Le mot de la fin : Happy birthday Mr Peslier

Le Mot de la Fin / 13.01.2023

Le mot de la fin : Happy birthday Mr Peslier

Cinquante ans et toujours (aussi) performant ! Olivier Peslier a fêté son entrée chez les quinquagénaires ce jeudi. À l’image de son grand ami, Lanfranco Dettori, il est toujours actif malgré un palmarès qui en aurait poussé plus d’un à la retraite ! Que dire de la carrière d’Olivier ? De son premier Gr1 avec Le Balafré dans le Prix Jean Prat 1993 à ses quatre Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) avec des tactiques bien différentes, en passant par des succès de prestige dans les classiques anglais et irlandais, des Grs1 au Japon où il a même eu droit à son manga, des Breeders’ Cup... Pour l’auteur de ces lignes, dont la première adresse mail n’était autre que fandolivierpeslier@hotmail.com, son premier Arc a été exceptionnel avec un Helissio qui a été "devant et méchant", sur le bon tempo, pour gagner facilement. C’est l’une des marques de fabrique d’Olivier Peslier : savoir exactement à quelle vitesse il va… Et ce n’est pas donné à tout le monde ! Sa main est exceptionnelle, son sens tactique (souvenez-vous de Goldikova dans La Forêt) et sa gestion de la cravache sont quelques éléments qui prouvent sa qualité. Il a parfaitement retenu le dicton d’Yves Saint-Martin : « La cravache, c’est l’arme des faibles ! » Même s’il sait aussi être plus dur comme avec High Rise dans le Derby d’Epsom (Gr1) 1998. C’est l’un des rares jockeys français à avoir monté et gagné pour toutes les grandes casaques (Wildenstein, Wertheimer, Abdullah, Niarchos, Aga Khan) et tous les grands entraîneurs tricolores.

Joyeux anniversaire Olivier ! Continuez à nous faire rêver !