Vente d’élevage Arqana - juments : Malavath atteint les sommets, Moyglare fait son shopping

Institution / Ventes / 04.12.2022

Vente d’élevage Arqana - juments : Malavath atteint les sommets, Moyglare fait son shopping

Les faits marquants - les juments

Malavath atteint les sommets, Moyglare fait son shopping

#199    F3       Malavath (Mehmas & Fidaaha, par New Approach)        3.200.000 €

            Acheteur(s) : Moyglare Stud Farm

            Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

            Éleveur(s) : Tally-Ho Stud

#204    F4       Amazing Grace (Protectionist & Amabelle, par Danehill Dancer)           850.000 €

            Acheteur(s) : Moyglare Stud Farm

            Vendeur(s) : Ronald Rauscher, agent

            Éleveur(s) : Christoph Berglar

En 2021, Rougir (Territories) établissait un record à la vente d’élevage Arqana, lorsqu’elle avait été adjugée 3 millions d’euros à Michel Zerolo agissant pour Peter Brant et M. V. Magnier. Le record aura tenu un an : Malavath (Mehmas) l’a battu samedi lorsque Fiona Craig, agissant pour Moyglare Stud Farm, l’a emporté à 3.200.000 €. La pouliche va poursuivre sa carrière aux États-Unis, chez Christophe Clément, tout comme Amazing Grace (Protectionist), aussi acquise par Moyglare, quelques minutes plus tard, moyennant 850.000 €. Fiona Craig a expliqué : « Malavath est une très belle pouliche. Physiquement, elle a tout pour faire une bonne poulinière et elle devrait apporter de la vitesse, ce que nous cherchons. Les États-Unis sont le lieu idéal pour elle, elle aime beaucoup ces pistes-là et a tout pour y gagner son Gr1. Elle va partir chez Christophe Clément. Amazing Grace va suivre le même chemin et nous allons voir comment cela se passe. C’est une pouliche absolument magnifique, elle est splendide, vraiment. Et, en plus, elle est bonne ! » Moyglare et Christophe Clément ont remporté ensemble deux Grs1 : les Matriarch Stakes avec Dress to Thrill (Danehill) et les Pattinson Canadian International (Gr1) avec Relaxed Gesture.

Malavath a couru deux fois aux États-Unis : à 2ans, elle a pris une héroïque deuxième place dans la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) et, cette année, elle a très bien couru dans la Breeders’ Cup Mile (Gr1), faisant un bon bout le long du rail pour se classer cinquième, à une longueur trois quarts du lauréat, Modern Games (Dubawi). Gagnante du Prix Imprudence (Gr3) en début d’année, elle a eu un petit passage à vide avant de très bien recourir dans le Qatar Prix de la Forêt (Gr1), dont elle s’est classée deuxième. Malavath a fait vivre une belle aventure à ses propriétaires : Everest Racing, une écurie de groupe fondée par Ghislain Bozo, associé à David Redvers et Barbara Keller. Il y avait beaucoup de joie et d’émotion à Arqana ! Ghislain Bozo nous a dit : « Malavath est une pouliche extraordinaire, si attachante. Nous sommes tous très heureux, c’est la beauté des courses ! Nous avions mis nos derniers deniers sur Malavath lorsque nous l’avons achetée à la breeze up [Arqana, délocalisée à Doncaster, moyennant 139.200 €, ndlr] avec David Redvers. Et l’histoire a été si belle ! Les membres d’Everest Racing vont se dire que c’est facile (rires) ! Avant Malavath, nous avions acheté d’autres pouliches pour Everest Racing, qui ont réussi à gagner. Mais Malavath a atteint les sommets. Il faut de la chance… Et son propre frère de 2ans, Knight, est venu apporter encore un peu de profondeur au pedigree en remportant les Horris Hill Stakes (Gr3). » Malavath est le premier produit de Fidaaha (New Approach), une jument élevée par Jim Bolger, qui n’a pas brillé en compétition en quatre sorties. La deuxième mère a donné la bonne Steip Amach (Vocalised), gagnante des Killavullan Stakes (Gr3, 1.400m), des Amethyst Stakes (Gr3, 1.600m), mais aussi troisième du Prix Rothschild et du Darley Prix Jean Romanet (Grs1), et Ceisteach (New Approach), lauréate des Robert G. Dick Memoral Stakes (Gr3, 2.200m).

Amazing Grace aussi pour Moyglare

Moyglare a donc aussi acheté l’allemande Amazing Grace, gagnante de deux Grs2 outre-Manche – le Diana Trial (Gr2) et T. von Zastrow Stutenpreis (Gr2), la version féminine du Grosser Preis von Baden (Gr1). Elle a aussi fait galoper Sammarco (Soldier Hollow), le gagnant du Derby allemand, en se classant deuxième du Grosser Dallmayr-Preis - Bayerisches Zuchtrennen (Gr1). Âgée de 4ans, Amazing Grace a montré des moyens dès l’âge de 2ans, concluant troisième du Boussac allemand, le Preis der Winterkonigin (Gr3). Amazing Grace est un produit de l’élevage de Christophe Berglar, qui a aussi élevé son père, Protectionist (Monsun), lauréat de la Melbourne Cup (Gr1). La mère, Amabelle (Danehill Dancer), a remporté une Listed en Allemagne. La deuxième mère, Antonym (Bahri), est gagnante black type tout comme la troisième, Annaba (In the Wings), qui a remporté le Prix de Royallieu (Gr2) et le Prix du Conseil de Paris (Gr2).

