Tattersalls December Foal Sale : avec plus de 35 millions, le record de 2018 est tombé !

International / 26.11.2022

Tattersalls December Foal Sale : avec plus de 35 millions, le record de 2018 est tombé !

Le record de Tattersalls December Foal tenait depuis 2018. Il est tombé sur le coup de 17 h 15 lorsqu’un poulain par Ulysses (Galileo) a fait passer le chiffre d’affaires de la vente à 35 millions de Gns (42,72 M€). La session de vendredi s’était achevée avec un prix moyen de 110.495 Gns (134.875 €) pour un volume de 20,11 millions (24,53 M€). Dès lors, le record faisait figure de penalty "avec gardien attaché au poteau". Ce ne fut qu’une formalité, car le samedi a confirmé la solidité du marché dans tous les créneaux. Deux foals ont franchi le cap des 100.000 Gns lors de la quatrième session, qui a généré 2,56 millions (3,12 M€) et un prix moyen de 17.233 Gns (21.034 €). Le chiffre d’affaires des quatre sessions atteint 35,75 millions (43,63 M€) et le prix moyen à 46.450 Gns (56.700 €) pour un taux de vendus à 76 %. La progression sur 2021 est de 12,6 % pour le volume, alors que le prix moyen est en hausse de 11 %.   

Un marché orienté sur les pouliches

Contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre lorsqu’un record vient de tomber, cette fois, dans la colonne des acheteurs on ne trouve pas une seule fois la trace des deux superpuissances du galop mondial. Vendredi soir, Godolphin a acheté un des premiers Pinatubo (Shamardal) à 280.000 Gns (341.800 €). Coolmore a joué la discrétion et n’apparaît pas. Les six top lots sont des pouliches, trois par Frankel (Galileo), deux par Kingman (Invincible Spirit) et une par Lope de Vega (Shamardal). Juddmonte en a acheté quatre. Quatorze lots ont franchi le cap des 300.000 Gns dont onze pouliches. Deux de moins qu’en 2018. Un marché au féminin qui dans le haut de gamme a été dominé par les acheteurs finaux. Ce qui est assez logique car, dans ces tarifs-là, le pinhooking devient un sport pour suicidaire…

Shadwell, la nouvelle version

Les achats de Juddmonte, quatre pouliches pour 2,42 millions de Gns, ont fait le buzz. Mais, dans le top trois du classement des acheteurs figure aussi Shadwell qui, vendredi en fin de session, a eu le dernier mot pour une Ghaiyyath (Dubawi) à 375.000 Gns (457.350 €). C’est le top price des étalons de première production. Mais aussi pour un Frankel (Galileo), le demi-frère du lauréat de Gr2 Wondeful Moon (Sea the Moon), à 370.000 Gns (451.500 €). Samedi, Shadwell a acheté un poulain issu de la première saison de Mohaather (Showcasing) à 110.000 Gns (134.200 €). Total de l’addition : sept foals pour 1,31 million (1,72 M€). Angus Gold a profité d’une session calme pour faire le point sur le nouveau format de l’opération : « On a vendu beaucoup de poulinières et de pouliches lors de ces deux dernières années pour atteindre la cinquantaine. La production maison est proche de 35 foals, d’où le risque d’avoir très peu de chevaux à l’entraînement. J’ai discuté avec la cheikha Hissa et elle a donné le feu vert pour acheter des foals. Avec la cheikha Hissa, nous allons désormais travailler sur la structure de l’opération. Cette année, elle avait entre 75 et 80 chevaux à l’entraînement. En 2023, on arrivera à cent. La semaine prochaine, lors de la vente des femelles, nous suivrons avec attention car le catalogue est très fort. Nous avons un nouvel étalon, Baaeed (Sea the Stars), et si une belle occasion se présente… »