Tattersalls December Mare Sale : un marché très fort dès le lancement… en attendant la Sceptre Session

International / 28.11.2022

Tattersalls December Mare Sale : un marché très fort dès le lancement… en attendant la Sceptre Session

Les bons résultats des ventes de yearlings et de foals ont boosté le premier jour de la Tattersalls December Mare Sale, lundi à Newmarket. Les éleveurs ont investi avec une certaine confiance. À 19 h, des lots aussi attendus que les femelles de Juddmonte et celles de la Sceptre Session n’étaient pas encore passés sous le feu des enchères. Mais déjà 20 lots avaient à cette heure-là trouvé preneurs pour 150.000 Gns ou plus. Alors qu’en 2021, elles étaient 24 sur la totalité du premier jour. De bon augure. Mais il faudra attendre la fin de la session pour se faire un avis, car c’est là que se concentre la crème de l’offre. Toutefois, on peut dire qu’une progression sensible de tous les indicateurs semble se profiler.

Une de plus pour Lucky Vega

Godolphin présentait le premier de ses deux blocs lundi (l’autre passera mercredi). Trente-trois femelles sont passées sur le ring. Yuesheng Zhang s’est offert – pour 330.000 Gns (402.600 €) – le top price provisoire. Il s’agit de la poulinière Violante (Kingmambo), gagnante en France sous la férule d’Henri-Alex Pantall. Elle est passée proche de son black type en Allemagne. Vide, Violante prendra 15ans en janvier. Mais elle a déjà produit le lauréat du Prix Messidor (Gr3) Impulsif (New Approach). C’est un autre détail qui a poussé Michael Donohoe de BBA à aller si haut : « C’est une Kingmambo (Mr Prospector), soit quelque chose qui n’est pas facile à trouver. Et c’est une poulinière de grande origine qui pourrait bien croiser avec Lucky Vega (Lope de Vega). » Violante est une demi-sœur d’Anabaa Blue (Anabaa), gagnant du Prix du Jockey Club (Gr1). Sa mère, Allez les Trois (Riverman), lauréate du Prix de Flore (Gr3), est une demi-sœur de la grande Urban Sea (Miswaki). Le bilan de Violante au haras – deux gagnants sur six produits en âge de courir – n’est pas stratosphérique. Mais elle a une 2ans par Frankel (Galileo), un yearling par Kingman (Invincible Spirit) et un foal par Frankel.

Saint Pair fait son shopping chez Godolphin

Godolphin a encaissé presque deux millions pour 31 poulinières vendues (1,98 millions) avec deux rachats. Six ont trouvé preneurs pour 100.000 Gns ou plus. Parmi elles, Silk Words (Dubawi) a remporté deux courses en France. Elle a donné un gagnant sur deux produits de 3ans et plus. Le haras de Saint-Pair a posé l’enchère gagnante à 120.000 Gns (146.500 €) pour cette 9ans pleine de Showcasing (Oasis Dream). Elle est issue de la gagnante classique Gossamer (Sadler’s Wells) qui a (notamment) produit le gagnant de Gr1 à 2ans Ibn Khaldun (Dubai Destination) et Veil of Silence (Elusive Quality), mère de Mischief Magic (Exceed and Excel), lauréat du Breeders’ Cup Juvenile Turf Sprint.  

Une demande très soutenue pour la qualité

Six acheteurs différents ont acheté un total de six lots à 200.000 Gns ou plus avant 19 h. Le top price – hors Godolphin – a été enregistré par l’inédite Roses are Red (Galileo), 4ans et pleine de Wootton Bassett (Iffraaj). Mag O’Toole a signé le bon à 255.000 Gns (311.000 €) agissant pour Plantation Stud. C’est une demi-sœur du rapide et précoce Ivawood (Zebedee), double gagnant de Gr2 à 2ans et placé classique. Jill Lamb a déboursé 220.000 Gns (268.500 €) pour Birdie Num Num (Siyouni), 3ans, vide d’une saillie de Wootton Bassett. C’est une demi-sœur d’Horseplay (Cape Cross), gagnante des Lancashire Oaks (Gr2). Elle remonte à une grande souche du Gestüt Röttgen. Charlie Gordon-Watson a payé 210.000 Gns (256.000 €) pour une autre jeune poulinière de la même famille, l’inédite Mumbai (Frankel), pleine de New Bay (Dubawi). La souche dont on parle est celle d'Anna Paola (Prince Ippi). Elle a été développée par le grand haras allemand depuis l’achat d’Adria (Sagacity). Née en 1934, c’était une demi-sœur de la légendaire Archidamia (Manna) qui avait gagné (en invaincue) les deux Poules, le Derby Italiano, les Oaks et le Grand Premio di Milano en 1936 pour la casaque de la Razza del Soldo.