Sweet Lady pour un client de Claiborne

#188    F4       Sweet Lady (Lope de Vega & High Heel Sneakers, par Dansili)  2.050.000 €

            Acheteur(s) : Claiborne Farm, agent

            Vendeur(s) : Graffard Racing

            Éleveur(s) : Stratford Place Stud

La bien nommée Sweet Lady (Lope de Vega), pouliche au cœur aussi grand que ses belles oreilles, a fait vivre une grande aventure à ses propriétaires, la famille Teboul (Gemini Stud), en leur offrant un premier Gr1 en plat dans le Qatar Prix Vermeille au mois de septembre dernier. Elle a aussi remporté le Prix Corrida (Gr2) et le Prix de Flore (Gr3) et n’a jamais déçu, donnant tout à chaque sortie, de 1.600 à 2.400m. Une pouliche de rêve, achetée 100.000 € yearling à Arqana par Paul Nataf pour ses propriétaires. Samedi, elle a déclenché une belle bataille d’enchère et c’est finalement Bernie Sams (Claiborne Farm), agissant pour un de ses clients, qui l’a emporté moyennant 2.050.000 €. L’homme de Claiborne avait auparavant été underbidder sur le lot 166, la sœur foal de Trêve (Motivator) par Le Havre. Bernie Sams a expliqué : « Nous venons à Deauville pour des profils comme elle. Je l’ai achetée pour un de mes clients, qui souhaite rester anonyme. Nous nous doutions bien qu’elle ne serait pas donnée ! Mon client a déjà des juments, une pleine de Kingman et l’autre de Frankel, donc je suppose que Sweet Lady aura droit à un étalon similaire. Je suppose que, à un moment, elle viendra au Kentucky. »

Sweet Lady est la deuxième gagnante black type de sa mère, High Heel Sneakers (Dansili), après Toujours l’Amour (Authorized), lauréate à 3ans des Oaks Trial Stakes (L, 2.300m) à Lingfield. La deuxième mère, Sundae Girl (Green Dancer), a remporté un Maiden à 2ans dès sa deuxième sortie, sur les 1.200m de Folkestone. Outre High Heel Sneakers, elle a donné une autre black type : Easy Sundae (Diableneyev), gagnante en débutant à 2ans sur les 1.200m de Chantilly, deuxième du Critérium de Lyon et troisième du Prix Ronde de Nuit (Ls). Sundae Girl est la sœur d’un triple lauréat de Gr1 au Pérou, Faaz (Fappiano).

Burgarita a rendez-vous avec Dubawi

#177    F4       Burgarita (Sea the Stars & Angelita, par Alzao)    1.700.000 €

            Acheteur(s) : Godolphin SNC

            Vendeur(s) : Baroda Stud

            Éleveur(s) : Dayton Investments Ltd.

Anthony Stroud, agissant pour Godolphin, l’a emporté à 1,7 million d’euros pour Burgarita (Sea the Stars), la gagnante des Prix Casimir Delamarre et de la Seine (Ls), ainsi que troisième du Prix de Diane Longines (Gr1), battant Alexandra Saint Martin. Le courtier a expliqué : « C’est une très belle pouliche qui a très bien couru dans le Diane. Nous aimons beaucoup Sea the Stars et elle va être présentée à Dubawi. »

Burgarita – contrairement à ce que son nom indique – est issue de la souche des "A" Wildenstein. Sa mère, Angelita (Alzao), n’a pas couru mais a donné Aquamarine (Deep Impact), lauréate du Prix Allez France (Gr3) et troisième du Premio Federico Tesio (Gr2, 2.200m) et mère de deux black types : All Rumours (Shamardal), gagnante du Grand Prix de Fontainebleau (L), et Ultramarine (Siyouni), troisième du Grand Prix Anjou Bretagne (L). Burgarita est aussi une sœur d’Africain Sky (Shamardal), troisième du Prix Isonomy (L). La deuxième mère, Ange Bleu (Alleged), a notamment donné Angara (Alzao), gagnante des Diana Stakes (Gr1, 1.800m) et des Beverly D Stakes (Gr1, 1.900m), et Actrice (Danehill), lauréate du Prix Corrida (Gr2). Ange Bleu est aussi la mère d’Arlésienne (Alzao), gagnante du Prix des Tourelles (L) et mère d’Affaire Solitaire (Danehill Dancer), gagnant du Prix Exbury (Gr3), d’Aizavoski (Monsun), lauréat du Grand Prix de Bordeaux (L) et troisième du Prix Chaudenay (Gr2), d’Andromeda Galaxy (Peintre Célèbre), gagnante du Prix Charles Laffitte (L) et troisième du Prix de Flore (Gr3), et d’Altamira (Peintre Célèbre), deuxième du Prix Boulogne (L). La souche remonte à Arbertine, d’où Arcangues ou encore Aquarelliste.

