme. J’ai attaqué de bonne heure mais elle s’est montrée courageuse. Nous sommes battus par meilleur. Lorsque la gagnante est passée à côté de moi, j’avais l’impression qu’elle venait de partir ! »

Sicilian Defense vous donne rendez-vous l’année prochaine

Quatrième pour sa dernière sortie du Prix de Saint-Cyr (L), à Longchamp, Sicilian Defense (Muhaarar) portait le plus gros poids de l’épreuve ce mercredi. Mais la représentante d’Argella Racing et de Gemini Stud répond encore présente en s’offrant une honorable troisième place. Elle donne maintenant rendez-vous en 2023, comme nous l’a indiqué son mentor, Yann Barberot : « Elle court très bien. À poids égal avec Sistine Madonna, nous aurions été deuxième. La gagnante est certainement une très bonne pouliche mais Sicilian Defense nous prouve qu’elle l’est aussi. Après l’été, elle a eu un petit passage à vide, c’est dommage car elle revient bien au moment où la saison est terminée. Nous la reverrons l’année prochaine à ce niveau, en espérant remporter un Gr3. Elle est régulière et maintenant elle est réglée. »

Deux Muhaarar sur le podium !

Élevée par Hascombe Stud et Valiant Stud, Queen Aminatu est une fille de Muhaarar (Oasis Dream), étalon au haras des Faunes qui est dans la forme de sa vie avec deux pouliches sur le podium de cette Listed. Depuis ses débuts, il a donné 32 chevaux de stakes (dont huit lauréats de Groupe) et 10,2 % de black types par partant. C’est du solide !

Queen Aminatu est issue de Zeb un Nisa (Iffraaj) lauréate d’une épreuve à 2ans en Angleterre et quatrième de Listed. Queen Animatu est le deuxième produit de sa mère mais son premier gagnant. On lui doit également Stella Maris (Sea the Stars) qui était entraînée par John & Thady Gosden. Au haras, Zeb un Nisa a un yearling par Night of Thunder (Dubawi). Il y a un trou dans le papier car Tullynally (Dansili) la deuxième mère, inédite, n’a eu que deux partants.

Pour retrouver du black type, il faut donc remonter à la troisième mère, Glatisant (Rainbow Quest), lauréate des Prestige Stakes (Gr3), à Goodwood (GB). Elle est ensuite devenue une super poulinière pour Anthony Oppenheimer. C’est notamment la mère des étalons Footstepsinthesand (Giant’s Causeway), stationné à Coolmore, et de Pedro the Great (Henrythenavigator), qui a si bien réussi au haras de la Haie Neuve. Le premier a remporté les 2.000 Guinées (Gr1), à Newmarket, et le deuxième les Phoenix Stakes (Gr1), au Curragh (IE).

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Muhaarar

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Tahrir

 

 

 

 

Miss Sacha

QUEEN AMINATU (F3)

 

 

 

 

 

 

Zafonic

 

 

Iffraaj

 

 

 

 

Pastorale

 

Zeb un Nisa

 

 

 

 

 

Dansili

 

 

Tullynally

 

 

 

 

Glatisant

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 29’’01

1.000m à 600m : 24’’31

600m à 400m : 11’’90

400m à 200m : 11’’08

200m à l’arrivée : 11’’21

Temps total : 1’27’’51