Bar One Racing Hatton's Grace Hurdle (Gr1) : Honeysuckle, battue par deux French breds

International / 04.12.2022

Bar One Racing Hatton's Grace Hurdle (Gr1) : Honeysuckle, battue par deux French breds

Fairyhouse (IE), dimanche

Le Hatton’s Grace Hurdle (Gr1) était la chasse gardée de la championne Honeysuckle (Sulamani), qui l’avait remporté ces trois dernières années. Tout le monde s’attendait évidemment à une nouvelle victoire de sa part, elle qui se présentait invaincue. Mais… coup de tonnerre, sur une piste de plus en plus lourde au cours de la réunion, la championne a dû se contenter de la troisième place. Elle a été dominée par deux français, Teahupoo (Masked Marvel), qu’Honeysuckle avait devancé par deux fois et qui semblait, avant le coup, viser une place, et Klassical Dream (Dream Well), le deuxième de notre Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Honeysuckle a galopé en quatrième position. Lorsqu’elle est passée deuxième à la sortie du tournant final, avec des ressources, une clameur est montée des tribunes. Elle a accéléré comme à son habitude et s’est détachée pour franchir l’avant-dernière claie. On pensait alors la voir s’envoler. Mais, sur l’ultime claie, Klassical Dream et Teahupoo sont arrivés à pleine vitesse, en dehors, et lui ont pris l’avantage sur le plat. Honeysuckle s’est bien relancée, mais elle n’a pu revenir sur Klassical Dream, lequel s’est fait subtiliser la victoire dans un dernier coup de rein par Teahupoo. Ce dernier avait longuement patienté dans la seconde moitié du peloton, à l’image de son dauphin.

Tout le monde sous le choc

À Fairyhouse comme sur les réseaux sociaux, c’était le choc ! Le choc de voir Honeysuckle battue. Même Brian Acheson (Robcour), le propriétaire de Teahupoo, a déclaré : « C’est un succès inattendu pour nous. Sincèrement, je souhaitais qu’Honeysuckle continue de gagner et si nous avions fini deuxièmes, cela aurait été parfait. Nous nous entendons si bien avec tout l’entourage de la jument. Je suis vraiment choqué… Je pensais qu’Honeysuckle était imbattable. Il y a eu de la tristesse dans les tribunes lorsque la course s’est terminée. J’espère juste qu’elle va revenir et battre Constitution Hill à Cheltenham. » Justement, Constitution Hill (Blue Brésil) a été impressionnant pour sa rentrée en survolant le Fighting Fifth Hurdle (Gr1) la semaine dernière. Deux rentrées, deux ambiances différentes et un ascendant très net pris par Constitution Hill… Pour revenir sur Teahupoo, son mentor, Gordon Elliott, a précisé : « L’année dernière, il avait prouvé qu’il était très bon sur des pistes souples. Nous l’avions couru sur des bons terrains, ce qui était une erreur. Nous apprenons continuellement sur ce cheval. » De son côté, Henry de Bromhead, mentor d’Honeysuckle, a ajouté : « Rachael [Blackmore, jockey d’Honeysuckle, ndlr] est très déçue, comme nous tous. Mais ce sont les courses… Il fallait bien qu’elle soit battue un jour. Parfois, les chevaux que l’on pense invincibles peuvent être battus... Mais je suis convaincu que ce n’est pas la fin pour Honeysuckle. »

Une mère précoce

Élevé par le haras du Hoguenet et Philip Prévost Baratte, Teahupoo est un fils de Masked Marvel (Montjeu), étalon au haras de la Tuilerie pour le compte d'Étreham, et de Droit d'Aimer (Sassanian), lauréate de ses trois premières courses au printemps de ses 3ans, dont deux sur les haies d'Enghien, et gagnante pour ses débuts en steeple en fin d'année à Lyon-Parilly. Acheté par Niki NBB Racing, Teahupoo est le deuxième produit vainqueur de sa mère après Droit de Rêver (Enrique), lauréate de deux courses modestes sur le steeple en province. Droit d'Aimer a une 4ans, Leading Saw (Masked Marvel), une 3ans, La Haute Couture (Montmartre), entraînée par François Nicolle pour Christophe German, et une foal, Vaheana (Masked Marvel).

La deuxième mère, Mago Less (Saumarez), a gagné un maiden en début d'année de 3ans sur les 1.800m de Marseille-Borély. Elle est aussi la deuxième mère d'Alix Pretty (Le Fou), gagnante à 3ans pour ses débuts en haies, à Compiègne, et sur le steeple de Cagnes-sur-Mer, mais aussi deuxième du Prix Christian de L'Hermite (L). La troisième mère, Tago Mago (Cadoudal), a notamment gagné à 3ans le Prix Géographie (Haies) à Auteuil.