Northern Farm investit

#210    F4       Thunder Drum (Dubawi & Great Heavens, par Galileo)  1.100.000 €

            Acheteur(s) : Katsumi Yoshida/Narvick Agent

            Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

            Éleveur(s) : Kincorth Investments Inc

#202    F5       Miss Extra (Masterstroke & Kestria, par Keltos)    850.000 €

            Pleine de Frankel

            Acheteur(s) : Katsumi Yoshida/Narvick Agent

            Vendeur(s) : Haras des Capucines

            Éleveur(s) : Sophie Boulin Redouly

Emmanuel de Seroux, agissant pour Katsumi Yoshida (Northern Farm), a été actif lors de la vente d’élevage. Les chevaux issus de juments achetées à Arqana ont encore une fois brillé cette année au Japon : citons Ask Victor More (Deep Impact & Kartica) et Boldog Hos (Screen Hero & Boldogsag), respectivement premier et deuxième du St Leger japonais (Gr1), ou encore Serifos (Daiwa Major & Sea Front), gagnant du Mile Championship (Gr1), le championnat d’automne des milers japonais. Quant aux élèves de Northern Farm, ils ont pris les trois premières places de la Japan Cup (Gr1) il y a une semaine à Tokyo.

Le courtier l’a emporté à 1.100.000 € pour le lot 210, Thunder Drum (Dubawi), gagnante du Prix de Royaumont (Gr3) et représentant le croisement Dubawi sur une fille de Galileo (celui notamment de Ghaiyyath et Night of Thunder). Fille de la gagnante d’Irish Oaks (Gr1) Great Heavens, Thunder Drum est donc une nièce de Nathaniel (Galileo). Quant à Miss Extra (Mastertroke), achetée 850.000 € et présentée pleine de Frankel, lequel réussit au Japon (les gagnants de Gr1 Soul Stirring & Mozu Ascot), elle est gagnante du Prix de Sandringham (Gr2). Sa mère, Ziria (Danehill Dancer), avait de la vitesse puisqu’elle a remporté le Prix du Bois (Gr3) et le Prix du Petit Couvert (Gr3). Emmanuel de Seroux a commenté : « Les deux juments ont été achetées pour Katsumi Yoshida. Thunder Drum est une gagnante de Groupe avec un pedigree exceptionnel. Quant à Miss Extra, elle a été une très bonne jument de course et elle avait gagné de très belle manière le Prix de Sandringham. Les deux sont dans le style des juments que Katsumi Yoshida aime ! »

Oscula promise à Mishriff : l’alliance de "deux durs"

#182    F3       Oscula (Galileo Gold & Bisous y Besos, par Big Bad Bob)           1.000.000 €

            Acheteur(s) : Nawara Stud Ltd.

            Vendeur(s) : Baroda Stud

            Éleveur(s) : Padraig Williams

En compétition, Oscula (Galileo Gold) a été une vraie dure, capable d’enchaîner les courses de façon répétée et en répétant ! On se souvient de l’été 2022 : huit courses en soixante jours, ne sortant jamais des quatre premiers et remportant même les Oak Tree Stakes et le Lieurey (Grs3). À 2ans, elle a remporté le Prix Six Perfections (Gr3), battant Zellie (Wootton Bassett), future gagnante du Boussac (Gr1). Et, au haras, Oscula va rencontrer un autre dur : Mishriff (Make Believe), le grand voyageur capable de gagner aussi bien un classique européen (le Jockey Club) que la Saudi Cup sur le dirt. Ted Voute, agissant pour le prince Faisal, l’a en effet emporté à un million d’euros pour la 3ans, expliquant : « Le prince Faisal a étudié le catalogue en amont et fait sa sélection. Il souhaite apporter son soutien à Mishriff, qui commence sa carrière d’étalon à Sumbe en 2023. Oscula, comme Mishriff, ont montré beaucoup de dureté en course, espérons qu’ils transmettent cela. Le prince Faisal a une dizaine de juments et pourrait en envoyer une moitié à Mishriff. »

Oscula courait pour Nick Bradley Racing et avait été achetée pour seulement 4.000 Gns par Michael Aguiar dans le book 4 de Tattersalls… Sa mère, Bisous y Besos (Big Bad Bob), n’a pas brillé en une sortie à 2ans. La deuxième mère, Adoring (One Cool Cat), a gagné en débutant à Newmarket, sur 1.200m, au mois de mai de ses 3ans. Cinq de ses sept produits en âge de courir ont gagné, dont Imperioso (Mastercraftsman), lauréat à 2ans en Italie, puis deuxième du Gran Criterium d’Autunno (Gr1) sur les haies de Merano, et Cœur d’Amour (Zoffany), deuxième des Staffordstown Stud Silken Glider Stakes (L, 2ans, 1.600m) à Navan. La troisième mère a donné Galeota (Mujadil), gagnante des Dubai Duty Free Mill Reef Stakes (Gr2, 1.200m) pour sa dernière sortie à 2ans.

