Prix André Michel (Gr3, Haies) : Hôtesse du Chenet sort par la grande porte

Courses / 03.12.2022

Prix André Michel (Gr3, Haies) : Hôtesse du Chenet sort par la grande porte

Auteuil, samedi

1RE     HOTÊSSE DU CHENET

2E       LA DANZA

3E       LADYVILLE

Dans ce Prix André Michel (Gr3), Hôtesse du Chenet (Martaline) a fait ses adieux à la compétition, dévoilant une fois de plus l’étendue de son talent. Au cours de sa carrière, la belle grise de la famille Bryant aura marqué les esprits par sa régularité au meilleur niveau, signant huit victoires, dont cinq Groupes, en seulement treize sorties ! Elle devrait désormais retourner à l’élevage chez Marie-Laure Besnouin, là où elle est née.

Sur son parcours

Le parcours des 3.600m en haies d’Auteuil est certainement le tracé préféré de la jument. En terrain lourd samedi, malgré deux kilos de plus que ses adversaires, Hôtesse du Chenet a tout fait avec facilité. Elle a galopé en deuxième position, sautant parfaitement les différentes haies du parcours. Dans le dernier tournant, sur la demande de Ludovic Philipperon, la jument a accentué le rythme, entrant en tête dans la ligne droite. Calée le long de la lice extérieure, elle s’est ensuite débarrassée de Ladyville (Doctor Dino) avant de filer au poteau. Deux longueurs et demie plus loin, cette dernière est finalement devancée d’un nez par La Danza (Masked Marvel), qui a très bien conclu. Encore à cheval, Ludovic Phillipperon, jockey lauréat, a déclaré : « C’est sûr qu’aujourd’hui l’opposition était plus relevée. Ma partenaire a été contrainte de lutter mais pas tant que cela car elle n’a pas pris un coup de bâton. J’ai lu dans JDG que c’était sa dernière sortie. Je trouve que Marcel Rolland a réalisé un travail remarquable avec elle : sa musique est irréprochable. Le cavalier du matin, Jérôme, a fait aussi du très bon travail. La jument est bonne, elle est facile et a un moteur. Elle saute bien, elle est efficace, et quand on lui demande d’accélérer, elle répond toujours présent. »

Direction le haras

Après la course, Marcel Rolland, son entraîneur, nous a dit : « C’est la dernière de la jument. Je pense que son éleveur, qui est devant sa télévision, doit être rassuré que tout se termine bien. Espérons qu’elle fera des poulains aussi bons voire meilleurs. Hôtesse a été présente du début à la fin de l’année. À 4ans, elle a été victime d’un accident lorsque j’ai voulu la dresser sur le steeple. C’est pour cela qu’elle a été absente un an. Tout est rentré dans l’ordre. L’éleveur et la famille Bryant ont pris un risque en souhaitant la voir refaire un essai et assurer cette année de 5 ans. » Richard Powell, le représentant de la famille Bryant, a ajouté : « C’était une jument dure. Elle l’a montré toute l’année en performant au meilleur niveau. Aujourd’hui, c’était une belle porte de sortie pour une compétitrice comme elle. Nous sommes rassurés de pouvoir terminer sur une victoire dans un Gr3. Ce sera à l’éleveur de choisir l’étalon. Nous ne sommes qu’au mois de décembre ! À chaque jour suffit sa peine. »

Des vacances pour Ladyville

Ladyville restait sur deux succès en autant de sorties en haies cette année. Suite à cette troisième place au niveau Gr3, la représentante de Mme Henri Devin devrait prendre des vacances. François Nicolle, son entraîneur, nous a dit : « Ladyville n’a pas été très vite devant. Le train était régulier. La gagnante est très bonne. Ladyville s’est raccourcie à 50m du poteau. Il n’y a rien à redire. Ce sont des juments qui se tiennent. Elle va désormais prendre du repos et revenir l’année prochaine. Je pense qu’elle reste meilleure en steeple. »

Une des plus grandes familles d’obstacle

Élevée par Marie-Laure Besnouin, comme son nom l’indique, Hôtesse du Chenet est une fille de Martaline (Linamix) et de la très bonne Tanaïs du Chenet (Poliglote), lauréate des Prix Cambacérès (Gr1), Orcada (Gr3), Sagan et Jean Granel (Ls) et troisième du Prix La Barka (Gr2). Hôtesse du Chenet est la propre sœur de Gary du Chenet, vainqueur de handicaps sur le steeple d’Auteuil et de sa course de débuts sur les haies de Compiègne, puis devenu étalon au haras du Lion. Après Hôtesse du Chenet, Tanaïs du Chenet a donné la 4ans Ibiza du Chenet (Manduro), placée à deux reprises, et Joker du Chenet (Doctor Dino), un 3ans vendu en Angleterre.

Hôtesse du Chenet est la nièce de Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure et du Grand Prix d’Automne (Grs1), d’Orthence (Épervier Bleu), de Ma Royale (Garde Royale), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris, du Prix Alain du Breil (Grs1) et gagnante du Prix Ingré (Gr3), de Jocelin (Épervier Bleu), d’Iris Royal (Garde Royale) et de Galant Moss (Tip Moss), troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Ma Royale est la mère de plusieurs bons chevaux comme Ulyssia Royale (Poliglote), mère de Grand-Messe (Network), lauréate du Prix d’Indy (Gr3), et Viviane Royale (Poliglote).

                                   Mendez

                        Linamix

                                   Lunadix

            Martaline           

                                   Sadler’s Wells

                        Coraline

                                   Bahamian

HÔTESSE DU CHENET (F5)                                

                                   Sadler’s Wells

                        Poliglote

                                    Alexandrie

            Tanaïs du Chenet                       

                                   Le Nain Jaune

                        Tchela

                                   Chailly