Prix de la Piste Sea Bird (Classe 2) : la plus belle de Woozle

Courses / 06.12.2022

Prix de la Piste Sea Bird (Classe 2) : la plus belle de Woozle

Chantilly, mardi

À 2ans, Woozle (Areion) avait débuté sa carrière par une deuxième place dans le Prix de Fontenoy (Inédits), à Longchamp. Jugé digne, dans la foulée, d’être aligné au départ du Prix de Condé (Gr3), l’élève et représentant d’Hans-Helmut Rodenburg n’avait pu confirmer ses excellents premiers pas. Rassurant pleinement, au cours de l’été, Woozle s’était adjugé son maiden, sur 2.000m, à Vichy, avant de conclure au pied du podium, consécutivement, à trois reprises. Quatrième du bien composé Prix de Solferino (Classe 1), à Longchamp, le 13 octobre, le poulain redescendait de catégorie, mardi. Il en a profité pour remporter la plus belle victoire de sa carrière dans le Prix de la Piste Sea Bird (Classe 2), et ce bien qu’effectuant une petite rentrée…

Tout à la fin

Resté légèrement dans sa stalle à l’ouverture des boîtes, Woozle s’est retrouvé parmi les derniers. Son jockey, Cristian Demuro, a ensuite fait preuve de patience, attendant le poteau des 400m pour le décaler, à l’extérieur de ses rivaux. Venu ensuite librement sur la ligne des premiers, le pensionnaire de Markus Münch a longtemps lutté pour le succès en compagnie de The Big Short (Siyouni). Ce dernier s’incline finalement d’une courte tête face à Woozle. Quatre longueurs plus loin, Tigrr (Teofilo) conserve de justesse la troisième place.

Détendu, il peut montrer de belles choses

Cristian Demuro ne s’était plus imposé depuis le 23 octobre à Longchamp. Mardi, le pilote italien effectuait son retour sur notre sol après avoir passé quelque temps au Japon, comme il a tenu à nous le rappeler : « The Big Short a été dur à aller chercher ! Heureusement que Woozle est un poulain coriace. Lorsqu’il arrive à être bien détendu dans un parcours, il est capable de belles choses. Je le trouve également plus à l’aise lorsqu’il se retrouve dans de petits pelotons. C’était mon premier succès depuis mon séjour au Japon ! Ensuite, je repartirai au pays du soleil levant le 18 décembre... Là-bas, nous montons de bons chevaux, c’est super. »

Sa mère est placée du Diana Trial en Allemagne

Élevé par son propriétaire, Woozle a été présenté par le Gestüt Etzean à la Jährlings-Auktion de BBAG, où il avait finalement été racheté pour 20.000 €. C’est un fils du regretté Areion (Big Shuffle) et de Whole Lotta Rosie (Tiger Hill), deuxième du Diana Trial (L, 1.800m) en Allemagne. Woozle est le premier produit de la jument qui a un 2ans inédit par Areion et un yearling, Way to Marbella (Acclamation), racheté 28.000 € à la Sales & Racing Festival de BBAG. Sa deuxième mère, Wonderful Day (Kahyasi), a gagné en France, en Allemagne et en Italie. Elle s’est aussi classée troisième du Nereide-Rennen (L, 2.000m) à Munich. Au haras, elle a produit six gagnants dont Wunschkind (Sinndar), placée au niveau Listed en Norvège...

 

 

 

Super Concorde

 

 

Big Shuffle

 

 

 

 

Raise your Skirts

 

Areion

 

 

 

 

 

Caerleon

 

 

Aerleona

 

 

 

 

Alata

WOOZLE (M3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Tiger Hill

 

 

 

 

The Filly

 

Whole Lotta Rosie

 

 

 

 

 

Kahyasi

 

 

Wonderful Day

 

 

 

 

Wonderful Dreams

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 55’’07

De 1.000m à 600m : 24’’20

De 600m à 400m : 12’’28

De 400m à 200m : 12’’16

De 200m à l’arrivée : 11’’92

Temps total : 1’55’’63