Mea Domina reste à l’entraînement pour une association Merry Fox/Newsells

#220    F3       Mea Domina (Pivotal & Regina Mundi, par Montjeu)      850.000 €

            Acheteur(s) : Jill Lamb/Hadden Bloodstock

            Vendeur(s) : Jérôme Reynier

            Éleveur(s) : San Paolo Agri-Stud SRL & Cheveley Park Stud

Gary Hadden, en compagnie des hommes de Newsells Park Stud, l’a emporté à 850.000 € pour le lot 220, la 3ans Mea Domina (Pivotal), gagnante du Prix Isola Bella (L) dans la foulée de sa victoire de Maiden, sous l’entraînement de Jérôme Reynier. Gary Hadden a expliqué : « Elle a été achetée pour une association entre Merry Fox Stud et Newsells. Elle va rester à l’entraînement mais nous ne savons pas encore où. Mea Domina n’a couru que cinq fois : elle est finalement encore toute neuve et déjà gagnante de Stakes. Nous espérons donc qu’elle a encore de la marge ! Côté pedigree, elle sera très facile à croiser. »

Mea Domina est une fille de Pivotal, disparu et qui avait pris sa retraite comme étalon en 2021, et de Regina Mundi (Montjeu), lauréate de trois courses de 2ans à 5ans en Italie sur 1.600m à 2.200m, mais aussi troisième du Premio Paolo Mezzanotte (L). Et elle ne sait produire que des gagnants ! Regina Mundi a notamment donné Rocques (Lawman), gagnante du Prix d’Aumale (Gr3), King Pacha (Acclamation), lauréat de trois courses à 2ans et à 3ans, dont une Classe 1 sur les 1.900m de la PSF deauvillaise, et cinquième du Prix Paul de Moussac (Gr3), ainsi qu’Omnia Munda Mundis (Australia), troisième des Prix Vanteaux et Royaumont (Grs3). Sous la deuxième mère, Delauncy (Machiavellian), on trouve le nom de Love Reigns (U S Navy Flag), une 2ans entraînée par Wesley Ward qui a montré beaucoup de vitesse cette année.

Une nièce de Kingman pour un nouveau client de Michel Zerolo

#175    F6       Frisella (Frankel & Panzanella, par Dansili)         650.000 €

            Pleine de St Mark’s Basilica

            Acheteur(s) : Oceanic Bloodstock Inc.

            Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

            Éleveur(s) : Juddmonte Farms Ltd.

Michel Zerolo l’a emporté à 650.000 € pour le lot 175, Frisella, un pur produit Juddmonte : par Frankel (Galileo), elle est une nièce du champion miler Kingman (Invincible Spirit) et appartient donc à la souche d’Oasis Dream (Green Desert). Frisella était présentée pleine de St Mark’s Basilica (Siyouni) et le produit à naître aura donc un inbreeding en 3x3 sur Galileo. La jument était présentée par l’écurie des Monceaux et avait été achetée 320.000 Gns par Anne-Sophie Yoh à Tattersalls en 2020, pleine de No Nay Never. Le poulain né est un élève du haras de Hus et a été racheté 140.000 € lors de la dernière vente de yearlings Arqana. Michel Zerolo a expliqué : « Elle a été achetée pour un nouveau client européen, qui souhaite rester anonyme. Pour le reste, tout est dit sur la page. »

By All Means part (aussi) chez Christophe Clément

#215    F3       By All Means (Kodiac & Majenta, par Marju)       650.000 €

            Acheteur(s) : Reeves Thoroughbred Racing

            Vendeur(s) : Haras d’Étreham

            Éleveur(s) : Kenilworth House Stud

Christophe Clément va recevoir plusieurs pouliches de Deauville ! Malavath et Amazing Grace, achetées par Moyglare Stud Farm, mais aussi By All Means (Kodiac), la gagnante du Prix de Bagatelle (L) – offrant un premier succès black type à son entraîneur, Mario Baratti – et deuxième du Prix de Lieurey (Gr3) d’Oscula, vendue plus tôt dans la vente (1.000.000 €). Elle reste sur une cinquième place dans les Sun Chariot Stakes (Gr1). By All Means avait été dénichée 80.000 Gns à la vente de foals de décembre Tattersalls par Amanda Skiffington. C’est Stephen Hillen qui a signé le bon, expliquant : « Je l’ai achetée pour Dean Reeves, un de mes clients historiques, et elle va partir aux États-Unis, chez Christophe Clément. La pouliche m’a beaucoup plu quand elle a gagné sa Listed à Chantilly : elle a montré une très belle accélération et c’est ce que j’aime. La piste était rapide ce jour-là et j’espère donc que les hippodromes américains vont lui plaire et lui permettre d’utiliser cette accélération. »

Romagna Mia vient en France

#190    F3       Romagna Mia (Mastercraftsman & Washington Blue, par Rip Van Winkle)     500.000 €

            Acheteur(s) : Juergen Albrecht

            Vendeur(s) : The Castlebridge Consignment

            Éleveur(s) : Cavendish Bloodstock

Gagnante du Premio Lydia Tesio (Gr2), Romagna Mia (Mastercraftsman) a été achetée 500.000 € par Juergen Albrecht, lequel a simplement dit que la pouliche devrait rester à l’entraînement en France. C’est une belle histoire avec cette pouliche qui, dans le Lydia Tesio, avait offert un deuxième Groupe à son entraîneur, Luigi Di Dio, et un premier à son propriétaire, Giampiero Velluci. Pas mal pour une pouliche dénichée pour 29.000 € à la breeze up Arqana !

Une tante de Mishriff pour les copropriétaires de No Nay Never… et No Nay Never !

#115    F5       Miss Balooshi (Pride of Dubai & Acts of Grace, par Bahri)         425.000 €

            Pleine de Night of Thunder

            Acheteur(s) : Preferred Equine

            Vendeur(s) : Haras d’Étreham

            Éleveur(s) : Aston Bloodstock NSW

L’australienne Miss Balooshi (Pride of Dubai), pleine de Night of Thunder, a été adjugée 425.000 € à Daniel Reid. C’est une fille d’Acts of Grace (Bahri), lauréate des Princess Royal Stakes (Gr3), et donc une tante du champion Mishriff (Make Believe), qui va entamer la monte en 2022 à Sumbe. Daniel Reid a expliqué : « Elle va rester en Europe et aller à la rencontre de No Nay Never. Il est difficile de trouver des pedigrees comme le sien et nous avons hâte de voir le poulain à naître. Elle a été achetée pour la famille Antonacci (Lindy Farms). » La famille Antonacci avait acheté No Nay Never yearling à Keeneland, lequel a couru pour eux (sous l’entité Ice Wine Stables) en association avec Coolmore.

C’est donc la belle souche du prince Faisal, avec Rafha (Kris) en deuxième mère, laquelle a remporté le Prix de Diane (Gr1) et a donné le champion sprinter et champion sire Invincible Spirit (Green Desert). La famille Antonacci est aussi connue dans le trot, ayant gagné le Prix d’Amérique avec Moni Maker.

Hello You, une pouliche vite et précoce pour Teruya Yoshida

#195           HELLO YOU (F3)        Invincible Spirit & Lucrèce, par Pivotal  1.550.000 €

                   Acheteur(s) : Shadai Farm

                   Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

                   Éleveur(s) : Serge Boucheron

Trente numéros après la vente de sa mère pour 710.000 €, Hello You (Invincible Spirit) a fait tomber le marteau à 1,55 million d’euros. Entouré par Patrick Barbe et Naohiro Goda, Takuya Fujita nous a dit : « Sa conformation est parfaite… et elle était très bonne en course. C’est mon patron, Teruya Yoshida, qui va décider si elle reste en course ou si elle va directement à l’élevage. Le début de la vente était calme, mais là, cela s’est bien réveillé ! C’est la première fois que je viens à cette vacation. Les juments européennes ont exercé une grande influence au Japon, mais j’essaye de choisir celles qui ont de la vitesse… » Hello You, élevée au haras du Mézeray pour Serge Boucheron, a fait carrière sous les couleurs d’AMO Racing. Elle avait été acquise 350.000 € sur ce ring par Robson Aguiar alors qu’elle était yearling.

Vite et précoce, elle a notamment remporté les Rockfel Stakes (Gr2). Sa mère est une sœur de Signs of Blessing (Invincible Spirit), gagnant de 11 courses dont le Prix Maurice de Gheest (Gr1). Hello You est indemne du sang de Sunday Silence (Halo), ce qui devrait faciliter la tâche de Teruya Yoshida le jour où elle ira au haras…

Times Square part en Australie

#180           TIMES SQUARE (F3) Zarak & See You Always, par Siyouni     1.250.000 €

                   Acheteur(s) : De Burgh Equine & James Harron Bd

                   Vendeur(s) : Christophe Ferland

                   Éleveur(s) : Times of Wigan

Battu sur Burgarita (Sea the Stars), Hubie de Burgh a eu sa revanche sur Times Square (Zarak) ! Le courtier nous a dit : « Elle va courir en Australie. Je ne peux pas vous dire pour qui… car mon client est actuellement dans les airs ! La concurrence était très forte aujourd’hui. Les allocations sont élevées et, avec un peu de réussite, elle pourrait tout à fait rembourser tout ou partie de son prix d’achat. Le pedigree est très vivant et elle sera très facile à croiser avec les étalons australiens. Surtout qu’elle a de la vitesse et une certaine précocité, ce qui est important pour l’Australie… »

Élevée au haras de Gouffern pour le compte de Times of Wigan (Allan Belshaw), Times Square fait partie des premières générations de Zarak (Dubawi), lequel domine sa génération avec un taux de black types par partants assez exceptionnel (18,5 %). Sa mère, See you Always (Siyouni), n'a pas couru. Times Square est son premier partant et, logiquement, son premier gagnant. See you Always a aussi donné Times Boulevard (Shalaa) impressionnante gagnante pour ses débuts avant de prendre la troisième place du Prix Thomas Bryon Jockey Club de Turquie (Gr3). La deuxième mère, Elegant Times (Dansili), est aussi celle d’Antonella (Dream Ahead), troisième du Prix du Cercle (L). Enfin, la troisième mère, Simply Times (Dodge), n'est autre que la mère de Welsh Emperor (Emperor Jones), lauréat des Hungerford Stakes (Gr2, 1.400m), des Bentinck Stakes (Gr3, 1.200m) et du Prix Contessina (L).

Ça partait pourtant très mal

La jument de base de l'élevage d'Allan Belshaw, Simply Times (Dodge), n'a coûté que 18.000 $ en 1995 à Ocala (l'équivalent de 14.000 €). Sur le papier, il n'y avait vraiment rien d'extraordinaire. Son père, Dodge (Mr Prospector), a terminé sa carrière au Brésil. Mais la mère – par Big Burn (Never Bend), que tout le monde a oublié – était petit black type. Lors de la vente, elle avait déjà donné un gagnant de Listed à Calder. La famille n'était pas ultra-prisée sur les rings et une partie a d'ailleurs été croisée pour produire des quarter-horses. Ses filles et petites-filles ont bien produit. Vendue à Sweetmans Bloodstock, la placée de Listed Question Times (Shamardal) a donné l'étalon du haras de la Tuilerie Latrobe (Camelot), qui a gagné le Derby d'Irlande (Gr1), mais aussi sa propre sœur, Pink Dogwood (Camelot), deuxième des Oaks (Gr1).

Deux femelles à 7 chiffres en 12 mois

Allan Belshaw a conservé Sunday Times (Holy Roman Emperor) – après l’avoir rachetée 10.000 € yearling. Gagnante des Sceptre Stakes (Gr3), elle s’est aussi classée deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1). À son tour, Sunday Times lui a donné Newspaperofrecord (Lope de Vega), vendue yearling comme la majorité de sa production et impressionnante lauréate de la Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1). L'éleveur sans sol a capitalisé sur ce succès en revendant Sunday Times pour 1,8 million de Gns à M. V. Magnier à Newmarket le 30 novembre 2021. Et aujourd'hui, c’est Times Square qui lui permet de réaliser une belle valorisation…

Michael Donohoe a acheté 20 % du premier jour de la vente

#184           LET’S MISBEHAVE (F9) Montjeu & Kasora, par Darshaan      920.000 €

                   Pleine de Siyouni

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Cadran

                   Éleveur(s) : Tower Bloodstock

# 173          ONE WAY (F3) Galileo & Butterfly Cove, par Storm Cat            870.000 €

                   Pleine de Wootton Bassett

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Capucines

                   Éleveur(s) : Coolmore

#164           LUCRECE (F13) Pivotal & Sun Bittern, par Seeking the Gold     710.000 €

                   Pleine de Frankel

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Monceaux

                   Éleveur(s) : Serge Boucheron

#253           LOVE CONQUERS ALL (F3) Fastnet Rock & Highest Ever, par Galileo          420.000 €

                   Pleine de St Mark’s Basilica

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Haras de Castillon

                   Éleveur(s) : Coolmore

#128           MRS FRANKEL (F4) Frankel & Manderley, par Clodovil           400.000 €

                   Pleine de No Nay Never

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Fairway Consignment

                   Éleveur(s) : Coolmore

#143           HOMETRUTHS (F3) Frankel & Balankiya, par Darshaan           350.000 €

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Fairway Consignment

                   Éleveur(s) : Klawervlei Stud

#78             DOSILA (F6) Galileo & Stormina, par Gulch          360.000 €

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Wertheimer & Frère

                   Éleveur(s) : Wertheimer & Frère

#106           CALLISTO MOON (F3) Shamardal & Winters Moon, par New Approach       350.000 €

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Godolphin

                   Éleveur(s) : Godolphin

#172          TING TING (F3) Frankel & Mydarshaan, par Darshaan              310.000 €

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : Wertheimer & Frère

                   Éleveur(s) : Wertheimer & Frère

#121           ANABASIS (F14) High Chaparral & Allure, par Königsstuhl       300.000 €

                   Pleine de Frankel

                   Acheteur(s) : BBA Ireland

                   Vendeur(s) : La Motteraye Consignment

                   Éleveur(s) : Gestüt Karlshof

Lors de la vente d’élevage de Goffs Ireland, Michael Donohoe a acheté 27 lots pour 6,4 millions d’euros, soit presque 40 % du chiffre d’affaires de la vacation. En décembre à Tattersalls, il a acheté pour 3,5 millions. Et samedi à Deauville, il a signé les bons pour 35 lots et un peu plus de 8,571 millions. Cela représente plus de 19 % de la journée ! Et plus de 17 millions dépensés en l’espace de quelques semaines… Cette année, lors des ventes précédentes et dans la presse australienne, l’homme de BBA Ireland a déclaré agir pour les propriétaires de l’étalon Lucky Vega (Lope de Vega), qui appartient en partie à des intérêts chinois présents à la fois en Europe et en Australie. Mais samedi à Deauville, Michael Donohoe n’a pas souhaité dévoiler l’identité de ses commenditaires. Il a simplement déclaré avoir investi pour différents clients et que plusieurs chevaux allaient prendre la direction de l’Australie.

Le Cadran vend la mère de Sippinsoda

Ce n’est pas forcément l’objectif de Pierre Talvard et de ses amis, mais, avec Let’s Misbehave (Montjeu), ils ont réalisé un sacré pinhooking de juments ! Après avoir été achetée 320.000 € sur ce ring en décembre 2018, un de ses yearlings a été vendu 110.000 €. Rachetée aux ventes, sa fille Sippinsoda (War Front) a gagné le Prix Occitanie (L) et elle a été conservée par l’écurie Mélanie et l’écurie haras du Cadran. Ils ont décidé de vendre la mère… A 920.000 €, c’est une belle plus-value !

La propre sœur de Misty for Me et de Ballydoyle

One Way (Galileo) est allée à l’entraînement chez Donacha O’Brien pour John Magnier, Michael Tabor, Derrick Smith et Westerberg. Mais elle n’a jamais été engagée et n’a jamais couru. Pleine de Wootton Bassett (Iffraaj), elle porte donc un foal qui reproduira le croisement d’Al Riffa (National Stakes, Gr1). À 870.000 €, le client de Michael Donohoe s’est offert une sœur de Misty for Me (Galileo), lauréate des Moyglare Stud Stakes, des 1.000 Guinées d’Irlande, des Pretty Polly Stakes et du Prix Marcel Boussac (Grs1), mais aussi de Ballydoyle (Galileo), lauréate du Prix Marcel Boussac (Gr1). À son tour, Misty for Me a bien produit avec U S Navy Flag (War Front), meilleur 2ans de sa génération en Europe, et Rolly Polly (War Font), lauréate des Falmouth Stakes et des Kingdom of Bahrain Sun Chariot Stakes (Grs1)…

La mère d’Hello You

En décembre 2008, Marc-Antoine Berghgracht a acheté Sun Bittern (Seeking the Gold) pour 72.000 Gns, alors qu’elle était dans un lot de Darley. Pour Serge Boucheron, elle a donné le sprinter Signs of Blessing (Invincible Spirit)… et Lucrèce (Pivotal). À son tour, Lucrèce est la mère d’Hello You (Kodiac), vendue 1,55 million samedi à Teruya Yoshida. Avant sa fille, Lucrèce est passée sur le ring d’Arqana, où elle a fait monter les enchères jusqu’à 710.000 €…

Le chef Bobby Flay fait son marché à Deauville… et l’addition est de 2,45 millions !

#219           GLINTING (F4)            Galileo & One Moment In Time, par Danehill 925.000 €

                   Pleine de Wootton Bassett

                   Acheteur(s) : Bobby Flay

                   Vendeur(s) : La Motteraye Consignment

                   Éleveur(s) : Coolmore

#208           FINAL GESTURE (F3)           Dubawi & Secret Gesture, par Galileo      925.000 €

                   Acheteur(s) : Bobby Flay

                   Vendeur(s) : Godolphin

                   Éleveur(s) : Godolphin

#191           OTTILIEN (F3) Holy Roman Emperor & Vezina, par Bering      600.000 €

                   Acheteur(s) : Bobby Flay

                   Vendeur(s) : David Menuisier

                   Éleveur(s) : Seven Hills Bloodstock Nh Ltd.

C’est une valorisation inespérée ! Glinting (Galileo), deux fois deuxième en trois sorties à 3ans pour Michael Tabor, Derrick Smith et John Magnier, est certes pleine d’un top étalon, avec un croisement prometteur (celui d’Al Riffa). Et c’est la sœur de Bondi Beach (Galileo), deuxième du St Leger (Gr1), et de Constantinople (Galileo), gagnant des Gallinule Stakes (Gr3)… Mais tout de même, 925.000 € pour cette belle jument, c’est une vente assez spectaculaire. La fin de journée était extrêmement forte, avec beaucoup de chevaux dépassant fortement leur prix de réserve. Et l’Américain Bobby Flay a bien participé à cette soirée de folie au bord du ring ! Aux États-Unis, Bobby Flay est l’un des chefs les plus connus, dans les médias mais aussi grâce aux franchises de restauration qu’il a lancées. Très présent à la télévision, il est aussi acteur dans des émissions de téléréalité et dans des films d’animation. Son jardin secret, ce sont les courses et l’élevage. Il a d’ailleurs vendu un yearling pour 1,5 millions de dollars à Keeneland en 2019. Samedi à Deauville, l’Américain a fait chauffer la carte bleue ! Il a déclaré après avoir signé le bon pour Glinting : « J’adore venir à Deauville. Des super restaurants, des boutiques exceptionnelles, des chevaux de course… c’est le type d’endroit que j’adore ! Je crois beaucoup aux croisements entre les sangs européens et américains. Et puis le gazon prend de plus en plus d’importance aux États-Unis et j’en suis vraiment très heureux, car c’est la surface que je préfère… »

Pour 925.000 €, il s’est aussi offert Final Gesture (Dubawi), deuxième du Prix Panacée (L) sous l’entraînement d’Henri-Alex Pantall après un début de carrière infructueux en Angleterre. Bobby Flay a déclaré : « C’est exactement le type de pedigree que je recherche : Dubawi (Dubai Millennium) et Galileo (Sadler’s Wells). Ma fille va élever avec elle ! Final Gesture va d’abord aller en Angleterre… Je n’ai pas encore décidé à quel étalon. Il me reste un peu de temps pour réfléchir. » Sa mère, Secret Gesture (Galileo), est montée sur le podium des Oaks, des Yorkshire Oaks, du Jean Romanet et des Beverly D Stakes (Grs1). Au haras, elle a donné trois black types dont Silent Wave (War Front), troisième du Prix de Bonneval (L), et Dream of Love (Shamardal), récente troisième des EBF Montrose Fillies’ Stakes (L).

La deuxième mère est la célèbre Shastye (Danehill), mère (entres autres) de Japan (Galileo), gagnant du Grand Prix de Paris et des Juddmonte International Stakes (Grs1), mais aussi de Mogul (Galileo), lauréat du Hong Kong Vase et du Grand Prix de Paris (Grs1)…`

Gagnante du Prix Turenne (L) et troisième du Prix de Royallieu (Gr1), Ottilien (Holy Roman Emperor) a été élevée par la famille Sundström pour le compte d’Eamonn O’Connor, qui a fondé le syndicat Quantum Leap Racing avec Jeremy Brummitt. Pour 600.000 €, cette sœur de Morandi (Holy Roman Emperor), gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), va donc rejoindre l’effectif de Bobby Flay, lequel nous a dit : « J’espère qu’elle sera aussi bonne sur le gazon américain qu’en Europe ! Elle a du pedigree et la famille est très vivante. Je ne sais pas si elle va courir sur la côte Ouest ou la côte Est… ou rester en Europe, car je sais qu’elle aime le terrain souple. »

Queen Trezy va au haras du Cadran pour quatre associés

#227           QUEEN TREZY (F3)   Almanzor & Elodie, par Dansili 800.000 €

                   Acheteur(s) : ASM Bloodstock

                   Vendeur(s) : Haras d’Étreham

                   Éleveur(s) : Riviera Equine & Éric de Chambure

Pierre Talvard et Alexandra Saint Martin faisaient les cent pas. Et il y a de quoi ! À 800.000 €, Queen Trezy (Almanzor) est une belle prise, et la responsable d’ASM Bloodstock a déclaré : « Je l’ai achetée pour l’écurie Mélanie, le haras du Cadran, Ballylinch Stud et un quatrième investisseur qui veut rester anonyme. C’est la première fois que j’achète pour ce quatuor. Mon rôle consiste à trouver des partenaires pour le haras du Cadran. Elle a tout pour elle et nous la connaissons de longue date ! » Queen Trezy s’est classée deuxième du Prix des Réservoirs (Gr3) et troisième du Prix Saint-Alary (Gr1) sous l’entraînement des Lerner père et fils. Sa mère a aussi produit Eliade (Teofilo), gagnante du Prix Panacée (L). La deuxième mère est In Clover (Inchinor), gagnante du Prix de Flore (Gr3) et magnifique poulinière. On lui doit We Are (Dansili), lauréate du Prix de l'Opéra (Gr1), mais aussi With You (Dansili), qui s'est imposé dans le Prix Rothschild (Gr1), et le champion stayer Call the Wind (Frankel), qui a remporté le Cadran (Gr1).

Sofiane Benaroussi… aussi en plat !

#242    ANGELISSIMA (F5)                      Dark Angel & Foreign Tune, par Siyouni 500.000 €

            Pleine de Siyouni

            Acheteur : Bridge Consignment Ltd.

            Vendeur : Logis Saint Germain

            Éleveur : Wertheimer & Frère

En 2020 à la vente d’élevage, Trotting Bloodstock a signé le bon à 95.000 € pour Angelissima (Dark Angel), agissant pour le compte de Christophe Von Bank et de Noël-Nicolas Guillerme. Ces deux propriétaires venus du trot ont laissé à l’entraînement cette pouliche simplement placée en deux sorties. Progressant de course en course pour son nouvel entourage, Angelissima est montée sur le podium des Prix Lyphard et Miss Satamixa (Ls). Bonne pioche ! Deuxième signe du destin, entre temps, la mère a donné deux black types supplémentaires avec Adhamo (Intello), gagnant des United Nations Stakes (Gr1) et du Prix La Force (Gr3), mais aussi Neversay (No Nay Never), troisième du Prix Roland de Chambure (L). Angelissima devrait rester en France. Sofiane Benaroussi, agissant en ligne par l’intermédiaire de Bridge Consignment, a eu le dernier mot à 500.000 €. Après avoir fortement investi dans les chevaux d’obstacle, il a été récompensé en remportant le Prix Général de Saint-Didier (Gr3) avec Janeiro Verde (Karaktar). Le jeune investisseur a aussi acquis des parts d’étalons de plat chez Arqana online et Angelissima lui permet de mettre un pied dans cette discipline à l’élevage…